chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
92 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Inhumate - Expulsed

Chronique

Inhumate Expulsed
D.I.Y. ! Destroy what destroys you ! D.I.Y.! Do or die! Destroy …

Entamer la chro du sixième album d’INHUMATE par des lyrics extraits d’un vieux titre de KMFDM, il fallait oser. Pourtant, si le death grind furibard des Strasbourgeois n’a pas grand-chose (pour ne pas dire rien !) à voir avec la machine métal indus germano-ricaine, les deux groupes partagent le même non goût pour toute forme de compromission artistique. Ainsi, on saluera l’attention des géniteurs de « Expulsed », à l’égard de chroniqueurs ravis de recevoir un exemplaire physique de l’avant dernier volume de leur heptalogie, entamée en 1996 avec « Internal Life » (avec pour thématiques principales la vie et l'abolition du temps). Une forme de promotion devenue denrée rare, exception faite de quelques groupes hexagonaux respectant autant leur travail que les oreilles des tape-claviers que nous sommes. Un grand merci à VOIGHT KAMPFF, CAN OF WORMS et INHUMATE de persister dans cette voie, pour ne citer que les groupes dont je me suis occupé récemment. A l’heure où les membres de l’équipe croulent sous les giga octets de fichiers téléchargeables watermarkés au fer rouge, insérer une bête rondelle dans le mange disque de sa bagnole, ça fait des vacances !

Et puisque l’on cause transats, pergolas et destruction de pâtés de sable pour le plaisir de faire pleurer les gniards, vous pouvez d’ores et déjà rajouter « Expulsed » à votre arsenal de répression anti touristes/méduses/vendeurs à la sauvette de churros carbonisés (rayez les mentions inutiles de la surface de la terre). Dix-sept salves death grind à l’ancienne qui suffisent à simuler le débarquement de Normandie pour pas un rond. Et si vous avez pour habitude de réenregistrer vos pires déflagrations sonores sur K7 histoire de crader encore plus le son, les autoproduits INHUMATE ont pensé à vous, « Expulsed » trouvant le juste milieu entre puissance brute et gros grain qu’on ose à peine refourguer aux cochons. Faut que ça chie ! Un leitmotiv qui se fraye un chemin en ouverture de « I Am The Beast », exemple parmi tant d’autre d’ode à la bestialité comme on les chérie sur Thrashocore : du grindcore de tradition, surfant à growl et à cris sur les vagues de riffs d’un Damien à qui l’on a laissé toute latitude pour faire parler le groove. Mais alors un groove plus malsain que le tunnel d’évacuation des eaux usées se déversant dans une mer sans nom (fans de A PERFECT CIRCLE, fuyez !) de passages mid tempo plus grassouillets tu te la joues relooking extrême (« Ashes »). En déployant toute la panoplie du grind qui tache salement et pour longtemps, INHUMATE fait mouche en surpassant d’un cran le déjà très bon « The Fifth Season » ; plus gras, plus rapide et plus intense, « Expulsed » ne souffre absolument aucun temps mort, ce qui est généralement l’un des critères d’excellence du genre. Ainsi, les dix premières salves passent aussi vite que les résolutions post-exams de fin d’année (promis ma belle, je n’irai pas niquer la première venue le soir de l’élection de miss camping), avant de nous assaisonner façon Vol au dessus d’un nid de coucous sur « Cendres ». Où l’on retrouve la versatilité d’un chanteur (Christophe) passant régulièrement de l’autre côté pour mieux saupoudrer leur grind death frondeur d’accès de démences du plus bel effet (« Faster Than Thoughts »).

Homogène dans la manière (que du format court qui tabasse) sans pour autant perdre l’auditeur en chemin, INHUMATE prend bien garde d’éviter l’écueil de l’album monolithique en disséminant ça et là samples et touches plus personnelles, à l’image du We are Inhumate ! lançant les hostilités sur le morceau d’ouverture ou du superbe artwork du livret, sorte de prolongement thématique de la cover du « Evolution Of Chaos » des thrashers de HEATHEN. Pour le reste rien à dire, le contrat est largement rempli avec une basse qui s’octroie quelques percées bienvenues (« Atropos ») et des additifs thrash up tempo idéalement placés pour headbanger à l’arrière du véhicule, à la place du clébard dodelinant du museau offert pour un plein d’essence. Du très bon INHUMATE, qui joue à raison la carte de l’avoine totale : qui a dit qu’on ne viendra jamais chez eux par hasard ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

cmtex citer
cmtex
27/11/2016 11:30
note: 9/10
Quelle claque ce groupe ! jamais vu une bande d'allumés pareils^^ A voir absolument en live.
Invité citer
thomas johansson
09/07/2013 14:20
Mad/Inhumate a écrit : Merci pour cette chronique! (En bonus, je suis fan de A Perfect Circle XD )

Merci bien Mad! Et pour A Perfect Circle bah ... moi aussi Clin d'oeil
Invité citer
Mad/Inhumate
09/07/2013 13:41
Merci pour cette chronique! (En bonus, je suis fan de A Perfect Circle XD )
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
06/07/2013 12:16
note: 8/10
Crom-Cruach a écrit : Et ben en voilà d'la kro qui donne envie de lutter contre tout bouchon auriculaire... de suite.

"...qui suffisent à simuler le débarquement de Normandie pour pas un rond...." : y'a un copyright sur celle-là ?


Merci Crom! Pour les vannes pas de copyright qui tienne, c'est toujours gratuit sur Thrasho! Clin d'oeil
citer
(ancien membre)
05/07/2013 23:30
Et ben en voilà d'la kro qui donne envie de lutter contre tout bouchon auriculaire... de suite.

"...qui suffisent à simuler le débarquement de Normandie pour pas un rond...." : y'a un copyright sur celle-là ?
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
05/07/2013 10:51
note: 8/10
Fred / INHUMATE a écrit : Euh, non... Nous ne sommes pas nancéens mais strasbourgeois.

Ah faute d'erreur, je corrige de suite!
Fred / INHUMATE citer
Fred / INHUMATE
05/07/2013 10:25
Euh, non... Nous ne sommes pas nancéens mais strasbourgeois.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Inhumate
Grindcore
2013 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  9/10
Webzines : (7)  7.88/10

plus d'infos sur
Inhumate
Inhumate
Grindcore - 1990 - France
  

tracklist
01.  We Are Inhumate
02.  The Dragon
03.  Darmok
04.  I Am The Beast
05.  Sun
06.  The Traveller
07.  Ashes
08.  The Scale
09.  Archer
10.  Rosebud
11.  Cendres
12.  Willing
13.  Freaks
14.  The Room
15.  Voices
16.  Atropos
17.  Faster Than Thoughts

Durée : 29 min.

line up
parution
1 Juillet 2013

voir aussi
Inhumate
Inhumate
Life

2004 - Autoproduction
  
Inhumate
Inhumate
The Fifth Season

2009 - Autoproduction
  
Inhumate
Inhumate
At War With... Inhumate (DVD)

2007 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Rotten Sound
Rotten Sound
Napalm (EP)

2010 - Relapse Records
  
Infected Society
Infected Society
Get Infected (EP)

2012 - Kaotoxin Records
  
Jack / Yattai
Jack / Yattai
Unsheathe And Grind (Split-CD)

2009 - Kasamata Records
  
Rotten Sound
Rotten Sound
Species At War (EP)

2013 - Season Of Mist
  
Phobia
Phobia
22 Random Acts of Violence

2008 - Willowtip Records
  

Damnation Defaced
The Devourer
Lire la chronique
Malum
Legion
Lire la chronique
ALL #1 - L'histoire conceptuelle de l'album "Hypertrace"
Lire le podcast
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Kaltfront
Feuernacht
Lire la chronique
Morbid Illusion
In the Crypt of the Stifled
Lire la chronique
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
ShadowStrike
Legends of Human Spirit
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Kevät / Värimyrsky (EP)
Lire la chronique
Shit Life
Reign In Bud
Lire la chronique
State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique