chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
87 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Terra Tenebrosa - The Tunnels

Chronique

Terra Tenebrosa The Tunnels
J'ai abordé le monolithe qu'est Terra Tenebrosa par ce disque, "The Tunnels", sorti en 2011 chez Trust No One Recordings. La perspective d'y retrouver des membres de Breach, ainsi que l'esthétique de l'ensemble, complètement hallucinée et malsaine, auront été décisives dans mon choix d'y poser une oreille attentive. Bien m'en a pris, je serais passé à côté de ce qui s'avère être probablement ma plus grosse découverte et mon plus gros coup de coeur depuis Darkspace, les biens-nommés métalleux cosmonautes. "The Tunnels", donc, a déboulé sans prévenir en cette année 2011, remuant un peu la scène métal stagnante et devenant, il faut bien l'avouer, de plus en plus chiante à en mourir.

Terra Tenebrosa y pose les jalons de ce style dément qu'il a créé, sorte de rejeton bâtard entre le riffing massif de Breach, les expérimentations de Neurosis (en témoigne le titre éponyme qui clôt l'album) et des passages complètement déstructurés auxquels je n'ai trouvé encore aucune formation à y rattacher. Un métal hybride entre Sludge, Black Metal, Noise et Post-Hardcore, rien que ça. Avec, pour couronner le tout, un chant proprement inhumain puisque masqué sous des couches et des couches d'effets. On pouvait craindre un patchwork sans queue ni tête, mais il n'en est rien : "The Tunnels" est un disque homogène et surtout, impossible à cerner les premières écoutes. Mais auquel on revient tant que sa carapace n'est pas percée. Un démarrage qui se personnifie par le masque de Cuckoo, réalisé dans une sorte de papier mâché, qui deviendra par la suite avec "The Purging" une tête de démon bien plus travaillée. N'allez pas croire que ce "The Tunnels" a été composé par dessus la jambe, bien au contraire : peu de groupes peuvent se targuer d'avoir sorti un premier jet aussi abouti et personnel que Terra Tenebrosa.

Dès "The Teranbos Prayer" et ses roulements de toms surpuissants sur fond de messe noire distordue, l'auditeur sait qu'il s'embarque dans quelque chose de différent. Et d'effrayant. Un jeu de batterie tentaculaire, alternant frappes sur la caisse clair et sur le tom basse tout en maintenant solidement le charleston au pied, bien plus technique à maintenir qu'un blast-beat pied au plancher, des guitares surmixées et bruitistes, formant des nappes opaques, et une voix se confondant complètement avec les samples utilisés, tel est le crédo de Terra Tenebrosa, qu'ils vont appliquer tout au long des trois quarts-d'heure que dure ce "The Tunnels". Toujours dans le mid-tempo écrasant, la bande à Cuckoo alterne des morceaux lourds et poisseux ("Probing the Abyss" et ses claviers atmosphériques, ou encore "The Arc of Descent" qui finit en une cacophonie bruitiste) avec des parties plus "posées", comme "The Mourning Stars" et son arpège mielleux, morceau le plus long de l'album qui vous réserve force de cauchemars. J'y ai même retrouvé du Forgotten Tomb dans le riff d'ouverture de "Guiding the Mist/Terraforming", donnant un côté désespéré et profondément noir qui n'est pas sans me déplaire. Terra Tenebrosa écrème de lui-même ses candidats auditeurs, puisque "The Tunnels", tout comme le sera son successeur, est extrêmement redondant. "Through the Eyes of the Maninkari" étale ainsi le même schéma rythmique sur cinq minutes, un arpège vénéneux sur fond d'une guitare massive et d'une caisse claire au son métallique qui vient sèchement marquer la cadence. Et c'est systématiquement la même recette qui est appliquée, le minimalisme pour mieux hypnotiser l'auditeur et l'entraîner toujours plus loin, toujours plus bas.

Acclamé par la critique, et à raison, "The Tunnels" est un disque qui se bonifiera certainement avec le temps et les écoutes successives, tant chaque session fait ressortir un détail qui n'était pas parvenu à nos oreilles, tant chaque riff étalé sur plusieurs minutes possède son propre pouvoir hypnotique, et surtout, tant l'ensemble arrive à mettre en notes la noirceur et la folie. Après un tel album, la barre était placée très, très haut. Barre qu'ils ont dépassé sans aucun mal avec "The Purging",sorti en 2013 et chroniqué par votre serviteur ici-même. Un opus plus accessible mais dans la continuité de leur style, tout aussi dément et personnel, l'une des meilleures sorties de l'année dernière. Tout comme a dû l'être "The Tunnels" en 2011. Un seul mot : exceptionnel.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Krokodil citer
Krokodil
11/03/2014 08:28
note: 4.5/10
Je sais pas moi : The Jesus Lizard, Quicksand, Fugazi, Slint ... C'est pas les exemples qui manquent.
tasserholf citer
tasserholf
10/03/2014 18:11
Cite moi un autre groupe de "post-HxC" des années 90's qui avait autant d'"âme" ?

edit : non pas "Today is the day" de l'âme on a dit.
Krokodil citer
Krokodil
10/03/2014 16:54
note: 4.5/10
C'est curieux ce statut qu'a conservé Breach au fil du temps, alors qu'ils n'ont jamais fait de miracle. Même génération que Today Is The Day, j'ai envie de dire : y'a pas photo.
tasserholf citer
tasserholf
27/02/2014 10:18
C'est classe de voir Terra Tenebrosa chroniqué ici, ça manquait.

Ambiances uniques pour ma part, deux disques très oniriques.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Terra Tenebrosa
Métal obscur avantgardiste
2011 - Trust No One Recordings
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (5)  7.5/10
Webzines : (13)  8.02/10

plus d'infos sur
Terra Tenebrosa
Terra Tenebrosa
Sludge/Drone/Noise - 2009 - Suède
  

tracklist
01.   The Teranbos Prayer
02.   Probing the Abyss
03.   The Mourning Stars
04.   The Arc of Descent
05.   Guiding the Mist / Terraforming
06.   Through the Eyes of the Maninkari
07.   The Tunnels

Durée : 46:57

line up
parution
14 Avril 2011

voir aussi
Terra Tenebrosa
Terra Tenebrosa
The Purging

2013 - Trust No One Recordings
  
Terra Tenebrosa
Terra Tenebrosa
The Reverses

2016 - Debemur Morti Productions
  
Terra Tenebrosa / The Old Wind
Terra Tenebrosa / The Old Wind
The Disfigurement Bowl / Serpent Me (Split 7")

2014 - Pelagic Records
  
Terra Tenebrosa
Terra Tenebrosa
V.I.T.R.I.O.L. (EP)
(Purging the Tunnels)

2014 - Apocaplexy Records
  

METAL MEAN FESTIVAL
Auðn + Convulse + Cult of F...
Lire le live report
Uniform
The Long Walk
Lire la chronique
Ulvegr
Vargkult
Lire la chronique
Hirax European Summer Tour 2018
Antagonism + Dissident + Hi...
Lire le live report
Sylak Open Air 2018
At The Gates + Bloodbath + ...
Lire le live report
Exocrine
Molten Giant
Lire la chronique
Mom hors-série - Metal et sport partie 1
Lire le podcast
Cry For Cthulhu
Cry For Cthulhu (EP)
Lire la chronique
ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique