chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
101 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dark Tranquillity - Skydancer

Chronique

Dark Tranquillity Skydancer
Je crois que de tous les groupes dont je connais le premier album, aucun n’a jamais réalisé dès sa première trace musicale quelque chose d’aussi grandiose que le « Skydancer » de DARK TRANQUILLITY. « Skydancer » est un album d’un feeling, d’une technicité et d’une complexité surprenante pour un groupe aussi jeune : 5 Suédois âgés d’à peine 20 ans (et encore…), réussissant à créer des chansons de plus de 6 minutes en moyenne, comprenant un nombre incalculable de mélodies, de guitares acoustiques, de riffs mélodiques, d’arrangements…La richesse musicale et l’atmosphère si particulière se dégageant de cet album sont époustouflantes, et à l’instar d’un « Orchid » ou d’un « Morningrise » (OPETH..) c’est le genre de cd qui fera des centaines de rotations dans votre chaîne avant d’avoir livrer ne serait-ce qu’une partie de sa richesse…

La balance entre des titres très rapides (« Nightfall by the Shore of time », « In Tears Bereaved », “My Faeryland forgotten”) et mid-tempos (“A Bolt of Blazing Gold”, “Alone”) est parfaitement équilibrée, et de toute façon chaque chanson comprend tellement de passages différents qu’on est sur d’y trouver son compte. Une sublime ballade se trouve en milieu de cd : « Through Ebony Archways », porté par un chant clair masculin et féminin absolument magique. Pour les autres chansons, c’est à l’époque Anders Friden (futur chanteur d’IN FLAMES) qui offre un chant « death mélodique » conventionnel, manquant un peu de puissance mais l’ensemble passe malgré tout plutôt bien avec ces compositions. La production un peu vieillotte, plutôt que de pénaliser le disque, instaure une ambiance presque moyenâgeuse et oserais-je dire féerique, qui colle là aussi parfaitement aux sensations que j’éprouve en écoutant ce disque. Les bassistes pourront s’extasier sur le jeu de Martin Henriksson, car son instrument est ici utilisé comme réel apport mélodique et non comme une mesure rythmique de plus. Enfin, les « textes » mériteraient plutôt l’appellation de poèmes, tant le vocabulaire est soigneusement recherché et distille des émotions si profondes...Niklas Sundin qui en est l’auteur (ainsi que de la plupart des compositions de cet album) est déjà à l’époque un artiste plus qu’accompli.

A l’écoute de cet album, j’ai l’impression de me retrouver dans un mélange baroque entre la Renaissance et un Moyen Age à la Tolkien, peuplé de dryades et d’autres créatures féeriques. Absolument rien à voir avec RHAPSODY je vous rassure, simplement la lecture des textes accompagné d’une musique si touchante me fait voyager comme aucune autre au monde.
Un premier album absolument magistral, pour peu que vous sachiez appréciez l’ambiance très particulière que dégage ce « Skydancer »…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
17/04/2005 10:16
note: 9.5/10
Jeunes et déjà bourrés de talent...
Dommage que ce soit anders qui chante sur celui là,Mikael stanne correspond bien plus au style du groupe...
citer
Ant'oïn (invité)
30/01/2005
Punaise, les chroniqueurs on vraiment l'air d'aprécier Dark Tranquility, faudrait que je m'y mette quands même ^^.
Mikaël citer
Mikaël
17/09/2004
note: 10/10
Tout à fait d'accord avec toi Chris, album génial.

Je trouve même aussi que l'ambiance est médievale !! Et pour la comparaison avec des poèmes, tu m'enleves les mots de la bouche....
narog citer
narog
15/09/2004
Ben c'était quand même rester dans le Dark (au sens très large, soit - The Somberlain étant notablement Black et DODS assez Doom) suédois de 93/94... Avec ITNE on arrive en Norvège et on parle Black Metal.

Enfin oui, on s'en fout.
Dead citer
Dead
15/09/2004
note: 7/10
Et Jester parlais simplement de quelque chose de magique dans le grand nord et non de quelque chose de black/death magique dans le grand nord. Donc je me suis dit que ITNE aurait pu coller. Mais bon, ça n'a aucune importance de toutes façons :|
Dead citer
Dead
15/09/2004
note: 7/10
Parce qu'on n'a pas besoin d'articuler tout le temps les choses autour d'un seul style.
Jayraw citer
Jayraw
15/09/2004
Je voit pas ce qu'un album comme ITNE viendrait faire dans une discution tournant autour de dark/death melo de 93/94...
Dead citer
Dead
15/09/2004
note: 7/10
D'accord aussi avec "The Somberlain" et "Orchid" (bien qu'il soit sorti en 1994) Gros sourire

Narog, n'aurait tu pas oublié "In The Nightside Eclipse" Clin d'oeil
narog citer
narog
14/09/2004
Tout à fait... J'ajouterai Dance Of December Souls et Orchid.

Une chronique très juste pour un excellent album, sinon.
Jester citer
Jester
14/09/2004
aaaaaah.... Skydancer, Lunar strain, The somberlain.... y'avait quelquechose de magique dans le grand nord à cette epoque....
Dead citer
Dead
14/09/2004
note: 7/10
Perso, j'apprécie pas trop cet album... mais pour ceux qui voudraient l'acquérir, sachez qu'une réédition est disponible comprenant le Mini-CD "Of Chaos And Eternal Night".

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dark Tranquillity
Death Mélodique
1993 - Spinefarm Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (20)  8.5/10
Webzines : (9)  7.91/10

plus d'infos sur
Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Death mélodique - 1991 - Suède
  

tracklist
01.   Nightfall by the shore of time
02.   Crimson winds
03.   A bolt of blazing gold
04.   In Tears bereaved
05.   Skywards
06.   Through ebony archways
07.   Shadow duet
08.   My faeryland forgotten
09.   Alone

line up
voir aussi
Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Haven

2000 - Century Media Records
  
Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Enter Suicidal Angels (EP)

1996 - Osmose Productions
  
Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
The Gallery

1995 - Osmose Productions
  
Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Fiction

2007 - Century Media Records
  
Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Of Chaos And Eternal Night (EP)

1995 - Spinefarm Records
  

Essayez aussi
Without Grief
Without Grief
Deflower

1997 - Serious Entertainment
  
The Duskfall
The Duskfall
The Dying Wonders Of The World

2007 - Massacre Records
  
In Thy Dreams
In Thy Dreams
Highest Beauty

2001 - War Music
  
Vale Of Pnath
Vale Of Pnath
Vale Of Pnath (EP)

2008 - Autoproduction
  
Bloodshoteye
Bloodshoteye
An Unrelenting Assault

2006 - Galy Records
  

Skullcrush
Archaic Towers Of Annihilation
Lire la chronique
Dread Sovereign + Saturnalia Temple + Wolvennest
Lire le live report
Skelethal
Antropomorphia (Démo)
Lire la chronique
Bovary
Sur ce mur trop souillé (Dé...
Lire la chronique
Feastem
Graveyard Earth
Lire la chronique
Muvitium
Evighetens Cirkel...
Lire la chronique
The True Werwolf
Devil Crisis
Lire la chronique
Sons Of A Wanted Man
Kenoma
Lire la chronique
Sijjin
Angel Of The Eastern Gate (...
Lire la chronique
Seder
Sunbled
Lire la chronique
Wormhole
The Weakest Among Us
Lire la chronique
Wombbath
Choirs Of The Fallen
Lire la chronique
Deathmaze
Eau Rouge
Lire la chronique
Pearl Jam
Vs.
Lire la chronique
Ad Vitam Infernal
Infernal Comedy
Lire la chronique
Contre-Feux
Mort/Vivant
Lire la chronique
Carcass
Symphonies Of Sickness
Lire la chronique
Mourir
Animal Bouffe Animal
Lire la chronique
Slaughtbbath
Alchemical Warfare
Lire la chronique
Yacøpsæ
Timeo Ergo Sum
Lire la chronique
Caronte
Wolves Of Thelema
Lire la chronique
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (C...
Lire la chronique
Azels Mountain
Wieczny sen
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Come to Grief
Pray for the End (EP)
Lire la chronique
Hellvetron
Trident Of Tartarean Gateways
Lire la chronique
Svarttjern
Shame Is Just A Word
Lire la chronique
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Beneath The Massacre
Fearmonger
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique