chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
144 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Astrophobos - Remnants of Forgotten Horrors

Chronique

Astrophobos Remnants of Forgotten Horrors
« Ah ah ah, les cons ! Le nom de groupe bien fendard, ASTROPHOBOS ! C’est moi Astro, le petit Phobos ! Raaaah... Quoi ? C’est pas une connerie ? C’est sérieux ? Mais c’est pourtant bien le groupe avec les rigolos, là, si, si, les deux qui viennent de chez UNCHASTE hein ! Le groupe qui faisait du thrash black marrant et qui avait même coincé dans son logo un Schtroumpf et un Moomin ! Ah bah si, même que ça donnait ça : »



Eh bien ça alors, ils sont devenus sérieux du coup ? Bon, euh... Eh bien soyons indulgents alors puisque les deux compères étaient bien jeunes à l’époque, entre 1995 et 2001. Et puis qui n’a pas de casserole cachée dans son placard de toute façon ? Alors faisons comme eux et oublions le passé puisque les Suédois ont muri. C'est en 2009 qu'ils ont ainsi décidé en de s’allier à un nouveau guitariste et de créer ASTROPHOBOS . Après un premier EP de 3 titres en 2010, la formation sort enfin son premier album 4 ans plus tard avec 8 titres tout nouveaux tout chauds. Chauds comme le black l’est très souvent en Suède ! Chauds grâce à un côté puissant et dévastateur surmonté de mélodies entrainantes qui font effectivement penser aux pionniers de DISSECTION mais aussi à NAGLFAR et APOSTASY.

DISSECTION est effectivement une référence évidente, celle qui vient le plus à l’esprit parce qu’ici aussi le death n’est jamais très loin et parce que les guitares prennent souvent leur envol de la même manière (« The Malevolent Firmament »). Mais le groupe ne s’enferme pas dans un schéma unique et navigue entre les légères libertés que lui confèrent le style. Il peut alors soit se freiner en ajoutant des breaks, ou au contraire hausser le ton en mettant les mélodies plus en arrière (« Of Primal Mystery »). C’est alors à des formations plus extrêmes que l’on pense, dont DARK FUNERAL et MARDUK, sans doute parce que les vocaux sans concessions prennent alors les commandes et résonnent puissamment.

ASTROPHOBOS prouve en 44 minutes être est un véritable Suédois, s’inscrivant dans la lignée de tous ces groupes cités plus haut. Mais s’il ne se contente pas de faire un « copier coller » trop flagrant comme THULCANDRA, il lui manque tout de même d’originalité et d’un poil d’accroche pour gravir un échelon supplémentaire. Il joue son rôle de pion de qualité dans l’échiquier du black suédois et saura suffire à ceux qui ont besoin d’une dose de violence discrètement recouverte de vernis.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
05/08/2016 09:47
Le nouvel album arrive, l'occasion de repenser à celui-ci... Toujours surpris de revoir le loge avec le Schtroumpf...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Astrophobos
Black Death Mélodique
2014 - Triumvirate Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (14)  7.58/10

plus d'infos sur
Astrophobos
Astrophobos
Black Death Mélodique - 2009 - Suède
  

tracklist
01.   Soul Disruptor
02.   Winds of Insanity
03.   The Malevolent Firmament
04.   Detestable Illumination
05.   His Abysmal Grave
06.   Invocating the Void
07.   Of Primal Mystery
08.   Celestial Calamity

Durée : 44:43

line up
parution
24 Janvier 2014

Essayez aussi
Winter Of Sin
Winter Of Sin
Violence Reigns Supreme

2014 - Cyclone Empire Records
  
Satanic Slaughter
Satanic Slaughter
Afterlife Kingdom

2000 - Loud 'n' Proud
  
Sacramentum
Sacramentum
The Coming Of Chaos

1997 - Century Media Records
  
Ishtar
Ishtar
From The Gates (EP)

2013 - Autoproduction
  
Unanimated
Unanimated
In The Light Of Darkness

2009 - Regain Records
  

PPCM #12 - Deux pour le prix d'un ? EQUIPOISE et CONTRARIAN !
Lire le podcast
Frozen Soul
Encased In Ice (Démo)
Lire la chronique
Mavorim
Heimkehr (Démo)
Lire la chronique
Thrashback
Sinister Force
Lire la chronique
Siege Of The Profane Europe Tour 2019
Atavisma + Defeated Sanity ...
Lire le live report
Sordide
Hier Déjà Mort
Lire la chronique
Dirge
Elysian Magnetic Fields
Lire la chronique
The Devil's Blood
Come Reap (EP)
Lire la chronique
Black Metal : Foutre à gogo
Lire le podcast
Gruzja
I Iść Dalej
Lire la chronique
Heaume Mortal
Solstices
Lire la chronique
Disburial
Dawn Of Ancient Horrors (EP)
Lire la chronique
A Thousand Lost Civilizations March MMXIX
Lire le dossier
PPCM #11 - Necrophagia ? Mais non, NECROPHAGIST !!
Lire le podcast
Faceless Burial
Multiversal Abattoir (EP)
Lire la chronique
Cult Leader
A Patient Man
Lire la chronique
Insane Apollyon
Insane Apollyon (Compil.)
Lire la chronique
Faceless Burial
Grotesque Miscreation
Lire la chronique
Blodhemn
Mot Ein Evig Ruin
Lire la chronique
Truth Corroded
Bloodlands
Lire la chronique
Warfist
Grünberger
Lire la chronique
Dødsfall
Døden skal ikke vente
Lire la chronique
Internal Bleeding
Corrupting Influence
Lire la chronique
Contrarian
Their Worm Never Dies
Lire la chronique
Cirith Ungol
Witch's Game (Single)
Lire la chronique
Dead Witches
The Final Exorcism
Lire la chronique
Arkona
Khram
Lire la chronique
Soreption
Monument Of The End
Lire la chronique
Children Of Bodom
Hexed
Lire la chronique
Gutless
Mass Extinction (EP)
Lire la chronique