chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
147 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Crucifyre - Black Magic Fire

Chronique

Crucifyre Black Magic Fire
Pas des plus volubiles sur les réseaux sociaux ni vraiment prolifique dans les dates de concerts, Crucifyre commençait peu à peu à tomber dans l’oubli depuis son premier album Infernal Earthly Divine. Un brûlot plutôt redoutable et prometteur pour la suite malgré cette mode « revival » ô combien étouffante et exaspérante. Une découverte majeure de 2011. Trois ans et demi plus tard, toujours au sein de la fameuse écurie Pulverised Records, Crucifyre subira le départ de son bassiste Henrik Doltz Nilsson. Karl Envall (frontman de Kaamos, ex-Repugnant) vient compléter un line-up aux CV’s déjà impressionnants (Afflicted, Morbid, General Surgery, Nasum, Regurgitate…). Sortez la toge noire et les bougies, Black Magic Fire est en platine.

Aucune imitation du virage emprunté par Tribulation ou Morbus Chron, Crucifyre joue son death old school cradingue sans artifices, hommage aux groupes de jeunesse des membres (Black Sabbath, Slayer, Bathory ou Possessed sont cités) et à la première vague suédoise. Loin de tous ces clones recyclant à outrance les riffs des géniteurs du genre, Crucifyre fait quant à lui un réel effort de composition. Il n’hésite pas à balancer des breaks imprévus, à jouer sur les effets d’accélération en augmentant le débit de notes ou à placer de subtils arrangements. Tout ceci évidemment dans une volonté d’efficacité primaire : aboiements et virées criardes d’un impressionnant Erik Sahlström (méconnaissable), distorsion maximale et frappes sèches portés par une production excellente. Difficile de résister aux passages méchamment pêchus de « Baphomet's Revenge », la rock’n’roll « Through The Darkness » et la furieuse « Wolf’s Hour » (à la limite du death/black) ou bien les refrains imparables de « Apocalypse Whore » (le « Apocalypse Whore ! Necrofire ! » reste atrocement jouissif) et l’incantatoire « Funeral Pyre » (vocaux gras au menu). La rythmique est encore une fois l’artère principale de Crucifyre, le jeu du fondateur Yasin Hillborg (ex-Afflicted) ravira de nouveau les adeptes (moi inclus évidemment) de batteries naturelles et « groovy as fuck » sous une basse vrombissante.

Au-delà de son aspect agressif, la force de Infernal Earthly Divine résidait dans son atmosphère liturgique captivante. Crucifyre reprend de ce qu’il avait entamé, utilisant une thématique du feu encore plus explicite (« fire » utilisé à toutes les sauces dans les paroles de chaque titre) saupoudrée de breaks et de samples variés. Malgré tout, les morceaux mid-tempo ambiancés n’ont pas la saveur antérieure (ah ce « Hellish Sacrifice » !), je citerai les quelconques « Pentagram Palms » et « One And One Is One ». Comme son aîné, on notera quelques moments de flottement (titre éponyme, « Anneliese) gâchant légèrement le plaisir d’écoute. Une écoute qui se terminera sans que l’on retienne foncièrement grand-chose mais qui nous aura fait taper du pied pendant 44 minutes. La mission semble remplie, un album à s'enfiler d’une traite.

L’effet de surprise en moins et une efficacité légèrement diminuée, le « all-star-band » pyromane Crucifyre délivre toutefois un pur death old school redoutable et ambiancé. Le quintet suédois n’a pas la prétention de réinventer le style et se place clairement au dessus du lot « revival » de plus en plus insignifiant. Black Magic Fire ravira donc les amateurs du genre, a fortiori ceux vénérant les groupes des musiciens, mais l’épreuve du temps paraît incertaine. Pour autant je pense que le brûlot agrémentera avec plaisir mon été pluvieux : « Apocalypse Whore ! Necrofire ! »

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Mitch citer
Mitch
08/08/2014 11:46
note: 7.5/10

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Crucifyre
Death Metal
2014 - Pulverised Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (12)  7.3/10

plus d'infos sur
Crucifyre
Crucifyre
Death Metal - 2006 - Suède
  

tracklist
01.   Apocalypse Whore
02.   Black Magic Fire
03.   Pentagram Palms
04.   Baphomet's Revenge
05.   Funeral Pyre
06.   Faces of Death (His Satanic Shadow)
07.   Through the Darkness
08.   Anneliese
09.   Wolf's Hour
10.   One and One Is One

Durée : 44:05

line up
parution
18 Août 2014

voir aussi
Crucifyre
Crucifyre
Infernal Earthly Divine

2011 - Pulverised Records
  

Essayez aussi
Miasmal
Miasmal
Miasmal

2011 - Dark Descent Records
  
Irkallian Oracle
Irkallian Oracle
Grave Ekstasis

2013 - Nuclear War Now! Productions
  
Hypocrisy
Hypocrisy
Catch 22 (Réenr.)
(V2.0.08)

2008 - Nuclear Blast Records
  
As You Drown
As You Drown
Reflection

2009 - Metal Blade Records
  
Under The Church
Under The Church
Supernatural Punishment

2017 - Pulverised Records
  

PPCM #12 - Deux pour le prix d'un ? EQUIPOISE et CONTRARIAN !
Lire le podcast
Frozen Soul
Encased In Ice (Démo)
Lire la chronique
Mavorim
Heimkehr (Démo)
Lire la chronique
Thrashback
Sinister Force
Lire la chronique
Siege Of The Profane Europe Tour 2019
Atavisma + Defeated Sanity ...
Lire le live report
Sordide
Hier Déjà Mort
Lire la chronique
Dirge
Elysian Magnetic Fields
Lire la chronique
The Devil's Blood
Come Reap (EP)
Lire la chronique
Black Metal : Foutre à gogo
Lire le podcast
Gruzja
I Iść Dalej
Lire la chronique
Heaume Mortal
Solstices
Lire la chronique
Disburial
Dawn Of Ancient Horrors (EP)
Lire la chronique
A Thousand Lost Civilizations March MMXIX
Lire le dossier
PPCM #11 - Necrophagia ? Mais non, NECROPHAGIST !!
Lire le podcast
Faceless Burial
Multiversal Abattoir (EP)
Lire la chronique
Cult Leader
A Patient Man
Lire la chronique
Insane Apollyon
Insane Apollyon (Compil.)
Lire la chronique
Faceless Burial
Grotesque Miscreation
Lire la chronique
Blodhemn
Mot Ein Evig Ruin
Lire la chronique
Truth Corroded
Bloodlands
Lire la chronique
Warfist
Grünberger
Lire la chronique
Dødsfall
Døden skal ikke vente
Lire la chronique
Internal Bleeding
Corrupting Influence
Lire la chronique
Contrarian
Their Worm Never Dies
Lire la chronique
Cirith Ungol
Witch's Game (Single)
Lire la chronique
Dead Witches
The Final Exorcism
Lire la chronique
Arkona
Khram
Lire la chronique
Soreption
Monument Of The End
Lire la chronique
Children Of Bodom
Hexed
Lire la chronique
Gutless
Mass Extinction (EP)
Lire la chronique