chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Darkspace - Dark Space II

Chronique

Darkspace Dark Space II
Troisième rapport de l’équipage suisse Darkspace retrouvé dans les décombres de leur vaisseau. Réveillé de sa biostase depuis 2002 (leurs prémices Dark Space –I ont récemment été exhumées), il continue sa dérive sans fin dans le cosmos après avoir plié l’espace temps et tenté de suivre un signal de détresse. Un signal qui les amènera dans une dimension jusque là inconnue… De pur chaos. Il ne s’agissait finalement d’aucune détresse mais d’un avertissement. Deux années terrestres se sont écoulées depuis leur premier album et terrifiant récit Dark Space I. Pour conter la découverte de ces ténèbres, un vortex propulsant un black metal ultra violent mêlé à une ambiance spatiale angoissante. Une expérience musicale unique des plus éprouvantes. Retour aux portes de l’Enfer, le cauchemar continue.

« Dark 2.8 »

Regard vers le hublot, la magnificence des étoiles et ce vide absolu nous subjuguent littéralement. Presque poétique. Une longue introduction instrumentale laisse ainsi l’auditeur découvrir les vestiges du vaisseau fantôme... Depuis l’extérieur. Un cri déchiré nous replonge aussitôt dans la carcasse de l’appareil. L’horreur refait surface. Le black metal très peu facile d’accès de Darkspace n’a pas changé : boîte à rythmes soutenue à l’extrême, hurlements des trois protagonistes et un mur de guitares acérées sorties des abymes dont la patte de Wroth (Wintherr dans Paysage d’Hiver) est aisément reconnaissable. Un maelström sonore où le mixage ne fait toujours aucune distinction entre chaque instrument et vocaux. Une masse inqualifiable imitant un champ d’astéroïdes percutant de plein fouet la coque de l’engin. Une onde de choc qui semble sans fin, personne n’en ressortira indemne.

« Dark 2.9 »

L’aspect « ambient » n’est cette fois plus qu’un simple ornement (prélude et conclusion de morceaux). Il s’intègre désormais complètement à la musique de Darkspace. Piochant des samples du mythique « Alien », « Dark 2.9 » proposera 10 minutes de pur « dark ambient » aux accents post-indus (Nordvargr n’est pas loin). Totalement isolés tels un protagoniste de « survival horror », les hallucinations abominables dégagées par le monolithe reviendront hanter les occupants de l’appareil et les attirer vers l'obscurité. Pas à pas, longeant ces sombres couloirs dévastés et interminables du vaisseau, des vocaux incompréhensibles en fond, des bruits de machines ou de ventilations endommagées serviront à nourrir cette oppression de plus en plus insoutenable.

« Dark 2.10 »

Trois morceaux pour un total de 54 minutes, le voyage semble encore plus ardu qu’à leurs débuts. Constat caduque. Le trio affûte son black metal qui devient plus fluide. Les riffs « power chords » trop simplistes s’effacent et les compositions suivent dorénavant un réel fil conducteur. Quant à la production, elle gagne en clarté ainsi qu’en puissance. Le courant « ambient » plus présent permet de panser les plaies avec les effets secondaires catatoniques qu’on lui connaît ici. La musique paraît ainsi nettement moins douloureuse mais elle ne s’apprivoisera encore qu’après de longs efforts. Une fois converti, vous découvrirez toutes les subtilités et plongerez tête baissée dans cette folie effroyable. Comme l’indique l’intitulé de l’album, c’est une version 2.0 de Dark Space I ici, un style mieux maîtrisé mais la surprise antérieure en moins. L’apothéose arrivera sur la prochaine œuvre.

“Sometimes the scariest things come from within.”

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Dysthymie citer
Dysthymie
14/04/2014 15:15
note: 8.5/10
Mitch a écrit : Ca devait être monumental :

"2.10" au Hellfest 2012


Oui Sourire ÉNORME claque !
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
14/04/2014 14:25
note: 8/10
Préférence pour le troisième opus, mais celui-ci reste de très bon niveau !
Sagamore citer
Sagamore
14/04/2014 14:16
note: 9/10
Je ronge mon frein en attendant d'aller les voir en Octobre en Suisse. Un disque excellent, comme toute leur discographie, que je ne me lasse pas d'écouter.
Mitch citer
Mitch
14/04/2014 14:15
note: 8.5/10
Ca devait être monumental :

"2.10" au Hellfest 2012
Dysthymie citer
Dysthymie
14/04/2014 13:22
note: 8.5/10
Excellent groupe, très prenant de même qu'en live (mur du son qui aura toutefois fait fuir quelques néophytes Mr Green )

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Darkspace
Black Metal / Ambient
2005 - Haunter Of The Dark
2006 - Avantgarde Music
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (12)  8.33/10
Webzines : (12)  7.82/10

plus d'infos sur
Darkspace
Darkspace
Black Metal Cosmique - 1999 - Suisse
  

écoutez
tracklist
01.   Dark 2.8
02.   Dark 2.9
03.   Dark 2.10

Durée : 54:09

line up
voir aussi
Darkspace
Darkspace
Dark Space III

2008 - Avantgarde Music
  
Darkspace
Darkspace
Dark Space I

2003 - Haunter Of The Dark
  
Darkspace
Darkspace
Dark Space III I

2014 - Avantgarde Music
  

Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique
Evoken
Hypnagogia
Lire la chronique
Necrot
Blood Offerings
Lire la chronique
Panphage
Jord
Lire la chronique
Pillars
Onward To Nothingness
Lire la chronique