chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
120 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gloomy Grim - Grimoire

Chronique

Gloomy Grim Grimoire (Démo)
Il était une fois, loin, très loin, au pays des Moomins, un petit bonhomme qui courait d’une manière tellement différente et tellement rigolote que tous les habitants de la forêt riaient à son passage. Oui, tous se moquaient de lui sans même se cacher, et ne pouvaient se retenir de pouffer encore plus lorsqu’ils croisaient son regard ahuri et l’entendaient dire innocemment de sa voix fluette : « Ma foi, je suis bien ravi de vous voir aussi heureux à chacun de mes passages. ». Et il repartait en sautillant, ayant conscience de son originalité mais pas des railleries dont il était victime. Cela lui fut cependant un jour rapporté. « Ta façon de te déplacer te fait passer pour un vulgaire débile ! ». « Comment ? Ne suis-je pas au contraire adoré pour mes spécificités ? ». Sa déception fut telle qu’il entreprit de grands changements. Il allait avancer en faisant moins de grands gestes, en rentrant la tête dans ses épaules, en faisant disparaître l’air niais qu’arborait sa figure ! Il s’entraina longtemps pour gommer tous ses défauts et une fois qu’il se sentit prêt, il décida d’aller montrer comme il avait progressé. Bien entendu, il était fort anxieux et s’inquiétait de la nouvelle réaction des anciens rieurs. « Vont-ils encore se moquer de moi ? Vont-ils me féliciter ? ». Il s’engagea alors sur la route habituelle et vit que tout le monde l’attendait, le sourire déjà aux lèvres. Il avança précautionneusement, traversa toute la forêt calmement, marchant bien il le souhaitait et comme il pensait que les autres le souhaitaient aussi, et arriva de l’autre côté des bois. Enfin il releva la tête et put se concentrer sur les commentaires qui parvenaient à son oreilles : « Le petit bonhomme n’était pas très drôle aujourd’hui, vous êtes sûrs que c’était lui ? », « Il est nul celui-là, notre petit agité me manque », « Sa marche était d’un banal éprouvant, c’était insipide ». Personne ne se moquait, mais personne ne le félicitait non plus. Au contraire tous regrettaient l’ancien lui, qui leur apportait une petite joie dans leurs journées plus identiques les unes que les autres. Petit bonhomme commença alors à être torturé par le doute. « Mais alors, que dois-je faire ? Être moi même tout en étant la risée de tous ou être comme les autres et devenir invisible ? ». Le choix n’était pas simple et il réfléchit des jours, des mois, des années avant de se décider à reprendre finalement ses folles courses d’antan. « Je dois me libérer et ne pas avoir peur d’afficher ce que je suis véritablement ! ». Sûr de lui, il sortit de sa cachette et tenta de courir comme il le faisait auparavant. « Coucou, commença-t-il à hurler, je suis de retour. C’est moi le guignol ! ». Les habitants de la forêt s’approchèrent et reconnurent effectivement l’allure qui les avaient bien fait rire autrefois. Mais ils n’esquissèrent qu’une légère risette avant de hausser les épaules et s’éloigner. « Mais pourquoi ? Pourquoi ne rient-ils plus comme par le passé ? » se lamenta notre héros tout aussi déchu que déçu. « Pour deux raisons bien simples, répondit une voix grave, celle de l’arbre qui trônait près de sa maison, tout d’abord parce que nos amis ont trouvé des remplaçants, des têtes de turc dont ils se moquent encore plus fort. Et ensuite parce que tu as beau essayer de retrouver l’attitude de ta jeunesse, celle-ci s’est enfuie. En essayant de la retrouver tu ne deviens qu’une parodie de ce que tu fus. »

L’histoire se finit brusquement, et GLOOMY GRIM, notre petit personnage aussi. Il a sorti deux albums de black metal "horrifique aux claviers cheap" qui en ont amusé beaucoup mais qui ont marqué leur époque, Blood, Monsters, Darkness en 1998 et Life? En 2000. Ensuite il a peu à peu perdu ses spécificités pour une musique moins personnelle, plus passe-partout, avec un charme s’estompant un peu plus à chaque sortie, atteignant le fond avec un insipide Under the Spell of the Unlight en 2008, qui n’avait plus de GLOOMY GRIM que le nom sur la pochette. En 2014 il tente un retour avec une démo contenant 4 titres aux sonorités plus proches de ses débuts et un clavier naïf qui rend nostalgique, mais la flamme brûle moins puissamment, les compositions étant bien trop faiblardes... L’envie de retrouver les anciennes ambiances est réelle et l’arrière-goût est bien le même, mais la machine est légèrement rouillée. Quelques sensations se retrouvent, mais apparemment il ne suffit pas de « vouloir pour pouvoir »... C'est mieux que les dernières sorties mais loin du but encore...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

tasserholf citer
tasserholf
12/12/2014 18:25
Pareil que von_von, j'ai même du chercher dans Metal Archives d'où ce nom me disait quelque chose..
Ha oui c était pour la pochette immonde de "Life?" xD
von_yaourt citer
von_yaourt
12/12/2014 17:29
Sérieusement, Gloomy Grim ? What the fuck?!

J'étais persuadé que ce groupe n'avait pas survécu à l'an 2000. Je crois que c'était leur leader qui racontait avoir failli mourir en buvant de l'essence (qu'il pensait être de l'alcool). Je pensais que Darwin aurait fini le travail depuis longtemps.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gloomy Grim
Black metal à claviers
2014 - Murdher Records
notes
Chroniqueur : 3/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Gloomy Grim
Gloomy Grim
Horror Black Metal - 1995 - Finlande
  

tracklist
01.   Rise of the Great Beast
02.   The Mist
03.   Beyond the Hate
04.   Trapped in Eternal Darkness

Durée : 20:06

line up
parution
18 Novembre 2014

voir aussi
Gloomy Grim
Gloomy Grim
The Age of Aquarius

2016 - Satanath Records
  

Essayez plutôt
Omnihierophantom
Omnihierophantom
Beyond Eternity

2000 - Black Flame Records
  

Iron Savior
Kill or Get Killed
Lire la chronique
Cénotaphe
Empyrée (EP)
Lire la chronique
Night Crowned
Humanity Will Echo Out (EP)
Lire la chronique
Wapentake
Vestiges
Lire la chronique
Turnstile
Time & Space
Lire la chronique
Waldgeflüster
Mondscheinsonaten
Lire la chronique
Nordjevel
Necrogenesis
Lire la chronique
Drastus
La Croix de Sang
Lire la chronique
Zaraza
Spasms of Rebirth
Lire la chronique
Metalhertz - S02E02 – Le monde fou de Tobias Sammet
Lire le podcast
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Darkened Nocturn Slaughtercult
Mardom
Lire la chronique
Ultra Silvam
The Spearwound Salvation
Lire la chronique
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
Cénotaphe / Circle Of Ouroborus
Cénotaphe / Circle Of Ourob...
Lire la chronique
Putrefied Corpse
Left To Rot
Lire la chronique
Little Dead Bertha
Age of Silence
Lire la chronique
Foul
Of Worms (EP)
Lire la chronique
A VAN RECORDS EVENING
Chapel Of Disease + The Rui...
Lire le live report
Nusquama
Horizons Ontheemt
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Devouror
Slay for Satan (EP)
Lire la chronique
Allegaeon
Apoptosis
Lire la chronique
Majestic Mass
Savage Empire of Death
Lire la chronique
Cirith Gorgor
Sovereign
Lire la chronique
Devour The Unborn
Meconium Pestilent Abomination
Lire la chronique
Forgotten Tomb
We Owe You Nothing
Lire la chronique
Befouled
Refuse To Rot
Lire la chronique
Moenen Of Xezbeth
Ancient Spells Of Darkness​...
Lire la chronique
Gods Forsaken
Smells Of Death
Lire la chronique