chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
127 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Maserati - Inventions For The New Season

Chronique

Maserati Inventions For The New Season
Maintenant qu'on en a déjà parlé plus d'une fois dans ces pages, vous savez que le Math-Rock c'est super-cool parce que ça rend les gens beaux, sympathiques et qu'il est de fort bon de citer des références de ce genre musical dans les soirées branchouilles où l'on dilue du Red Bull dans des Vodka Grey Goose. Vu qu'on est là dedans, vous êtes également au courant que le Post-Rock c'est cool aussi parce que ça rend les gens intelligents, sensibles et qu'il est de fort bon ton de citer des références de ce style dans les soirées remplies d'amateurs de Post-Metal pour faire genre « Non, mais vous n'êtes pas aware les gars, ils ont juste tout piqué au Post-Rock... » en y ajoutant un soupçon d'arrogance bien placée. Et puis, aussi, le psychédélisme, c'est sympa, ça permet toujours d'apporter une légère touche arty-open-mind-de-gauche, idéale pour snober les fans de NSBM dans un concert de Nokturnal Mortum en balançant nonchalamment : « Ils sont bien meilleurs depuis qu'ils ont découvert Pink Floyd et le THC ». Attention tout de même, cette dernière activité est réservée à ceux d'entre-vous qui ont l'aventure dans le sang...

Du coup, il vous fallait bien un groupe qui mélange tout ça, histoire de pouvoir faire d'une pierre, trois coups. Maserati est donc fait pour vous qui aimez tout autant la complexité musicale que les longues phases planantes. Quartet originaire de Géorgie et signé sur le prestigieux label Temporary Residence Limited (Mono, Grails, Envy, Sleeping People et j'en passe et des meilleures...), Maserati et son patronyme de voiture de sport italienne n'a qu'un seul but : vous faire voyager. Mais d'une manière différente de celle proposée par les nombreux groupes d'influences psychédélique. « Inventions For The New Season » est étudié pour être aérien, la faute notamment au Delay présent sur quasiment chaque riff de guitare de l'album. Surprenant disque donc, surtout quand on sait que des membres du groupe sont également musiciens dans !!! (« Chk Chk Chk » pour les intimes), le combo bien connu de Revival Post-Punk / Dance-Punk.

Si l'on est honnête deux minutes, on se rend vite compte que s'il est écouté sans trop d'attention, cet album n'est pas intrinsèquement passionnant. Tout juste se rappellera t'on vaguement d'un fond sonore un peu tarabiscoté et céleste. Seulement voilà, « Inventions For The New Season » s'écoute en adéquation avec le fameux adage de Katharsis : « Listen In Darkness, At Maximum Volume ». La réponse est nette : ce disque des américains s'écoute franchement à fond les gamelles, histoire d'en apprécier toutes les subtilités. Le travail de composition sur la basse est par exemple franchement remarquable : tantôt rythmique, math-rock et incisive, elle se mue par la suite en groove lisse et puissant qui fait l'effet de vagues sonores et de notes chantantes. Par exemple, le break final de « Synchronicty IV » couplant basse et percussions presque tribales est remarquable d'intensité.

Parfois cent pour cent Math-Rock / Post-Rock, Maserati se content d'enfiler les riffs illuminés et rythmiques comme sur l'excellente « Inventions » qui débute l'album et ses neuf minutes et des brouettes de mélodies d'anthologie. À d'autres moments, l'album se fait beaucoup plus tournoyant, comme sur le court titre « This Is The Sight We Had One Day », à la limite de la Noise dopée au graphismes colorés des années soixante-dix. Avec cet album, la formation a réussi le pari de mixer aisément efficacité, montées en puissance et ambiance résolument rêveuses. La difficulté de ce disque, c'est d'être pris dans l'ambiance générale qui n'est pas forcément simple à appréhender, selon votre niveau d'accroche à ce genre de musique ou simplement selon l'humeur dans laquelle vous êtes. Par contre, si vous arrivez à rentrer-dedans, il y a fort à parier que vous reviendrez régulièrement faire un tour vers votre chaîne pour y enfourner ce Maserati qui égayera vos nuits ou vos marches matinales dans la ville.

« Inventions For The New Season » décrit des paysages parfois lunaires, parfois glacés ou écrasants , toujours désertiques, immenses et propices à l'interrogation, l'introspection et l'humilité de l'âme face aux puissances naturelles. « Show Me The Season » illustre bien mon propos, avec sa guitare finale sur-puissante et aux sonorités vraisemblablement inspirées du Sithar Indien. Le travail de production élaboré ici rend justice aux subtilités des morceaux, au feeling des musiciens et aux fignolages de studios très étudiés qui permettent à l'album d'apparaître au final plus riche qu'il n'y paraît.

Voilà à coup sûr un album qui donnera le sourire aux amateurs d'ambiances à l'ancienne modernisée, de sonorités éthérées et de technicité n'ayant aucun autre projet que de servir l'ambiance et la qualité des titres. « Inventions For The New Season » est une œuvre homogène, travaillée et qui touche de plein fouet les émotions et l'invitation au voyage de l'auditeur. Un très bon album qu'il convient d'écouter et qui saura se faire une place dans votre cœur si vous daignez lui laisser une chance.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Maserati
Math-Rock / Post-Rock / Psychédélique
2007 - Temporary Residence Ltd.
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (8)  7.76/10

plus d'infos sur
Maserati
Maserati
Math-Rock / Post-Rock / Psychédélique - 2000 - Etats-Unis
  

tracklist
"Inventions" (9:42)
"12/16" (5:43)
"Kalimera" (4:11)
"Synchronicity IV" (7:13)
"This Is a Sight We Had One Day from the High Mountain" (2:52)
"Show Me the Season" (9:21)
"Kalinichta" (1:46)
"The World Outside" (5:40)

Durée : 46.51 min.

line up
parution
19 Juin 2007

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique