chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
151 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mörbid Carnage - Merciless Conquest

Chronique

Mörbid Carnage Merciless Conquest
Il y a un peu plus d’un an je vous parlais de « Night Assassins », premier album de Mörbid Carnage sorti deux ans plus tôt chez Pulverised Records. Un album d’un groupe totalement inconnu et passé tout à fait inaperçu pour beaucoup malgré une qualité indéniable. Le thrash des Hongrois n’apportait certes aucun élément novateur au style mais faisait le boulot avec une sincérité palpable. Trois ans après ce premier opus, qu’en est-il donc ? On ne peut pas dire que Mörbid Carnage ait éclaté au grand jour tant le groupe reste encore aujourd’hui confidentiel, il suffit de voir comment il a galéré pour trouver un label sur lequel sortir ce nouveau full length. Après quelques mois de tergiversations c’est finalement chez les Américains de Metalhit que sort « Merciless Conquest », un album dans la droite lignée de son prédécesseur, qui ne propulsera certainement pas les Hongrois sur le devant de la scène mais ravira sans doute ceux qui, comme moi, avaient apprécié « Night Assassins ».

Mis à part l’arrivée récente d’ Árpád Szenti derrière les fûts pour soulager Blasphemy qui devrait désormais logiquement se concentrer sur son micro, rien n’a vraiment changé chez Mörbid Carnage, que ce soit en terme de line-up, d’artwork, d’attitude ou de musique. On retrouve donc ici les pseudos ridicules, le logo blackisant et l’artwork lupique, pas de surprise incroyable. Et après quelques secondes nous annonçant l’arrivée des loups hongrois le doute ne sera pas permis quant à la musique non plus : aucune évolution n’est à prévoir ! La véhémente « Beyond The Grace Of God » sera là d’emblée pour nous rappeler ce qui faisait l’intérêt de « NightAssassins » à savoir un thrash bien virulent, à la section rythmique endiablée débordant de tchouka tchouka jusqu’à vous en retourner la cervelle et joué par une bande de zicos ne se prenant absolument pas la tête. Si le style n’a pas changé d’un iota, rappelant surtout le Kreator de la fin des années 80, « Merciless Conquest » dégage peut-être encore plus de hargne que son prédécesseur essentiellement du fait d’une vélocité marquée. Le tchouka tchouka restera donc la rythmique dominante aérée régulièrement par des mid-up tempo ravageurs auxquels, à titre personnel, je suis incapable de résister (« Beyond The Grace Of God » à 2’16 ou à 3’54 avec ces faux airs de Ketzer, « Werewolf Legions » à 1’09 et 1’40, le début de « Triumph Of Evil » et de « Turn The Crosses Down », « Far Away From Heaven » à 1’45 et 2’06, « Vengeance Of Ghouls » à 28’’ et 1’34) et mettant en valeur des riffs encore une fois irrésistiblement acérés. On percevra encore quelques petites influences du vieux Sepultura disséminées çà et là dans les riffs et même un petit break tout Slayerien à 1’56 sur le titre de clôture. Pas de changement non plus concernant le chant de Blasphemy toujours écorché façon Petrozza, accompagné à l’occasion de back vocals à l’effet old school garanti.

Toutefois si ce second opus reprend à l’identique la recette utilisée précédemment, il en garde malheureusement aussi les défauts principaux aux premiers rangs desquels s’imposent le manque d’originalité et la redondance. Si Mörbid Carnage parvient par un assaut éclair (à peine trente minutes) à limiter cette dernière (bon j’avoue que je n’aurais pas craché sur un titre supplémentaire quand même), en revanche on ne pourra pas leur décerner la palme de l’innovation ou de la prise de risque, certains leur en tiendront peut-être rigueur mais le but n’est clairement pas celui-là. Finalement la plus grosse tare de cet album reste des soli absolument pas à la hauteur, tâtonnant entre le bordélico-chaotique et le plus construit mais manquant clairement à la fois de technique et d’un talent de composition suffisant pour apporter une plus-value à des titres qui finalement s’en passeraient presque.

Ces petites scories n’altéreront que peu la qualité d’un album dont l’intérêt principal réside dans l’étalage d’un thrash old school, abrasif, par un groupe qui joue vite et bien sans se poser de question existentielle et ça, ça fait du bien ! « Merciless Conquest » vient des tripes et ça se sent. Rien que pour ça Mörbid Carnage mérite le respect et toute votre attention amis thrasheurs.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mörbid Carnage
Thrash Metal
2012 - Metalhit
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (2)  5.5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mörbid Carnage
Mörbid Carnage
Thrash Metal - Hongrie
  

tracklist
01.   Beyond the Grace of God
02.   Werewolf Legions
03.   Triumph of Evil
04.   LambBloodBath
05.   Turn the Crosses Down
06.   Far Away from Heaven
07.   Vengeance of Ghouls

Durée : 29'10

line up
parution
5 Février 2013

voir aussi
Mörbid Carnage
Mörbid Carnage
Night Assassins

2010 - Pulverised Records
  
Mörbid Carnage
Mörbid Carnage
Glory To Satan Soldiers (EP)

2019 - Hunug Records
  

Essayez aussi
One Man Army and the Undead Quartet
One Man Army and the Undead Quartet
The Dark Epic

2011 - Massacre Records
  
Xanadoo
Xanadoo
Black. Death. Grind. Shit!

2010 - Autoproduction
  
Scornforger
Scornforger
Neighbours Are Livin' Dead

2011 - Autoproduction
  
Sodom
Sodom
Persecution Mania

1987 - Steamhammer Records (SPV)
  
Gama Bomb
Gama Bomb
Citizen Brain

2008 - Earache Records
  

Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique
Dynfari
Myrkurs Er þörf
Lire la chronique
Hyems
Anatomie des Scheiterns
Lire la chronique
Massacre
Back From Beyond
Lire la chronique
Abhorrence
Evoking The Abomination
Lire la chronique
Resent
Crosshairs
Lire la chronique
Old Corpse Road
On Ghastly Shores Lays the ...
Lire la chronique
Unholy
From the Shadows
Lire la chronique