chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
195 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Goatsnake - 1 + Dog Days

Chronique

Goatsnake 1 + Dog Days (Compil.)
Quelques mois après le très bon Trampled Under Hoof, Goatsnake offrait à ses auditeurs une compilation intitulée 1 + Dog Days regroupant comment son nom l’indique le premier album des Californiens (Goatsnake Vol. 1) paru en 1999 accompagné pour l’occasion du EP Dog Days sorti quant à lui l’année suivante. On retrouve également le titre "Knucklebuster" qui n’était jusque là disponible qu’en vinyle sur le EP Man Of Light ainsi qu’une reprise de Black Sabbath. Soit un total de quinze titres pour soixante seize minutes de Stoner/Doom ensoleillé et enfumé.

Sorti en 2004 sur Southern Lord, cette compilation constitue à ce jour le dernier enregistrement officiel de Goatsnake puisque depuis cette date le groupe californien n’a pratiquement plus donné signe de vie. Et si ce dernier semble toujours actif selon Metal Archives (Goatsnake est remonté sur les planches en 2010 à l’occasion du Roadburn), j’ai bien du mal à croire que l’on verra un jour un successeur à l’excellent Flower Of Disease.

Le premier avantage de cette compilation est donc évidemment de trouver sur un seul et même support des titres sur lesquels il n’est pas toujours évident de mettre la main, surtout à un prix décent. Bien sur, les amateurs de "first press" n’en ont guère cure mais pour les gens comme moi, c’est assurément du pain bénit. L’autre avantage de cette compilation est également de proposer un artwork de bien meilleur goût que celui de Goatsnake Vol. 1 ou de Dog Days. Pas bien difficile lorsque l’on sait qu’il s’agit probablement de deux t-shirts pour routiers qui ont servit d’illustrations à ces deux disques.

Avant toute chose, sachez que quelques mois seulement séparent la sortie de Goatsnake Vol. 1 à celle du EP Dog Days. De fait, s’il s’agit bel et bien d’une compilation, force est de constater qu’une certaine homogénéité se dégage de l’ensemble, chose qui n’est pourtant pas systématique lorsque se succèdent plusieurs enregistrements séparés dans le temps.
Par conséquent, on retrouve ici tout ce qui fera plus tard l’intérêt de l’excellent et incontournable Flower Of Disease. D’un côté ce Stoner Rock mélodique et entêtant à vous faire taper du pied ("Slippin' The Stealth", "Innocent", "Mower", "Trower"), de l’autre ces fortes accointances Doom beaucoup plus menaçantes et torturées ("What Love Remains", "Lord Of Los Feliz", "The Orphan", "Raw Curtains"). Rien de très original, même pour l’époque (Black Sabbath et d’autres sont déjà passés par là), mais néanmoins un sens du riff et du groove qui fait toute la différence. Ajoutez à cela le chant mélodique, irrésistible et envoutant de Pete Stahl et vous obtenez probablement l’un des disques de Stoner Rock les plus efficaces qui soit. Un voyage en plein désert façon Fear And Loathing In Las Vegas avec ses ups and downs émotionnels à vous rendre hystérique. Deux titres se montrent toutefois légèrement en deçà à commencer par le très dispensable "Dog Larcher" qui n’a que très peu d’intérêt ainsi que "Man Of Light" qui, sans être mauvais, n’est pas tout à fait au niveau des autres titres (La faute à des riffs moins mémorables).
Parmi ces quinze titres, on note également la présence de deux reprises à commencer par celle de Free ("Heartbreaker") avec ce petit côté Blues/Hard Rock 70’s très agréable. Vient ensuite celle de Black Sabbath avec un titre intéressant, notamment pour l’atmosphère qui s’en dégage grâce à ses riffs lourds et plombés ainsi que cette longue transition au violon.

Goatsnake est un groupe qui s’est montré particulièrement actif durant un lapse de temps pourtant relativement court, enchainant ainsi les sorties sans que l’on puisse constater une quelconque baisse de qualité ou d’homogénéité. Cette compilation offre ainsi la possibilité de revenir sur la première partie de cette discographie peut-être moins connue que la seconde (à partir de Flower Of Disease) mais qui n’a pourtant pas à rougir de quoi que ce soit. Je n’apprendrais rien ici aux amateurs de Stoner Rock qui doivent déjà tout connaître de Goatsnake mais ceux qui n’ont fait qu’effleurer le style avec des sorties plus récentes se doivent de foncer tête baissée dans la discographie irréprochable de ce grand groupe californien.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

goriyaz citer
goriyaz
03/10/2013 11:38
Vu au roadburn... un groupe énorme. Complètement d'accord avec tout ce que tu dis dans la chro.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Goatsnake
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Goatsnake
Goatsnake
Stoner / Doom - 1996 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Slippin' The Stealth  (03:15)
02.   Innocent  (03:32)
03.   What Love Remains  (06:50)
04.   IV  (04:31)
05.   Mower  (06:05)
06.   Dog Catcher  (02:32)
07.   Lord Of Los Feliz  (05:06)
08.   Trower  (04:57)
09.   The Orphan  (05:02)
10.   Long Gone  (02:50)
11.   Heartbreaker (Free Cover)  (06:38)
12.   Raw Curtains  (07:28)
13.   Man Of Light  (04:16)
14.   Who Are You (Black Sabbath Cover)  (08:26)
15.   Knucklebuster  (05:04)

Durée : 76:32

line up
parution
21 Septembre 2004

voir aussi
Goatsnake
Goatsnake
Flower Of Disease

2000 - Man's Ruin Records
  
Goatsnake
Goatsnake
Trampled Under Hoof (EP)

2004 - Southern Lord Recordings
  
Goatsnake
Goatsnake
Black Age Blues

2015 - Southern Lord Recordings
  

Essayez aussi
Windhand
Windhand
Eternal Return

2018 - Relapse Records
  
Goatess
Goatess
Purgatory Under New Management

2016 - Svart Records
  
Acid King
Acid King
III

2005 - Small Stone Records
  
Sleep
Sleep
The Sciences

2018 - Third Man Records
  
Cathedral
Cathedral
The Guessing Game

2010 - Nuclear Blast Records
  

Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Kirottu
Deity Embers
Lire la chronique