chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
73 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Chthonic - Bú-Tik

Chronique

Chthonic Bú-Tik
Si vous mourez d’envie de faire un jeu de mot stupéfiant sur le nom de ce groupe, je vous arrête tout de suite, ça a été fait par tout le monde et depuis belle lurette ! Des « CHTHONIC ta mère » ou des « CHTHONIC bleus chez les Ch’tis » sont non seulement devenus lassants, mais surtout erronés car la réelle prononciation de ce patronyme est « Sonic »... oui, comme le hérisson, c’est bien, ça va en relancer certains ça... Enfin bref, personnellement je n’ai plus trop matière à rire du groupe puisque cela fait de longues années que je le connais, comme tout le monde en Asie attiré par le metal extrème. Parce que certains découvrent peut-être avec cette chro, il faut quand même savoir que ces Taïwanais existent depuis 1995 et qu’ils font partie des plus gros groupes de leur partie du globe. Pour faire une comparaison il est utile de voir sur Facebook, un indicateur intéressant de popularité,qu’ils ont à ce jour 68.242 « J’aime ». Ça calme un peu quand on voit que SHINING en a 41.945, WOLVES IN THE THRONE ROOM 37.004 ou CARACH ANGREN, considéré comme la relève du black sympho, 31.876. Certains diront qu’on est très loin des 1.081.253 de DIMMU BORGIR ou 1.971.602 de CRADLE OF FILTH, mais tout cela prouve bien la place occupée par CHTHONIC désormais. Et depuis qu’ils ont rallié Spinefarm en 2009 et la sortie de Mirror of Retribution, c’est bien dans le monde entier qu’ils font parler d’eux. Et après un excellent DVD sorti en 2012, ils sont de retour pour une suite au monumental Takasago Army de 2011.

Et attention amis comiques, car le nom de l’album va encore être matière à moultes jeux de mots tordants : Bú-Tik... Je préfère encore laisser la parole en commentaire à ceux que ça démange car en tant que fan de black je suis dépourvu d’humour. Je voudrais plutôt faire une petite appartée pour pousser un petit coup de gueule avant de rentrer dans le vif du sujet : CHTHONIC a cette fois vraiment dépasser les bornes côté promotion et merchandising. Ils ont toujours été les spécialistes pour proposer des goodies en tous genres, figurines ou t-shirt, mais cela à dépasser les bornes et maintenant ils font vraiment n’importe quoi et feraient presque de la concurrence à Hello Kitty avec leurs costumes, bandes-dessinées et amulettes en tous genres... Certains fans sont peut-être contents, mais voilà, cela donne toujours l’impression qu’ils vendent une part de leur âme à Saint Consommateur. Même constat avec le visuel, dont cette pochette too much. Ils en font trop alors leur crédibilité en est écornée. Le pire c’est que cela a aussi tendance à cacher les messages politiques pourtant fortement présents concernant l’histoire de Taïwan et la vie de ses habitants. C’est désormais moins évident car il faut gratter sous leur image de supers-héros maîtres de kungfu qui marchent sur l’eau et mettent des coups de latte aux vilains... On ne serait même plus étonné qu’ils sortent un film prochainement : « CHTHONIC et les pandas magiques sauvent Taïwan ».

Par contre, l’album en lui-même est monstrueux. Il est une suite logique au précédent avec sa formule toujours aussi bien utilisée : c’est du black / death mélo entrainant et rageur mêlé à des instruments traditionnels chinois, principalement un violon (Erhu). Et ça défonce un maximum ! Le mélange est d’une efficacité éprouvante qui se confirme à chaque écoute. Les couplets sont percutants et les refrains sont incisifs. Les 8 titres, entourés d’une intro et d’une conclusion qui ouvrent et ferment les portes de leur monde asiatique, s’enchainent sans laisser un seul moment de répit. Mais quelles compositions ! Quel talent pour trouver le petit détail qui tue ! Et ce dès les premières secondes de chaque morceau. Sur « Supreme Pain for the Tyrant » c’est un instrument à cordes qui nous la joue dramatique, sur « Sail into the Sunset’s Fire » c’est un riff martial, sur « Next Republic » c’est un sample tiré d’une chanson d’un vieux révolutionnaire taïwanais de 95 ans qui a d’ailleurs assisté à un concert de CHTHONIC en 2012... Ce dernier représente bien l’esprit de CHTHONIC d’ailleurs, il y a toujours un concept caché derrière tel ou tel artifice, et ce n’est pas un vieux pour avoir un vieux, mais l’opportunité de glisser un petit message politique. Par contre, voilà, faut le savoir... Ah, et que les habituels petits crevards soient rassurés, la jolie (?) bassiste, Doris, est toujours là, et elle est toujours aussi bien employée pour sa plastique, et pour sa voix qui fait quelques apparitions en fond. On ne lui a jamais donné trop d’importance, mais suffisamment pour donner encore plus de variété aux morceaux. Difficile par contre de dire que le groupe s’est surpassé car il y a bien peu de nouveautés. Il vaut bien Takasago Army mais vu qu’il arrive après (évidemment), il peut sembler moins percutant. S’il faut vraiment essayer de trouver une petite évolution ce sera dans certains riffs death qui font penser à ARCH ENEMY. Ce groupe m’est venu à l’esprit à plusieurs reprises alors que cela n’avait jamais été le cas. Ce n’est pas surprenant cependant vu le succès de la bande à Angela en Asie.

A moins d’avoir voulu que le groupe change d’orientation ou d’être trop écœuré par leurs tendances « mercantiles », il sera vraiment difficile d’être déçu par cet album riche, efficace et marquant qui parvient encore une fois à faire un mix idéal entre les cultures. Non, ils n'ont pas inventé le black / death mais ils sont tout de suite reconnaissables par l'utilisation qu'ils en font ! Un album à vite commander dans votre meilleure Bú-Tik ! (Et merde, j’avais dit qu’on plaisantait pas...).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
03/12/2013 16:57
note: 9.5/10
Cet album a reçu le "Sakrifiss d'or du Meilleur album asiatique 2013".
Il est à la position 3/104 dans mon classement annuel.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
14/06/2013 16:40
note: 9.5/10
Tu as raison, je ne l'avais pas mis ! Pour ne pas inonder, mais vu que l'album est bon, ne nous privons pas ! Allez je vais le mettre. Merci du rappel du coup.
Tankkore citer
Tankkore
12/06/2013 01:10
T'as loupé celui de "Sail Into The Sunset's Fire" Sourire

https://www.youtube.com/watch?v=nH5RuExCVKM
Sakrifiss citer
Sakrifiss
11/06/2013 18:23
note: 9.5/10
Hop, nouveau clip, et c'est du lourd ! Ahahah...
"Supreme Pain for the Tyrant"
gulo gulo citer
gulo gulo
01/06/2013 12:43
*scorbut
Sakrifiss citer
Sakrifiss
01/06/2013 11:13
note: 9.5/10
Celle de Keyser, j'ai pas compris, mais y'a peut-etre un magazin qui s'appelle Score Boutique en France ?
Sinon, je viens de l'acheter en version japonaise avec 3 bonus, et surtout avec toutes les explications sur le concept et la traduction des titres. Je risque donc de completer ma chro avec quelques infos dans les jours a venir. J'en ferai etat dans les commentaires...
citer
(ancien membre)
01/06/2013 10:27
Keyser a écrit : Tu lui as mis une sacrée note! Et sur les autres webzines, il a quel score, Bú-Tik?

Un score macroBù-Tik
Niktareum citer
Niktareum
01/06/2013 10:03
Arrêtez avec vos jeux de mots à la con on va finir par devoir fermer Bù-Tik.
Keyser citer
Keyser
01/06/2013 09:07
Tu lui as mis une sacrée note! Et sur les autres webzines, il a quel score, Bú-Tik?
Momos citer
Momos
01/06/2013 00:31
bu-tik chtonic
merci, merci, de rien

sinon, ça a l'air sirupeux/putassier niveau cover, y'a des chances que j'aime
citer
(ancien membre)
31/05/2013 22:47
Me demandait qui à part toi allait chroniquer ça. J'avais bien aimé le précédent suite à ta chro, vais me faire celui-ci.
Au fait, un Bù-Tik c'est un acarien bourré ?
von_yaourt citer
von_yaourt
31/05/2013 21:27
Ma mère semble apprécier, elle se demande combien elle en prendra. Allez, elle aime, six Bú-Tik !

Sinon il paraît que Helmut est fan, il adore Bú-Tik, Khol.

Faire des jeux de mots nazes avec Bú-Tik : check.
Ant1 citer
Ant1
31/05/2013 20:37
Me faut cet album ! Takasago Army m'avait soufflé, je veux celui-ci !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Chthonic
Asian Black / Death
2013 - Spinefarm Records
notes
Chroniqueur : 9.5/10
Lecteurs : (6)  7.5/10
Webzines : (6)  8.35/10

plus d'infos sur
Chthonic
Chthonic
Black Death Kungfu - 1995 - Taïwan
  

vidéos
Defenders of Bú-Tik Palace
Defenders of Bú-Tik Palace
Chthonic

Extrait de "Bú-Tik"
  
Supreme Pain for the Tyrant
Supreme Pain for the Tyrant
Chthonic

Extrait de "Bú-Tik"
  
Sail into the Sunset's Fire
Sail into the Sunset's Fire
Chthonic

Extrait de "Bú-Tik"
  

tracklist
01.   Arising Armament (Intro)
02.   Supreme Pain for the Tyrant
03.   Sail into the Sunset's Fire
04.   Next Republic
05.   Rage of my Sword
06.   Between Silence and Death
07.   Resurrection Pyre
08.   Set Fire to the Island
09.   Defenders of Bú-Tik Palace
10.   Undying Rearmament (Outro)

Durée : 40:40

line up
parution
31 Mai 2013

voir aussi
Chthonic
Chthonic
Battlefields of Asura

2018 - Scion Audio Visual
  
Chthonic
Chthonic
Final Battle at Sing Ling Temple (DVD)

2012 - Spinefarm Records
  

Mötley Crüe
Saints Of Los Angeles
Lire la chronique
Voëmmr
O ovnh intot adr mordrb
Lire la chronique
PPCM #14 - Ton Heavy Metal en 3D !
Lire le podcast
THE SOLAR ABYSS TOUR
Fauna + L'Acéphale + Shanti...
Lire le live report
Necromutilator
Black Blood Agression
Lire la chronique
Nekrasov
Lust of Consciousness
Lire la chronique
Iron Savior
Kill or Get Killed
Lire la chronique
Cénotaphe
Empyrée (EP)
Lire la chronique
Night Crowned
Humanity Will Echo Out (EP)
Lire la chronique
Wapentake
Vestiges
Lire la chronique
Turnstile
Time & Space
Lire la chronique
Waldgeflüster
Mondscheinsonaten
Lire la chronique
Nordjevel
Necrogenesis
Lire la chronique
Drastus
La Croix de Sang
Lire la chronique
Zaraza
Spasms of Rebirth
Lire la chronique
Metalhertz - S02E02 – Le monde fou de Tobias Sammet
Lire le podcast
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Darkened Nocturn Slaughtercult
Mardom
Lire la chronique
Ultra Silvam
The Spearwound Salvation
Lire la chronique
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
Cénotaphe / Circle Of Ouroborus
Cénotaphe / Circle Of Ourob...
Lire la chronique
Putrefied Corpse
Left To Rot
Lire la chronique
Little Dead Bertha
Age of Silence
Lire la chronique
Foul
Of Worms (EP)
Lire la chronique
A VAN RECORDS EVENING
Chapel Of Disease + The Rui...
Lire le live report
Nusquama
Horizons Ontheemt
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Devouror
Slay for Satan (EP)
Lire la chronique
Allegaeon
Apoptosis
Lire la chronique
Majestic Mass
Savage Empire of Death
Lire la chronique