chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
139 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Caladan Brood - Echoes of Battle

Chronique

Caladan Brood Echoes of Battle
Enfin la chronique de CALADAN BROOD quelques mois après sa sortie. Un retard dû à plusieurs raisons dont une acquisition un peu tardive mais surtout le besoin d’écouter le nouveau SUMMONING pour comparer la nouvelle et l’ancienne garde. Parce qu’effectivement, comme tout le monde l’a lu partout, CALADAN BROOD marche allègrement sur les plates-bandes des Autrichiens. Vous pourrez vérifiez sur n’importe quel webzine, à moins de vouloir prendre le lecteur à contre-pied, chacun a cité les leaders incontestés du Tolkien black metal. La comparaison est facile mais nécessaire, et même obligatoire, il faudrait être un sacré farfelu pour s’amuser à citer VALAR, KINSTRIFE AND BLOOD ou EMYN MUIL à la place. Au moins c’est un point sur lequel tout le monde est d’accord, l’Epic Fantasy Black Metal, c’est SUMMONING.

CALADAN BROOD propose donc des ambiances qui nous sont bien familières et à la première écoute on ne peut se retenir de lâcher quelques commentaires outrés du style : « Ouh là là, les mêmes synthés, le même plan, les mêmes vocaux que SUMMONING ! C’est tout de même bien exagéré !!! ». C’est vrai, la similitude est souvent flagrante, mais voilà la mauvaise impression s’estompe rapidement, tout d’abord parce que la copie est de très bonne qualité. Même si c’est effectivement beaucoup emprunté à du Stronghold ou du Dol Guldur mais avec une production moderne qui ne vient pas empiéter sur les ambiances ! Mais surtout, ce qui est très important et qui fait toute la réussite de CALADAN BROOD, c’est qu’il a apporté des touches personnelles, des ajouts que SUMMONING n’a pas osé faire, de peur de perdre sa personnalité. Les ambiances fantastico-épiques soient ainsi agrémentées d’épices différentes selon chaque titre ! une pincée de heavy metal par ci, des touches vikings par là (« To Walk the Ashes of Dead Empires »), un passage rock enchainé au piano entre la 7ème et la 9ème minute de « A Voice Born of Stone and Dust ». Et toutes ces variations se font le plus naturellement du monde, sans aucun accroc ! Au contraire, l’auditeur reste très très loin du sol durant 70 minutes ! 70 minutes sans aucun moment où l’on trouve le temps long ! Performance malgré la longueur des morceaux toujours supérieure à 9 minutes ! Et si les vocaux sont un peu trop proches du modèle, il faut saluer les chœurs qui ne chôment pas et multiplient aussi les textures. SUMMONING y a déjà fait appel, mais ils sont bien plus envolés ici, donnant une toute autre saveur aux compositions.

Finalement le groupe américain s’inspire de SUMMONING mais ne rend ni une copie ratée ni trop conforme. Le groupe nous propose un voyage à dos de condor, pour nous emmener sur les terres de SUMMONING tout en jetant de longs regards vers leurs frontières et recoins encore inconnus. Et c’est cette fraicheur qui donne un fort avantage au groupe. On ne dira pas qu’il détrône son influence - qui a de son côté encore sorti un album excellent tel que nous l’espérions mais manquant peut-être de surprise – mais il est difficile de s’empêcher de réécouter ce premier essai encore et encore afin d’en savourer toutes les saveurs. C’est un bel outsider dont on espère avoir une suite rapidement, ce dont on ne peut jamais être sûr avec le style quand on voit le peu d’activité de SUMMONING et le sort de ses imitateurs qui ont presque tous disparu après un seul essai.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

Dantefever citer
Dantefever
09/12/2019 12:20
J'ai un gros soucis avec Summoning. Je respecte et j'aime énormément ce groupe, mais je n'arrive pas à écouter leur musique. C'est assez étrange, j'ai une vraie affection pour le projet, et j'adorerais aimer leurs albums, mais ça ne passe pas. Le problème se situe précisément au niveau des cuivres synthétiques qu'ils foutent partout. Déjà que je n'aime pas les cuivres à la base, si en plus ils sont joués au synthé, c'est vraiment pas possible.

Du coup je préfère Caladan Brood musicalement. J'y trouve bien plus mon compte.

Au passage, quelqu'un a lu le Livre des Martyrs dont s'inspire le groupe ? C'est bien ?
Nuke-Ellington citer
Nuke-Ellington
23/01/2014 09:52
En fait plus ça va et moins je trouve Caladan Brood proche de Summoning.

Alors oui, c'est grosso modo le même "style" mais la façon de composer est quand même très différente, là où on a, à mon sens, un côté plus baroque chez Summoning, chez CB tout est plus fluide, plus coulé.

Si Summoning fait du classique (au sens baroque du terme), CB est plus dans la BO.

Les riffs me semblent également plus lumineux, plus proches dans un sens (je pousse le bouchon un peu loin mais c'est ce que ça m'évoque) de la scene BM française d'il y a quelques années (type seigneur voland et cie), cette espece de côté mélancolique mais relativement lumineux.

En tout cas j'adhère complètement à ce groupe (et j'adore tout autant Summoning cela dit)
Momos citer
Momos
03/12/2013 21:13
Haha, Moloth sort un nouvel alboum ?
Je savais point.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
03/12/2013 17:12
note: 9/10
Ce n'est peut-être pas le meilleur endroit pour le top mais :

1. Deafheaven (je n'ose pas contredire Amazon)
2. Summoning (mais il risque de baisser un peu)
3. Chthonic
4. Caladan Brood
5. Rotting Christ
6. Imperium Dekadenz
7. Peste Noire
8. Satyricon
9. Nakkiga
10. Woe
11. Inquisition
12. Total Negation
13. Throne of Katarsis
14. Tiil Sum
15. Hate Meditation

103. Breizh Occult
104. Fen

Mais j'attends encore les derniers
Moloth
Bilskirnir
Sopor Aeternus
et 2-3 choses encore...
Mitch citer
Mitch
03/12/2013 17:00
Et ton top 3 ?
Sakrifiss citer
Sakrifiss
03/12/2013 16:59
note: 9/10
Eh bien moi je le nomme tout de même "Sakrifiss d'or du meilleur premier album 2013". Suivi de Tiil Sum Et Hate Meditation...
Et sinon il est 4ème sur 104 à mon classement annuel pour l'instant...
Mitch citer
Mitch
03/12/2013 16:05
Retenté et j'y arrive toujours pas... Du sous-Summoning bien plat. Je me remets un "The White Tower".
Sakrifiss citer
Sakrifiss
04/10/2013 04:08
note: 9/10
Je n'étais pas non plus des plus enthousiastes au début, mais j'ai eu de mal peu à peu à m'en passer, pouvant me l'enfiler à la suite sans problème.

Je crois qu'au début quand je l'ai écouté, je me suis dit : "Vivement le nouveau Summoning", et qu'une fois Summoning sorti, il n'y avait plus vraiment de comparaison à faire car les différences, et les plaisirs, ne sont pas les mêmes.
tasserholf citer
tasserholf
03/10/2013 18:14
Le tube m'a proposé assez vite des morceaux de ce groupe à force d'écouter du Summoning, le peu que j'avais entendu ne m'avait pas marqué... Mais ce n'était pas cet album.

Pareil que Mitch va falloir persévérer.
Mitch citer
Mitch
03/10/2013 18:00
Il va falloir que je persévère. Du sous-Summoning les premières écoutes....

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Caladan Brood
Epic Fantasy Black Metal
2013 - Northern Silence Productions
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (9)  9.11/10
Webzines : (14)  7.43/10

plus d'infos sur
Caladan Brood
Caladan Brood
Epic Fantasy Black Metal - 2008 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   City of Azure Fire
02.   Echoes of Battle
03.   Wild Autumn Wind
04.   To Walk the Ashes of Dead Empires
05.   A Voice Born of Stone and Dust
06.   Book of the Fallen

Durée : 71:13

line up
parution
18 Février 2013

Weakling
Dead as Dreams
Lire la chronique
Abigail Williams
Walk Beyond the Dark
Lire la chronique
Harm's Way
Posthuman
Lire la chronique
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Impiety
Versus All Gods
Lire la chronique
Cult of Luna
A Dawn to Fear
Lire la chronique
Forlorn Citadel
Ashen Dirge of Kingslain
Lire la chronique
Moonreich
Wormgod (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)
Lire la chronique
Haunter
Sacramental Death Qualia
Lire la chronique
Shrine of Insanabilis
Vast Vortex Litanies
Lire la chronique
Finsterforst
Zerfall
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Amyl And The Sniffers
Lire la chronique
SETH pour la sortie du live "Les Blessures De l'Âme : XX Ans De Blasphème"
Lire l'interview
Atriarch
Forever The End
Lire la chronique
Kawir
Adrasteia
Lire la chronique
Meth Drinker
Discography (Compil.)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Vardan
The Wish of Weeping
Lire la chronique
Infernal Conjuration
Infernale Metallum Mortis
Lire la chronique
Nile
Vile Nilotic Rites
Lire la chronique
Reign in Blood
Missa pro Defunctis
Lire la chronique
Deathawaits
Rapture Smites
Lire la chronique
Hulder
Embraced By Darkness Mysts ...
Lire la chronique
Obsequiae
The Palms of Sorrowed Kings
Lire la chronique
Aggravator
Aggravator (EP)
Lire la chronique
Nightfell
A Sanity Deranged
Lire la chronique
Enokhian
Perseverare Diabolicum (EP)
Lire la chronique