chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
115 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Kuolemanlaakso - Tulijoutsen

Chronique

Kuolemanlaakso Tulijoutsen
Parce que le malheur n'a pas qu'un visage, Mikko Kotamäki s'emploie visiblement à nous en montrer toutes les facettes. Plus connu pour ses lamentations avec Swallow The Sun, il faut savoir que l'homme s'adonne aussi au black metal avec Atvar au sein de Verivala et s'implique également vocalement dans ce jeune projet au nom à coucher dehors qui signifierait "Vallée de la mort" d'après Metal Archives. Tout un programme. Encore du doom/death me direz-vous. En effet, on pourrait se demander ce que le Finlandais a à raconter de plus dans ce domaine. Mais Kuolemanlaakso n'a finalement pas grand chose à voir avec ses autres travaux.

Oubliez la tristesse et la mélancolie de Swallow The Sun, la musique de Kuolemanlaakso ne s'embarrasse que de peu de sentiments pour embrasser un style on ne peut plus brut, tirant énormément sur le death et parfois même sur le sludge. Cette entité est faite pour broyer du noir et sans ménagement : froides, écrasantes, les compositions prennent leur temps pour que chaque pincement de corde, chaque coup de baguette, chaque hurlement, vous rapproche un peu plus des ténèbres. Ni les anecdotiques claviers utilisés pour donner un peu de profondeur, ni le chant clair léthargique d'un Mikko méconnaissable viendront atténuer le propos ; ici les guitares sous toutes leurs formes sont reines et les hurlements sont rois. D'ailleurs, si Kotamäki ne se foule pas côté chant clair, il ne lésine pas sur le reste de ses prédispositions vocales, proposant une alternance de voix death et black d'une rare puissance. Malgré tout, projet Finlandais oblige, l'album demeure résolument mélodique, relayé principalement par la guitare lead, les claviers et le chant.

A l'exception de deux titres, "Tulijoutsen" se révèle très homogène. Plus ou moins rugueux, plus ou moins incisifs, les titres observent cette même logique de composition basée sur une atmosphère dénuée d'humanité, un matraquage de violence psychologique ne pouvant conduire qu'à la mort. Et au milieu de ces joyeux moments, se dressent "Tuonen tähtivyö" et "Glastonburyn lehto". Le premier surprend par son arrière goût de Draconian ou l'association des guitares et des chants masculin/féminin font des merveilles, secondées par des claviers aux sonorités plus synthétiques. On distinguerait même un petit coeur derrière cette créature sans pitié. Mais l'ovni de ces 57 minutes est sans conteste "Glastonburyn lehto", sorte de mélange entre swing et folk traditionnel aux faux airs de Moonspell. Un gros délire du quintette qui offre une petite bouffée d'air pas déplaisante au milieu d'un ensemble étouffant.

Toutefois, peut-être par sa trop grande linéarité ou tout simplement parce que ce n'est pas forcément le doom/death qui me parle le plus, "Tulijoutsen" ne propose pas grand chose de marquant. Malgré un travail de composition exemplaire ne laissant rien au hasard et une prestation sans faille, le parti pris d'intérioriser tout ressenti ne m'a pas spécialement touché et cette ambiance volontairement impersonnelle aurait presque tendance à lasser sur la longueur. Je passe mon tour sur ce coup là.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kuolemanlaakso
Doom/Death
2014 - Svart Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  6.5/10
Webzines : (20)  8.02/10

plus d'infos sur
Kuolemanlaakso
Kuolemanlaakso
Doom/Death - 2010 - Finlande
  

tracklist
01.   Aarnivalkea
02.   Verihaaksi
03.   Me vaellamme yössä
04.   Arpeni
05.   Musta
06.   Glastonburyn lehto
07.   Tuonen tähtivyö
08.   Raadot raunioilla

Durée : 57 min.

line up
parution
28 Février 2014

Essayez aussi
Hesper Payne
Hesper Payne
Unclean Rituals

2010 - Works Of Ein
  
Fuoco Fatuo
Fuoco Fatuo
The Viper Slithers In The Ashes Of What Remains

2014 - Iron Tyrant
  
Ataraxie
Ataraxie
L’Être et la Nausée

2013 - Weird Truth Productions
  
Serpentine Path
Serpentine Path
Erebus/Depravity (EP)

2012 - Parasitic Records
  
Anatomia
Anatomia
Cranial Obsession

2017 - Nuclear War Now! Productions
  

METAL MEAN FESTIVAL
Auðn + Convulse + Cult of F...
Lire le live report
Uniform
The Long Walk
Lire la chronique
Ulvegr
Vargkult
Lire la chronique
Hirax European Summer Tour 2018
Antagonism + Dissident + Hi...
Lire le live report
Sylak Open Air 2018
At The Gates + Bloodbath + ...
Lire le live report
Exocrine
Molten Giant
Lire la chronique
Mom hors-série - Metal et sport partie 1
Lire le podcast
Cry For Cthulhu
Cry For Cthulhu (EP)
Lire la chronique
ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique