chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nuklear Frost - Subjugation

Chronique

Nuklear Frost Subjugation
Premier album de Nuklear Frost, entité complètement inconnue au bataillon (pourtant, avec un nom aussi moisi, difficile de passer inaperçu), "Subjugation" représente pour moi une véritable bouffée d'air vicié dans ma recherche frénétique d'albums d'exceptions, de perles rares à décortiquer. Non pas que la galette en question soit exceptionnelle, loin s'en faut. Au contraire, elle reste classique aussi bien sur le fond (la musique) que sur la forme (artwork dégueulasse et thématiques obscures). Mais l'album possède suffisamment de qualités, et est suffisamment bien produit et joué pour retenir aussi bien l'attention du mélomane que celle de l'amateur de musique bas du front. Autoproduit par le groupe et disponible en format digital (les versions "physiques" sortiront plus tard cette année chez Tridoid Records), "Subjugation" est un véritable hommage au Black Metal dans ce qu'il a de plus classique.

Doté d'un son résolument moderne que l'on doit à Max Karon (ayant bossé, entre autres, pour Devil Driver), l'ensemble des titres possède une production convaincante, qui fait ressortir le niveau technique plus-que-correct des musiciens. Un son excellent, oui... bien qu'un peu trop lisse. Pas de véritable "grain" auquel s'accrocher, aucune aspérité, tout est vraiment trop propre et compressé - même en FLAC (format numérique oblige) les cymbales possèdent une sonorité désagréable, sous-échantillonnée. Un point de détail, j'en conviens, mais qui devient rapidement agaçant tout au long de la demie-heure que dure "Subjugation". La voix est parfaitement mixée, et fort heureusement, car c'est réellement le chant qui va rythmer les compositions de l'album. Growls caverneux, attaques hystériques saccadées par les blasts, voire incursions monastiques sur "Become Death", R emprunte aussi bien à Kvarforth qu'à Attila Csihar (dans une moindre mesure, certes). Et, par dessus tout, arrive à incarner un sentiment de puissance, notamment dans les choeurs quasi-martiaux de "In the Name of Nothing".

Question originalité, on repassera (le sample le plus cliché de l'année 2014 en ouverture de "Charnel Ditch") et sans regret aucun, puisque la véritable force de Nuklear Frost est bel et bien de transcender un genre, non pas de le renouveller. En proposant des incursions mélodiques qui empoignent véritablement l'auditeur. Tremolo-picking vénéneux ("Vortex of Horror"), parties plus sournoises quasi-arpégées ("Charnel Ditch", justement) ou ambiances plus malsaines (les parties mid-tempo de "The Failure of Altruism"), "Subjugation" concentre réellement le meilleur du Black Metal dans une synthèse décapante. Et ce en évitant de tomber dans le piège de la répétition par des compositions judicieusement construites, faisant de l'album un crescendo qui atteint son paroxysme sur le dernier titre, probablement le meilleur. De fait, l'attention de l'auditeur ne faiblit pas un seul instant, concentration maintenue également par la courte durée de l'opus. Digeste et efficace, deux qualités qui devraient être les maîtres-mots de toute sortie extrême, et qui ne sont malheureusement qu'exceptionnelles.

Petite surprise de ce milieu d'année, Nuklear Frost sort de nulle part et signe un album de grande qualité, mélodique sans être pénible, rentre-dedans sans être lassant. "Subjugation" brille par l'homogénéité de ses compositions et se pose en véritable "hommage" au genre que nous aimons.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
menaceruine
13/08/2014 13:58
Effectivement ça sort de nulle part , la prod me dérange pas du tout , bonne découverte pour moi aussi.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nuklear Frost
Black Metal
2014 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines : (3)  7.87/10

plus d'infos sur
Nuklear Frost
Nuklear Frost
Black Metal - 2004 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Uranium Censer  (02:11)
02.   Theist Holocaust  (04:11)
03.   In the Name of Nothing  (04:25)
04.   Vortex of Horror  (03:45)
05.   Charnel Ditch  (04:16)
06.   The Failure of Altruism  (04:34)
07.   Become Death  (08:30)

Durée : 31:52

Essayez aussi
Sinmara
Sinmara
Within The Weaves Of Infinity (EP)

2017 - Terratur Possessions
  
The Deathtrip
The Deathtrip
Deep Drone Master

2014 - Svart Records
  
Vargrav
Vargrav
Reign In Supreme Darkness

2019 - Werewolf Records
  
Antichrist
Antichrist
Sacrament Of Blood

2011 - Nuclear War Now! Productions
  
Brume d'Automne
Brume d'Automne
Brume d'Automne

2012 - Sepulchral Productions
  

Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique