chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Possession - His Best Deceit

Chronique

Possession His Best Deceit (Démo)
Sorti conjointement sur Iron Bonehead et Invictus Productions, His Best Deceit est la première démo d’un jeune groupe belge répondant au nom de Possession. Formé en 2012, le groupe compte en son sein des membres et ex-membres de Viriakh et Dawn Of Crucifixion (deux formations de Black Metal officiant dans l’underground le plus sombre).

Disponible sous deux formats différents (cassette ou CD slimcase), His Best Deceit n’est rien d’autre qu’un hommage sincère à la scène sud-américaine de la fin des années 80 (capté au Blackout Multimedia par Phorgath d'Enthroned). Un Death/Black poussiéreux et primaire aux influences Thrash des plus évidentes. C’est pourquoi Possession joue à fond la carte old school, allant même jusqu’à poser grimés dans un cimetière autour d’une croix. Non, les Belges n’ont décidément rien inventés mais au moins les choses sont claires dès le premier coup d’oeil.

His Best Deceit s’ouvre au son de ce qui me semble être une superposition de samples entre un film du genre L’Exorciste et des chants religieux sur fond de cloches processionnaires. Une introduction qui pue le blasphème et donne le ton quant à la suite des festivités. Des festivités placés sous le signe d’une musique agressive et totalement dépourvue de finesse, dont le caractère primitif renvoi, comme je le disais un peu plus haut, à la scène sud-américaine (cette reprise de Sepultura n’est pas là par hasard). L’écoute de ces quatre titres laisse en effet transparaître une extrême urgence (riff Thrash particulièrement simples et répétitifs et pourtant délicieusement incisifs, séquences de batterie tendues et aliénantes, atmosphère bestiale et evil...) en même temps qu’un côté foutraque et bancal résolument marqué par les années 80.

Old school, la musique de Possession l’est donc indiscutablement. Il n’y a qu’a écouter le chant copieusement bardé de réverb’ de Mestema pour s’en rendre compte. Des vocalises arrachées et littéralement possédées qui dégueulent haine et malveillance sans interruption aucune. Un chant qui tire davantage vers le Black Metal, un peu à la manière de Vlad chez Necrowretch, et sur lequel vient parfois se greffer quelques backings complémentaires. Mais il n’y a pas que le chant qui rappelle les années 80. La musique elle aussi s’inspire de grands noms de l’époque comme Archgoat ou Sepultura. Le groupe Belge reprend d’ailleurs ici ce qui est pour moi le meilleur titre du EP Bestial Devastation. Si le riff d’introduction est joué en accéléré, la version que propose Possession se montre particulièrement proche de l’originale. Certains se plairont alors à discuter de l’intérêt d’une telle reprise. Pour ma part, elle me semble évidente et puis sérieusement, qui pourrait bouder le plaisir que procure de tels riffs? D’ailleurs, en matière de riffing, Possession n’a pas à rougir face à ses aînés car malgré la simplicité dont ils font le plus souvent état (sur "Possession" par exemple), leur efficacité ne peut être mis en doute. Un titre comme "His Best Deceit" justifie à mon avis à lui seul l’achat du dit EP (entre ces riffs malsains et ce break à 1:44, difficile de résister).

Loin de chercher à révolutionner quoi que ce soit, les quatre membres derrière l’entité Possession ont pour simple et unique but de prendre plaisir à jouer ce qu’ils aiment, proposant leur lecture de ce que doit être le Death, le Black ou le Thrash. On pourra dès lors leur reprocher tout et n’importe quoi (des riffs beaucoup trop simples et/ou génériques, un côté old school redondant, une personnalité peu marquée, un goût pour les clichés etc...), mais finalement aucune de ces remarques n’aura de sens. Amateurs de délices old school frénétiques et obscures à l’ambiance blasphématoire, n’hésitez surtout pas à jeter une oreille à Possession. Le groupe est déjà dans les starting block pour une nouvelle sortie courant 2014.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
09/12/2013 08:48
Bien sympa cette petite démo old-school à mort avec des gros morceaux de Sarcofago et Sepultura dedans.
AxGxB citer
AxGxB
09/12/2013 06:02
note: 3.5/5
En écoute intégrale sur Bandcamp.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Possession
Black / Death Metal
2013 - Invictus Productions
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (3)  3.67/5
Webzines : (4)  3.63/5

plus d'infos sur
Possession
Possession
Black / Death Metal - 2012 - Belgique
  

tracklist
01.   Intro - Possesion
02.   The Truth Of Cain
03.   His Best Deceit
04.   Necromancer (Sepultura Cover)

Durée : 16:49

line up
parution
17 Novembre 2013

voir aussi
Possession
Possession
Exorkizein

2017 - Invictus Productions
  
Possession
Possession
Anneliese (EP)

2014 - Iron Bonehead Productions
  
Possession
Possession
1585-1646 (EP)

2015 - Invictus Productions
  

Essayez aussi
Appalling
Appalling
Inverted Realm

2019 - Redefining Darkness Records
  
Abhomine
Abhomine
Larvae Offal Swine

2016 - Osmose Productions / Hells Headbangers Records
  
Cyanic
Cyanic
Litanies Of Lust Unholy

2012 - Ghastly Music
  
Unanimated
Unanimated
In The Light Of Darkness

2009 - Regain Records
  
The Legion
The Legion
Awakened Fury (EP)

2003 - Deepsend Records
  

Spirit Possession
Spirit Possession
Lire la chronique
Valgrind
Condemnation
Lire la chronique
UNDERGROUND ! C'est quoi et à quoi ça sert ?
Lire le podcast
Inclination
Midwest Straight Edge (EP)
Lire la chronique
Carthage
Punic Wars!
Lire la chronique
K.F.R.
Nihilist
Lire la chronique
Fistula
The Process of Opting Out
Lire la chronique
Shed The Skin
The Forbidden Arts
Lire la chronique
Pearl Jam
Pearl Jam
Lire la chronique
Masacre
Reqviem
Lire la chronique
Lantern
Dimensions
Lire la chronique
Temple Of Dread
World Sacrifice
Lire la chronique
Stygian Crown
Stygian Crown
Lire la chronique
Atavist
III: Absolution
Lire la chronique
Aherusia
Nostos ~ An Answer (?)
Lire la chronique
Nattverd
Styggdom
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Pearl Jam
Riot Act
Lire la chronique
Evil Warriors
Schattenbringer (EP)
Lire la chronique
Bastard Priest
Vengeance... Of The Damned ...
Lire la chronique
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Gigaton
Lire la chronique
Black Funeral
Scourge of Lamashtu
Lire la chronique
Thou
Blessings Of The Highest Or...
Lire la chronique
Temnein
Tales : Of Humanity And Greed
Lire la chronique
Withering Surface
Meet Your Maker
Lire la chronique
Dauþuz
Grubenfall 1727 (EP)
Lire la chronique
Mercyful Fate
In The Shadows
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Alcest
Spiritual Instinct
Lire la chronique