chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
149 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sarpanitum - Fidelium

Chronique

Sarpanitum Fidelium (EP)
Si on m'avait dit un jour que je chroniquerais un cd où des Anglais évoquent les hauts faits d'armes du très français Godefroy de Bouillon (que mon correcteur orthographique veut remplacer par « godefroid » comme le dernier des Jean Roucas, ou le premier des Belges, ce qui est encore pire), j'aurais été suspicieux. Par contre, chroniquer du Sarpanitum, ça je l'aurais volontiers cru, car après un bon premier album, Despoilment Of Origin, en 2007, les Anglais s'étaient vite positionnés comme le groupe à suivre de la scène brutal death de la perfide Albion. Il faut dire qu'avec un nom de divinité babylonienne et un logo signé Christophe Szpajdel, Sarpanitum avait tout pour réussir – sans même parler d'un très bon niveau technique qui leur a permis de proposer un brutal death assez sombre à l'époque largement influencé par The Monolith Deathcult et Behemoth. Mais après une pause de plusieurs années et la pige de Tom Hyde et Sean Broster chez Mithras, ce n'est qu'avec un discret EP de quatre titres que le groupe désormais duo – centré autour des deux Tom (Hyde et Innocenti), guitaristes et seuls compositeurs – est revenu en 2011. Et certes, ça fait trois ans qu'on aurait dû vous en parler sur Thrasho, mais Keyser était trop occupé avec Beyond Mortal Dreams et Lvcifyre pendant que moi je faisais du cosplay d'étudiant en droit (c'est comme en vrai sauf que ce qui prend le plus de temps c'est de faire le costume). De toute façon puisque vous êtes des gens de goût, sinon vous ne me liriez pas, vous avez déjà Fidelium depuis un moment dans votre cdthèque.

Ce ne sont donc que quatre titres (dont un interlude), écrits à autant de mains par des musiciens pas manchots, qui composent cet EP, laissant une boîte à rythme fort bien programmée faire office de batterie en l'absence de Sean Broster. Et si le taux de blast à la minute est toujours aussi élevé chez Sarpanitum malgré tout, le style du groupe a tout de même évolué, passant d'un brutal death assez étouffant sur Despoilment Of Origin au « brutal blackened death metal » que l'on affectionne tant ici. Je n'évoquais pas Lvcifyre et Beyond Mortal Dreams pour rien, c'est véritablement dans cette cours que joue désormais Sarpanitum, mettant en avant une ambiance sombre et pesante tout en gardant un aspect brutal death ultra prononcé. Mais s'il n'a pas l'odeur de soufre et l'aspect occulte directement hérité de Incantation d'un Svn Eater , le style de Sarpanitum fait la part belle aux mélodies graves soutenues par quelques arrangements plus aigus à la limite de la dissonance, avant d'exploser dans une furie de blasts et de riffs morbid-angeliens parfois soutenus par de discrets claviers. Fidelium fait penser à Dreaming Death en plus rapide croisé avec du Mithras, le tout sans solos ou presque (on reste dans un brutal death très direct). Car oui l'influence de Leon Macey, qui a produit cet EP, plane sur ces quatre titres, du riffing le plus voyant à l'arrangement le plus discret, on sent les deux Tom extrêmement fans de Mithras, jusqu'à l'utilisation du clavier en de sublimes chœurs pour apporter un belle touche atmosphérique parfois proche des teintes cosmiques de leur modèle.

Et si, alors que je vous dis que Fidelium est un mélange de Beyond Mortal Dreams et Mithras, vous ne bavez pas déjà d'envie, alors je vous prie d'arrêter de lire cette chronique, vous vous êtes trompé, la dernière bafouille d'Ikea est juste en dessous (dépêchez-vous de sortir, votre odeur de ganja va imprégner la moquette). Évoluant pourtant dans un style un peu plus frontal, Sarpanitum n'en subjugue pas moins par la justesse de ses mélodies et l'intelligence de ses compositions, faisant varier l'intensité d'un même morceau à maintes reprises sans que jamais il ne perde en efficacité. Certes, il faut être familier de la débauche de blasts et de l'imperméabilité d'un tapis de double pédale supersonique pour entrevoir la majesté du boulot des deux musiciens, et ceux que les très hauts tempos rebutent ne trouveront pas de répit dans trois titres qui culminent à 260, 270 et 260 bpm. Mais pour ceux qui comme moi aiment leur brutal death aussi rapide qu'intense, alors Sarpanitum ne peut que combler au delà de toute espérance. Certains trouveront sans doute Fidelium un poil trop propret pour que leur brutal death soit vraiment « blackened », et s'il est vrai que l'on sent plus l'influence de Morbid Angel que d'Incantation, les riffs sont tout de même assez souvent proches des canons du black metal, en particulier sur « Before The Walls », même en dehors des dissonances proches du black metal actuel qu'on retrouve au début du titre. Au delà de l'extrême efficacité des riffs, c'est vraiment par l'ambiance que Sarpanitum brille, alliant avec talent le plomb de la rythmique et des excellents vocaux de Tom Innocenti et l'éclat des arrangements mélodiques qui apportent parfois des touches vraiment lumineuses, en particulier sur « Sanctus Incendia » et bien sûr les deux minutes purement atmosphériques du titre éponyme.

Une évolution magnifique pour un groupe qu'il faut définitivement suivre avec intérêt, même si l'on ne peut s'empêcher de penser que c'est l'énorme influence de Mithras qui les a fait progresser d'un très bon Despoilment Of Origin à un Fidelium quasi-miraculeux. Au delà de la production de Leon Macey, je ne peux m'empêcher de penser que la boîte à rythme a été programmée en pensant à son jeu (qui n'est certes pas très éloigné de celui de Sean Broster, ancien batteur de Sarpanitum et pigiste live chez Mithras), la descente de toms à 270 sur « Before The Walls » en particulier, en plus bien sûr d'une grosse caisse martyrisée plus que de raison comme aux plus belles heures de Worlds Beyond The Veil. Et ce n'est évidemment pas un hasard si Leon Macey a été la première personne à laquelle les deux Tom ont pensé pour occuper le poste de batteur vacant pour enregistrer leur prochain album, à paraître sous peu sur Willowtip, qui est désormais aussi le label de... Mithras. Il faudrait vraiment être un triste sire pour reprocher à Sarpanitum une si saine influence, et même sans penser à mon instar que Mithras est la meilleure chose qui soit arrivée au death metal ces quinze dernières années, vous devriez absolument jeter une oreille à Fidelium et leur futur album, qu'on ne mettra définitivement pas trois ans à chroniquer. Si je le pensais, je dirais que le seul défaut de cet EP est qu'il est anglais, mais depuis le début des années 2000 la scène death metal anglaise ne cesse de nous mettre des baffes, certes peu nombreuses mais qui nous rougissent les joues à chaque fois, tant par leur impact que par la honte que l'on est en droit de ressentir quand on voit les Français ramer pour se rappeler comment faire du death metal en tenant leurs instruments à l'endroit. Et puis après tout cette vieille rivalité franco-anglaise est dépassée depuis longtemps, ça ne sert à rien de ressasser le passé, il faut se rappeler nos belles amitiés, comme le temps béni des croisades où un monarque anglais a donné son nom à un camembert français. Si ça ce n'est pas un plaidoyer pour l’amitié entre les peuples...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

14 COMMENTAIRE(S)

von_yaourt citer
von_yaourt
11/09/2014 19:29
note: 5/5
Merci Ander, c'est corrigé !
Ander citer
Ander
11/09/2014 19:03
note: 4.5/5
J'ai noté une faute dans la tracklist sur le premier titre (sûrement dû à un mauvais copier/coller): c'est receive et non pas recieve. Clin d'oeil Moqueurinailleur né:
Invité citer
Sarpanitum
11/09/2014 15:56
Ander citer
Ander
09/09/2014 18:40
note: 4.5/5
Désolé j'ai dû prendre le dernier dispo' chez Lavadome... 8:

Mais tu peux toujours le commander directement auprès du groupe: leur Big Cartel. Sûr et rapide d'après les échos que j'ai eu...
von_yaourt citer
von_yaourt
09/09/2014 18:22
note: 5/5
La_girondelle a écrit : OK, dommage j'ai déjà acheté la version digitale et je ne le trouve plus sur Lavadome

Un message du facebook de Lavadome dit qu'il est en effet en rupture de stock chez eux :

Lavadome a écrit : 12 juillet
All copies of Fidelium MCD have been sold out...until another restock of course.

Watch out for the upcoming album.
Ber Val citer
Ber Val
09/09/2014 11:35
note: 5/5
Rhaaa mais que cet EP et ce groupe sont géniaux !!
La_girondelle citer
La_girondelle
08/09/2014 22:20
von_yaourt a écrit : La_girondelle a écrit : Je me suis toujours demandé comment von_yahourt faisait pour calculer le bpm exact des blasts/morceaux. Tu les tab, tu les joues, tu sacrifies des danones?
Bonne découverte en tout cas, superbe pochette, dommage que l'EP n'existe sous support physique.


Si, il existe bien en format physique, la preuve je l'ai (et commandé chez Lavadome aussi).

Pour le tempo c'est pas très dur, je le calcule approximativement en frappant le rythme sur une bar ou n'importe quel logiciel (y a le site tap tempo par exemple).


OK, dommage j'ai déjà acheté la version digitale et je ne le trouve plus sur Lavadome
von_yaourt citer
von_yaourt
08/09/2014 22:03
note: 5/5
La_girondelle a écrit : Je me suis toujours demandé comment von_yahourt faisait pour calculer le bpm exact des blasts/morceaux. Tu les tab, tu les joues, tu sacrifies des danones?
Bonne découverte en tout cas, superbe pochette, dommage que l'EP n'existe sous support physique.


Si, il existe bien en format physique, la preuve je l'ai (et commandé chez Lavadome aussi).

Pour le tempo c'est pas très dur, je le calcule approximativement en frappant le rythme sur une bar ou n'importe quel logiciel (y a le site tap tempo par exemple).
KPM citer
KPM
08/09/2014 21:12
note: 4.5/5
Mais il existe en physique ce skeud, genre chez Lavadome.
La_girondelle citer
La_girondelle
08/09/2014 21:00
Je me suis toujours demandé comment von_yahourt faisait pour calculer le bpm exact des blasts/morceaux. Tu les tab, tu les joues, tu sacrifies des danones?
Bonne découverte en tout cas, superbe pochette, dommage que l'EP n'existe sous support physique.
KPM citer
KPM
08/09/2014 19:32
note: 4.5/5
J'ai déjà Fidelium depuis un moment dans ma cdthèque. CQFD.
Keyser citer
Keyser
08/09/2014 19:30
Excellent groupe effectivement. Influence Mithras palpable ici mais je trouve Sarpanitum supérieur.
Ander citer
Ander
08/09/2014 18:51
note: 4.5/5
Du nectar pour les cages à miel cet EP! Magistral!

Et merci de m'ôter d'un doute concernant l'utilisation d'une BAR, j'étais pas sûr du tout tant elle est bien programmée.

En tout cas si les progrès entre ce mini et le prochain album sont aussi importants qu'entre leur DOO et ce Fidelium, ça risque de faire extrêmement mal!
von_yaourt citer
von_yaourt
08/09/2014 18:37
note: 5/5
EP en intégralité sur leur bandcamp : http://sarpanitum.bandcamp.com/album/fidelium

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sarpanitum
Brutal Blackened Death Metal
2011 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 5/5
Lecteurs : (9)  4.44/5
Webzines : (2)  3.88/5

plus d'infos sur
Sarpanitum
Sarpanitum
Brutal Blackened Death Atmosphérique - 2003 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   None Shall They Receive
02.   Before the Walls
03.   Fidelium
04.   Sanctus Incendia

Durée : 17:52

line up
parution
4 Avril 2011

voir aussi
Sarpanitum
Sarpanitum
Blessed Be My Brothers

2015 - Willowtip Records
  
Sarpanitum
Sarpanitum
Despoilment Of Origin

2007 - Galactic Records
  

Essayez aussi
The Furor
The Furor
Impending Revelation

2014 - Autoproduction
  
Cyanic
Cyanic
Litanies Of Lust Unholy

2012 - Ghastly Music
  
Blood Of The Wolf
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination

2018 - Autoproduction
  
Blood Of The Wolf
Blood Of The Wolf
I: The Law Of Retaliation

2015 - Autoproduction
  
Epoch
Epoch
Sacrosanct

2017 - Lavadome Productions
  

PPCM #12 - Deux pour le prix d'un ? EQUIPOISE et CONTRARIAN !
Lire le podcast
Frozen Soul
Encased In Ice (Démo)
Lire la chronique
Mavorim
Heimkehr (Démo)
Lire la chronique
Thrashback
Sinister Force
Lire la chronique
Siege Of The Profane Europe Tour 2019
Atavisma + Defeated Sanity ...
Lire le live report
Sordide
Hier Déjà Mort
Lire la chronique
Dirge
Elysian Magnetic Fields
Lire la chronique
The Devil's Blood
Come Reap (EP)
Lire la chronique
Black Metal : Foutre à gogo
Lire le podcast
Gruzja
I Iść Dalej
Lire la chronique
Heaume Mortal
Solstices
Lire la chronique
Disburial
Dawn Of Ancient Horrors (EP)
Lire la chronique
A Thousand Lost Civilizations March MMXIX
Lire le dossier
PPCM #11 - Necrophagia ? Mais non, NECROPHAGIST !!
Lire le podcast
Faceless Burial
Multiversal Abattoir (EP)
Lire la chronique
Cult Leader
A Patient Man
Lire la chronique
Insane Apollyon
Insane Apollyon (Compil.)
Lire la chronique
Faceless Burial
Grotesque Miscreation
Lire la chronique
Blodhemn
Mot Ein Evig Ruin
Lire la chronique
Truth Corroded
Bloodlands
Lire la chronique
Warfist
Grünberger
Lire la chronique
Dødsfall
Døden skal ikke vente
Lire la chronique
Internal Bleeding
Corrupting Influence
Lire la chronique
Contrarian
Their Worm Never Dies
Lire la chronique
Cirith Ungol
Witch's Game (Single)
Lire la chronique
Dead Witches
The Final Exorcism
Lire la chronique
Arkona
Khram
Lire la chronique
Soreption
Monument Of The End
Lire la chronique
Children Of Bodom
Hexed
Lire la chronique
Gutless
Mass Extinction (EP)
Lire la chronique