chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
198 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ormgård - Ormblot

Chronique

Ormgård Ormblot
La Suède a peut-être eu un petit coup de mou niveau black à une période, il faut avouer qu’elle est parvenue à remonter le niveau depuis quelques années. Certains groupes sont parvenus à faire respirer le genre (SHINING) ou a repousser ses murs (LIFELOVER, WOODS OF INFINITY). D’autres reviennent avec l’essence des débuts. C’est le cas d’ORMGARD, formation d’un seul homme, Orm, qui n’a aucune idée de ce que le mot « évolution » peut bien vouloir signifier. Comme certains continuent de se palucher sur les vieilles photos de Pamela Anderson, lui persiste d’aimer le black comme on le faisait lorsque la dame était à son maximum. Un black bien noir, avec tout juste parfois une petite noisette de lait, mais vraiment minime.

Il propose là un album qui reprend en fait les quelques compositions qui font son répertoire depuis plus de 10 ans. Car là aussi l’homme semble éviter la nouveauté. Il s’agit en fait de la réédition de la démo sortie en 2011 qui elle-même contenait à peu de choses près les morceaux de la première démo de 2003. L’intérêt ? Enfin une sortie à tirage « important » vu que Forever Plagued Records en sort 1000, et surtout la première fois sur CD. Alors que ceux qui comme moi étaient passés à côté se réjouissent. Voilà un album court mais bon qui parvient à invoquer au beau milieu d’un cimetière perdu dans la brûme toutes sortes de démons nocturnes.

La description peut sembler puérile, elle est pourtant de rigueur tant la petite demie heure de ce Ormblot est possédée. Le black y est cru comme à ses débuts, mais il ne verse pas dans le raw méchant loup. On y découvre des mélodies démoniaques que certains ont rapproché des débuts d’EMPEROR, mais qui personnellement me rappellent plutôt MOONBLOOD. « Hugsad », « Ohelgat Blot » et « Av Svartkonst & Fördärv » sont imparables et vous n’avez pas intérêt à mettre le son trop fort chez vous sinon vous verrez des serpents apparaître par les trous de serrure, des vers envahir le syphon du lavabo, des corps démembrés frapper aux carreaux de la fenêtre.

Par contre, vous ne trouverez pas grand chose à part ces trois morceaux puisque les trois autres sont en fait des passages instrumentaux servant d’introduction, d’intermède et de conclusion. Ce sont eux qui apportent la petite noisette de lait puisqu’ils sont plutôt ambient, avec un piano ou un léger synthé en support. Le dernier, « Elivågor », est en plus bien inquiétant, avec son côté "Tribal Barbare" et ses bribes de paroles.

Cet album est extrèmement court pour le coup, mais il donne tellement envie de retrouver des groupes de ce style, avec ce son modeste, ces ambiances embrumées, ces vocaux venus d’une bête folle. Ça fait du bien !
PS : la note souffre bien entendu de la durée trop courte de l'opus.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
13/04/2014 22:56
Citation : On y découvre des mélodies démoniaques que certains ont rapproché des débuts d’EMPEROR

L'extrait sonne à mes oreilles comme un plagiat de Beyond the Great Vast Forest, même la voix est identique.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ormgård
Trve Black Metal
2014 - Forever Plagued Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
Ormgård
Ormgård
Trve Black Metal - 2001 - Suède
  

tracklist
01.   Ormblot
02.   Hugsad
03.   Ohelgat Blot
04.   Dödskröning
05.   Av Svartkonst & Fördärv
06.   Elivågor

Durée : 26:30

line up
parution
7 Avril 2014

Essayez aussi
Blestema
Blestema
Los elogios noctambulares

2016 - Hycha Nutabe Rex
  
Sargeist
Sargeist
Feeding the Crawling Shadows

2014 - World Terror Committee Records
  
Trono Além Morte
Trono Além Morte
O Olhar Atento da Escuridão

2017 - Signal Rex
  
Unhuman Disease
Unhuman Disease
De Templi Autem Veteris Serpentis

2016 - Moribund Records
  
Baptism
Baptism
V: The Devil's Fire

2016 - Season Of Mist
  

Aara
Triade I : Eos
Lire la chronique
Deadspeak
Dissolve The Dreams (EP)
Lire la chronique
Dream Unending
Tide Turns Eternal
Lire la chronique
Proscriptor McGovern's Apsû
Proscriptor McGover’s Apsû
Lire la chronique
Hadal
December
Lire la chronique
Stabat Mater
Treason by Son of Man
Lire la chronique
Congealed Putrescence
Dissolved in Hyphae (EP)
Lire la chronique
Hanternoz
Au fleuve de Loire
Lire la chronique
Gràb
Zeitlang
Lire la chronique
Fosa
Demo MMXVI (Reedicion 2021)...
Lire la chronique
Zulu
My People​.​.​.​Hold On / O...
Lire la chronique
Frightful
Spectral Creator
Lire la chronique
Olio Tähtien Takana
Spectral Katharsis
Lire la chronique
Phrenelith
Chimaera
Lire la chronique
Tower
Shock To The System
Lire la chronique
Phaëthon
Sacrifice Doth Call (EP)
Lire la chronique
Haalbuaer
Mortal Ones Scream In Horror
Lire la chronique
Tardus Mortem
Armageddon
Lire la chronique
First Fragment
Gloire Éternelle
Lire la chronique
Warning
Watching from a Distance - ...
Lire la chronique
Concrete Winds
Nerve Butcherer
Lire la chronique
Gloomy Grim
Agathonomicon
Lire la chronique
Nächtlich
Satanas Solum Initium Est
Lire la chronique
Dungeon Steel
Bloodlust (EP)
Lire la chronique
Burial
Inner Gateways To The Slumb...
Lire la chronique
Verdun / Old Iron
Verdun / Old Iron (Split 12")
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Eyes Of Satan (EP)
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Deeds Without A Name (EP)
Lire la chronique
Morte Incandescente
Vala Comum
Lire la chronique
Muscipula
Little Chasm of Horrors (Dé...
Lire la chronique