chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
101 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Paradise Lost - Icon

Chronique

Paradise Lost Icon
Je vais me faire lapider par les fans, mais « Icon » n’est vraiment pas mon album préféré de PARADISE LOST (« Draconian Times » non plus, mais là je risque la crucifixion…). Marquant un changement de style chez les Anglais, s’éloignant du gothic et du chant death des débuts pour s’orienter vers quelque chose de plus heavy et de plus mélodique, « Icon » a été une pierre angulaire dans la carrière de PARADISE LOST, leur ouvrant les portes du succès, même si le meilleur était à venir avec « Draconian Times ».

« Icon » est pourtant musicalement très riche, Gregor Mackintosh s’étant surpassé au niveau de la composition. Chaque chanson est marquée par un tempo souvent lent, des riffs heavy et mélodiques qui dégagent une tristesse certaine, même si on ne tombera pas non plus en dépression avec cet album. L’influence du « Black Album » de METALLICA est évidente, n’oublions pas que nous sommes en 1993 et que le succès de METALLICA est à l’époque inespéré et inégalé jusqu’alors. De nombreuses perles parsèment le cd, tel le classique « True Belief », « Joys of the Emptiness », « Dying Freedom » , « Colossal Rains » ou bien encore « Remembrance », titres riches en mélodies planantes et pas directement accrocheuses mais qui font leur petit effet après un moment. Et cela sans oublier de parler des solos de Mackintosh, très inspiré sur cet album, et qui a redonné ses lettres de noblesses à la wah-wah de fort belle manière.

Mais alors me direz-vous, pourquoi un avis mitigé sur cet album ? Et bien ma réticence vient principalement du chant de Nick Holmes, qui sonne bien trop enragé et vindicatif par rapport à la beauté de la musique. Certes, certains courts passages en chant clair donnent le change, mais globalement son chant fait à mon sens un peu tache par rapport à la mélancolie de la musique, qui aurait gagné à être accompagné d’un chant plus désespéré, moins agressif.
Il n’en reste pas moins un album excellent du point de vue musical, qui possède une réelle homogénéité dans les morceaux , et vous procure un vrai bonheur (façon de parler hein) à l’écoute. Certainement pas leur meilleur album, mais une bonne transition vers ce que sera le monument « Draconian Times »

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Holmy citer
Holmy
21/05/2020 11:48
note: 10/10
Pour moi, Icon est indétronable.

C'est avec cet album que j'ai découvert PL en 1993.

Majestueux, sombre, tellement plombé et plombant (Colossal Rains, Joys of the emptiness, Shallow Seasons, presque 30 ans après je ne m'en remets toujours pas).

Que des classiques sur cet album, avec une patine qui le rend, encore aujourd'hui, absolument gigantesque.

Les solos sont absolument stellaires, le riffing est diabolique. Le genre d'album ou il est impossible de zapper un titre une fois lancé, parce qu'à chaque nouvelle intro, tu dis :"Ah ouais mais ce titre là aussi il bute".

Et je parle même pas de "True Belief"
heylel citer
heylel
27/08/2015 15:36
note: 9/10
pas mon préféré, mais excellent, l'ambiance est vraiment marquée, les titres sont inspirés. bref que du bon...
Chri$ citer
Chri$
10/10/2004
note: 7/10
cet album est très bon, mais j'ai vraiment du mal avec le chant de Nick Holmes..et y'a vraiment un fossé entre son chant sur Icon et sur Draconian Times, il y met bcp plus du sien je trouve.
Enfin je suis vraiment atypique qd on parle de PL, vu que mon album préféré d'eux reste Host..vous pourrez vous lacher ds les commentaires qd la chronique sera écrite Clin d'oeil
kollapse citer
kollapse
09/10/2004
je suis d'accord , personnelement ce disque est mon préféré du groupe...(ben oui je le préfère a "draconian times"Clin d'oeil des titres tels "embers fire"(le solo!) , "remembrance" (!), "forcing sympathy"(!!) , et les classiques of the classics "joys of the emptiness" et "true belief" sont franchement inoubliables et parmi les meilleurs titres que le groupe ait produit! bref ça sera 9/10 pour moi...
michel citer
michel
08/10/2004
En effet, pas d accord du tout. Album magistral. des albums bien moins bon ont été mieux notés sur ce site. Cet album est une reference, et tout les pseudos groupes de metal gothique n arrivent pas à la cheville de ca meme plus de dix ans apres sa sortie.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Paradise Lost
Métal mélancolique
1993 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (21)  9.14/10
Webzines : (13)  8.59/10

plus d'infos sur
Paradise Lost
Paradise Lost
Doom death - 1988 - Royaume-Uni
  

écoutez
tracklist
01.  Embers Fire
02.  Remembrance
03.  Forging Sympathy
04.  Joys Of The Emptiness
05.  Dying Freedom
06.  Widow
07.  Colossal Rains
08.  Weeping Words
09.  Poison
10.  True Belief
11.  Shallow Seasons
12.  Christendom
13.  Deus Misereatur

line up
voir aussi
Paradise Lost
Paradise Lost
Tragic Illusions 25 (The Rarities) (Compil.)

2013 - Century Media Records
  
Paradise Lost
Paradise Lost
Symbol Of Life

2002 - Gun Records
  
Paradise Lost
Paradise Lost
Believe In Nothing

2001 - EMI
  
Paradise Lost
Paradise Lost
The Anatomy Of Melancholy (Live)

2008 - Century Media Records
  
Paradise Lost
Paradise Lost
Host

1999 - EMI
  

Essayez aussi
Sentenced
Sentenced
Frozen

1998 - Century Media Records
  
Novembre
Novembre
The Blue

2007 - Peaceville Records
  
Sentenced
Sentenced
The Cold White Light

2002 - Century Media Records
  
Ghost Brigade
Ghost Brigade
Isolation Songs

2009 - Season Of Mist
  
Various Artists
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute)
(Un omaggio ai Novembre)

2015 - Mag-Music Productions
  

Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique