chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
185 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sabbatory - Endless Asphyxiating Gloom

Chronique

Sabbatory Endless Asphyxiating Gloom
Sortie après sortie, Unspeakable Axe Records, considéré en quelque sorte comme une sous-division du désormais incontournable Dark Descent Records, se pose comme un label sur lequel il faut dorénavant compter. Si pour ma part je n'avais pas été particulièrement convaincu par Birth A.D., la réédition du deuxième album de Besieged (Victims Beyond All Help) m'avait pour le coup bien plus séduit. Alors forcément, quand certains de ses membres se retrouvent impliqués dans un autre projet sur un label tout à fait prometteur, il y'a de quoi attiser ma curiosité.

Formé en 2011 à Winnipeg, Canada, le parcours de Sabbatory est des plus classiques puisqu'après une démo deux titres sobrement intitulée Demo 2012, le groupe poursuit avec la sortie cette année de son premier album qui, de l'artwork tout à fait réussi à ce logo très inspiré, transpire la musique des années 90.
On retrouve ainsi au sein de Sabbatory: Nick Tober (basse) et Kier Keating (chant, guitare) du groupe Besieged, Marshall Fries - illustre inconnu - à la seconde guitare et le batteur des excellents Electro Quarterstaff, Dan Earle Ryckman (que je n'attendais pas ici).

Au delà de ce line-up, Endless Asphyxiating Gloom ne réserve pas beaucoup de surprise mais offre l’essentiel, à savoir une musique solide, fondée sur des bases largement éprouvées. D'autant que les Canadiens ont tout compris puisque ce premier album est plié en un tout petit peu plus de trente minutes. Une dynamique générale qui invite doucement mais sûrement au headbanging grâce à une section rythmique tout en générosité. Car si le groupe propose parfois de calmer le jeu ("Being, Thy Eternal Perplexor" et son break brise nuque à 3:03, "Hypnotic Regression" à 1:07, "Corrosive Decay"...), l'essentiel des séquences de batterie est pourtant tourné vers du tchouka-tchouka endiablé (j’en ai encore mal aux cervicales). De grosses influences Thrash old school tout à fait évidentes qui se ressentes également dans le riffing simple mais incisif de Kier Keating et Marshall Fries. Sans renouveler le genre, le duo propose ainsi une série de riffs particulièrement redoutables qui tapent toujours dans le mile (la liste serait trop longue, l’album en est truffé). Appuyés par cette section rythmique particulièrement entrainante, ces riffs bien vicieux réussissent toujours très vite à convaincre. D’ailleurs, les amateurs de leads et autres solos seront également servi car Sabbatory est loin d’être radin en la matière ("Being, Thy Eternal Perplexor" à 4:08, "Hypnotic Regression" à 2:35, "Corrosive Decay" à 3:50, "Infantasy" à 3:01, "Endless Asphyxiating Gloom" à 3:01...). Un complément fort agréable à cette atmosphère générale déjà bien sombre et poussiéreuse.
Il faut dire qua la production est loin d’être démonstrative et joue en effet le jeu des productions d’antan. La batterie possède ce je ne sais quoi de ces albums des années 90. Un côté sec et presque Punk, sans artifice aucun. Les guitares se veulent granuleuses et en même temps plutôt naturelles alors que les solos ont ce petit côté mélodique et dissonant aujourd’hui si caractéristiques. Enfin la basse est bien présente et donne ainsi beaucoup de groove à l’ensemble sans pour autant en donner l’impression. Une production probablement considérée comme désuète aujourd’hui mais tellement attachante.

Loin d’ébranler le petit monde fermé du Death Metal, Sabbatory propose une belle immersion dans les années 90 avec un Endless Asphyxiating Gloom qui n’est pas sans rappeler les premiers Asphyx ou Obituary. Le chant écorché et pourtant relativement grave de Kier Keating se situe, comme la musique, à la croisée des chemins entre Thrash et Death Metal et fini d’asseoir ce premier album comme l’une des bonnes surprises de 2014. Bien qu’à destination principale des aficionados de ces délices d’un autre temps, Sabbatory possède pourtant suffisamment d’arguments pour espérer convaincre le quidam de s’intéresser à lui. Quoi qu’il en soit, voilà une excellente entrée en matière pour ce jeune groupe canadien.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
JH
28/07/2014 03:43
Hâte de vous voir a Montréal!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sabbatory
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (2)  7.5/10
Webzines : (2)  7/10

plus d'infos sur
Sabbatory
Sabbatory
Death Metal - 2011 - Canada
  

tracklist
01.   Being, Thy Eternal Perplexor
02.   Hypnotic Regression
03.   Corrosive Decay
04.   Infantasy
05.   Endless Asphyxiating Gloom
06.   The End Of A Pessimistic Voyage
07.   Orbiting Obscuron

Durée : 32:47

line up
parution
3 Avril 2014

Essayez aussi
Ritual Chamber
Ritual Chamber
Obscurations (To Feast On The Seraphim)

2016 - Profound Lore Records
  
Hate Eternal
Hate Eternal
Conquering The Throne

1999 - Wicked World Records
  
Engulfed
Engulfed
Vengeance of the Fallen (EP)

2020 - Dark Descent Records
  
Hemerah
Hemerah
Adam's Eve And The Mammoth Of Eden (EP)

2009 - Autoproduction
  
Deranged
Deranged
Struck by a Murderous Siege

2016 - Agonia Records
  

Vanden Plas
The God Thing
Lire la chronique
Asphyx
Necroceros
Lire la chronique
Cold Earth
Your Misery, My Triumph
Lire la chronique
Dieu De La Haine
Lire l'interview
Cult Graves
Strange Customs (EP)
Lire la chronique
Saille
V
Lire la chronique
Carbonized
For The Security
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Abominated
Decomposed (Démo)
Lire la chronique
Floorpunch
Twin Killing (Compil.)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment 2
Lire la chronique
Necrectomy
Interrupted Slumber (EP)
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
Suffering Hour
The Cyclic Reckoning
Lire la chronique
Spectres & Teeth
No Magick Spawns! (EP)
Lire la chronique
Kankar
Dunkle Millennia
Lire la chronique
Fange
Pantocrator
Lire la chronique
Aria
Night Is Shorter Than Day
Lire la chronique
King Diamond
Fatal Portrait
Lire la chronique
Worst Doubt
Extinction
Lire la chronique
Grima
Rotten Garden
Lire la chronique
Alice In Chains
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Decaying Purity
Mass Extinction of the Prov...
Lire la chronique
Cystic
Incineration Rites (EP)
Lire la chronique
Stortregn
Impermanence
Lire la chronique
La Voûte #5 - La Trilogie Dead Can Dance
Lire le podcast
Seraphic Entombment
Quelled (Démo)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment
Lire la chronique
Fallen Forest
Giants Frost Battered (Comp...
Lire la chronique