chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
86 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cradle Of Filth - Cruelty And The Beast

Chronique

Cradle Of Filth Cruelty And The Beast
Pour bien des gens, Cradle Of Filth est le groupe qui en a initié plus d'un à la sombre musique du métal noir. La raison principale est que c'est un des groupes les plus connus mais aussi parce qu'il offre une musique relativement facile d'accès. Je fus moi aussi initié par cette formation anglaise aux tandance gothique et nécromantique (quoi, pléonasme?). « Cruelty And The Beast » est le premier album que j'ai acheté, il y a bien 3 ans de ça et qui m'avait couté la peau du cul. Mais c'est en l'écoutant que j'ai finalement mis de coté ce regret parce que ce qui s'offrait à mes oreille de jeune homme fringuant tout récemment initié aux métal extrème était sublime!

Après 3 ans, il est évident qu'un individu qui s'enfonce de plus en plus dans un monde noir tel que le Black Metal, n'en revien pas indemne à la surface (c'est comme le tartare chez les grecs, quoi)! On évolue, on se découvre de nouveaux goûts, des avis se brisent et d'autres se fondent... Mais je ne peux m'empêcher de réécouter cet album sans en ressentir quelques parcelles de nostalgie revenir en moi! Je pense notemment à la sublime pièce « Thirteen Autumns And A Widow » qui avec ses guitares mélodiques et son atmosphère gothique à souhait me pousse à aller errer près d'un cimetiere un jour gris d'octobre. Il y ensuite la pièce « Beneath The Howling Stars », surtout à cause de son break à l'orgue vers les 2:30 et qui se poursuis ensuite vers des envollés on ne peut plus gothiques. « Desire In Violent Ouverture » est une pièce plutot courte pour du COF (environs 4 minutes), mais assez intense, car en effet cette pièce s'avère être la chansons la plus thrashisante qu'il m'est été donné d'entendre de la part de COF. Voici, ensuite un titre qui m'a mis en trance pour la première fois de ma vie: « Bathory Aria » et ses 11 minutes de rêveries. Qui ne s'est pas imaginé entrain de dormir sur la surface d'une tombe un soir sans lune à l'écoute de ce titre? Et que dire de « Lustmord And Wargasm »? Un titre très bien placé pour finalisé un album tel que celui-ci. Son début mélancolique laisse bientôt place à une accélération soudaine que je trouve tout de même très bien placé. Personellement, cette pièce est l'une de mes préférées, de par sa mélodie très bien trouvée et facilement mémorable. On se croirait dans un espèce de vortex qui se partage entre beauté et laideur. Bref je crois que l'on est d'accord qu'au niveau des ambiences, « Cruelty And The Beast » remporte la palme avec son prédécesseur, « Dusk... And Her Embrace ».

Au niveau de la production, maitenant, force m'est d'amettre que le tout est extrement bien arrangé. Rien n'est laissé au hazard et ça s'entend! Les instruments ont été mis en arrière plan pour assurer en quelque sorte une meilleure maîtrise des ambiences. Cela met aussi en valeur la voix de Dani, criarde comme toujours; certains ont du mal à la supporter... Pour ma part je trouve que c'est justement un des points forts de ce groupe. Les guitares sont très bien joués, assurant les riffs mélodique joués en picking aussi bien que les quelques solo répartit ça et là. La batterie elle, est très correct. J'ai lu ailleurs qu'elle sonnait trop vide ou je ne sais quoi, personellement je trouve qu'il n'y a rien à lui reprocher.

Un des seuls albums de Cradle Of Filth qui me plaise encore. Un album que beaucoup considèrent comme culte aux cotés de « Dusk... ». Je n'irais pas jusque là, mais je dois avouer qu'avec « Cruelty... » le groupe à atteind le plus haut point de sa carrière selon moi.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

heylel citer
heylel
27/08/2015 15:05
note: 10/10
oui le son fait couler bcp d'encre... moi j'adore cet album avec ce son si particulier et vraiment froid. au final, je trouve que cela donne une vraie identité à ce magnifique album. mon préféré ! une vraie claque à sa sortie
fraction citer
fraction
27/09/2009 21:35
note: 9.5/10
Excellent album. Peu importe ce qu'on pense de Cradle, celui là transpire l'authenticité, la sincérité et la hargne.
L'ambiance de l'album est dingue, d'ailleurs la chronique fait tout à fait ressortir cela.
Les chansons elles-mêmes sont variées et intenses d'ambiances.
Rien à voir avec la suite de la disco du groupe...

NightSoul citer
NightSoul
29/10/2008 00:05
note: 9/10
J'avoue qu'au début la batterie m'a énormément rebuté, mon côté batteur on dira, mais après plusieurs écoutes on s'y fait. Et puis c'est barker merde !
Perso je trouve que le côté heavy est ultra présent vu le nombre de sacrés leads pondus sur cet album parfois aux très forts accents "pagan" Alors parler juste de black pour cet album...
bref une espèce de heavy/black sympho... du horror metal? XD
Et puis Elizabeth Bathory... sacré sujet...
Fred.Thoughts citer
Fred.Thoughts
09/11/2006 22:43
note: 4/10
Le son est pourri à souhait. Je sais pas si c'est uniquement à cause de ça mais j'ai toujours trouvé cet album franchement naze.
crowdead citer
crowdead
04/05/2005 11:07
note: 8.5/10
ouai, c'est un excellent album, seulement, on entend beaucoup trop dani. dommage parce que les riffs sont monstrueux et on en profite pas. par contre, quelle ambiance !
burialoulou citer
burialoulou
03/05/2005 21:17
moi je suis exactement d accord ac burialoliver ! dani filth c est un pro
Burialoliver citer
Burialoliver
01/05/2005 18:24
Mon préféré de COF, les chansons sont variées, la voix de Dani aussi (alternant hurlements de furie, voix caverneuses, voix parlées...)
Un vrai bijou, surtout la chanson "Cruelty Brought Thee Orchids" mais en effet la batterie à un son très sec, dommage car ça frolait le divin
Niktareum citer
Niktareum
21/02/2005
note: 9.5/10
génialissime!!!!! la fin de "the twisted nails of faith" me fout des frissons partout a chaque fois, c énorme!! ah la la ... la belle époque...
langoustator citer
langoustator
05/02/2005
note: 8/10
C'est vrai que le son est pas génial (perso c'est le chant à cetrains moments que je trouve très mal inséré dans le mix), mais comme c'est l'un des premiers albums qui m'a initié au black (pas taper Clin d'oeil ), et qu'il y a d'excellents moments, il mérite un bon 8.
Dead citer
Dead
03/10/2004
note: 9/10
Le deuxième album de métal que j'ai acheté après "Slaughter Of The Soul" de At The Gates (et oui, ça fait bien... 6 ans). Comme le dit Holy : une ambiance magnifique, très gothique et des mélodies simples mais putain de bien trouvées Sourire

Moi j'adore tout autant que "Dusk...". Je le trouve même encore plus sombre et malsain, mais aussi assez inégal avec un petit faible en milieu d'album (morceaux 5 à 7). Perso, j'aurais bien mis 8/10 !!!
Krow citer
Krow
03/10/2004
Lol, ça fait pas beaucoup !
Holy citer
Holy
02/10/2004
note: 7/10
c'est vrai qu'on entend pas beaucoup la basse mais il y a quand même un passage sur portrait of the dead countess (je crois) où on l'entend durant un bref moment atmospherique!
michel citer
michel
02/10/2004
l album est musicalement tres bien presque aussi bien que dusk. Mais je suis désolé, la batterie sonne sec sec sec, c est insupportable. il y a pas de basse. bref je trouve le son creux et rend pas honneur aux compos. Enfin je trouve.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cradle Of Filth
Black Metal Gothique
1998 - Music For Nations
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (32)  8.64/10
Webzines : (15)  8.32/10

plus d'infos sur
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Black Metal Symphonique - 1991 - Royaume-Uni
  

écoutez
tracklist
01.   Once Upon Atrocity
02.   Thirteen Autumns and a Widow
03.   Cruelty Brought Thee Orchids
04.   Beneath the Howling Stars
05.   Venus in Fear
06.   Desire in Violent Overture
07.   The Twisted Nails of Faith
08.   Bathory Aria
09.   Portrait of the Dead Countess
10.   Lustmord and Wargasm (The Lick of Carnivorous Winds)

line up
voir aussi
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Bitter Suites To Succubi (EP)

2001 - Sony Music / Abracadaver
  
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Lovecraft & Witch Hearts (Compil.)

2002 - Music For Nations
  
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Midnight in the Labyrinth (Réenr.)
(Or Songs for the Recently Dead and Ar...

2012 - Peaceville Records
  
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
The Manticore and Other Horrors

2012 - Peaceville Records
  
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Vempire (MCD)

1996 - Cacophonous Records
  

Essayez aussi
W.E.B.
W.E.B.
Tartarus

2017 - Apathia Records
  
Cantata Sangui
Cantata Sangui
On Rituals And Correspondence In Constructed Realities

2009 - Season Of Mist
  

Damnation Defaced
The Devourer
Lire la chronique
Malum
Legion
Lire la chronique
ALL #1 - L'histoire conceptuelle de l'album "Hypertrace"
Lire le podcast
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Kaltfront
Feuernacht
Lire la chronique
Morbid Illusion
In the Crypt of the Stifled
Lire la chronique
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
ShadowStrike
Legends of Human Spirit
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Kevät / Värimyrsky (EP)
Lire la chronique
Shit Life
Reign In Bud
Lire la chronique
State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique