chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Misþyrming - Söngvar elds og óreiðu

Chronique

Misþyrming Söngvar elds og óreiðu
Il va falloir vous habituer à l'Islandais ou encore au vieux norrois car la vague venue du Nord n'a pas fini de s'abattre sur vous, loin de là ! Vous serez pris par ce flot violent et continu, croulant sous les nouvelles sorties de formations officiant dans des styles divers et variés et ayant déjà de la bouteille telles Fortíð, Skàlmöld ou encore Momentum ˗ dont le nom lisible fait figure d'intrus. De même, vous ploierez sous le nombre toujours croissant de nouvelles entités. L'une d'elle va d'ailleurs rapidement se démarquer en ce début d'année, ayant déjà suscité un incroyable engouement avant même la parution de son premier opus. Deux titres postés fin 2014 sur le Bandcamp du label underground américain Fallen Empire ˗ spécialisé dans le Black Metal ˗ auront suffit à allumer la flamme, laissant l'auditorat bouillir d'impatience pendant deux longs mois.


Si au début de l'aventure, en 2013, Misþyrming n'était qu'un projet solo mené par D.G. (Naðra) ˗ un des fondateurs du label Vánagandr ˗ celui-ci sera vite rejoint par le batteur H.R.H. (Carpe Noctem). La jeune formation va d'ailleurs rapidement prendre corps, se fixant des objectifs très élevés. Pas de demo, d'EP ni même de split, le duo débarque donc avec leur premier long format Söngvar elds og óreiðu deux années plus tard. Suintant le soufre à plein nez à l'image du brumeux artwork, la musique des Islandais est un beau condensé de mélodies éthérées imparables et d'orthodoxie tant sombre que tortueuse. Une religiosité retranscrite par des ambiances à la fois psychédéliques et angoissantes comme sur la fin de « Endalokasálmar ». Cependant contrairement à d'autres formations telles Sinmara on ne retrouve pas ce côté organique et entêtant vous plongeant lentement mais sûrement dans les abîmes.


Les atmosphères sont ici plus éclectiques, en témoignent « Frostauðn » et « Stjörnuþoka », deux titres instrumentaux ambient aussi glaçants qu'énigmatiques. Un aspect mis en relief par une production claquante et grésillante conférant à l'ensemble une petite touche indus et moderne. Misþyrming ne mise pas sur la puissance ou une clarté excessive, délivrant une musique mécanique et chaotique portée par des guitares très dissonantes renvoyant à Deathspell Omega ˗ notamment Kénôse. Vous vous sentez mal à l'aise, remuant sur place, à l'écoute de certains morceaux et passages avec leurs airs aussi malsains que maladifs. Les lamentations funèbres de D.G., semblant parvenir d'un gouffre béant, viennent accentuer le propos (sur « ...af þjáningu og þrá » entre autres). Toutefois si le duo effectue un énorme travail sur les ambiances et effets, développant ainsi son univers tant rituel qu'occulte, comme cela est le cas sur « Ég byggði dyr í eyðimörkinni », la durée des morceaux reste relativement courte.


D'où le côté extrêmement incisif de Söngvar elds og óreiðu et sa grande fluidité qui vous séduiront, à n'en point douter, dès la première écoute. Car contrairement à d'autres, le souffle ne retombe pas au fil du temps, loin de là ! Celui-ci se révélera sans cesse, vous trouverez ici et là des petites subtilités comme l'excellente rythmique avec des lignes de basse jouissives. Une basse qui, malgré la production rugueuse et étouffée, se distingue nettement, jouant presque les premiers rôles sur certains passages ˗ « Friðþæging blýþungra hjartna » par exemple. Elle donne un grain particulier aux compositions, gagnant en profondeur et en impact. Malgré la noirceur et la nocivité de l'opus, celui-ci regorge de parties plus lumineuses portées par des mélodies imparables. Une lumière certes crue et blafarde mais dont les rayons viennent progressivement vous enlacer. Un aspect à la fois fabuleux mais nocif de part son effet des plus addictifs qui s'intensifiera au fil de l'écoute avec comme point d'orgue le bel « Er haustið ber að garði ».


Le groupe vous ensorcelle avec des parties aussi puissantes qu'épiques constellant l'album, que ce soit sur des titres vindicatifs ˗ « Söngur heiftar » ˗ ou d'autres plus tempérés comme « Friðþæging blýþungra hjartna ». Le duo ne desserrera jamais l'étau vous assenant riffs percutants sur riffs percutants, jouant sur les variations avec notamment D.G. qui passe aisément d'un chant éraillé, possédé, partant dans les aigus, à un chant plus caverneux et viril. Si l'ensemble manque quelque peu de spontanéité par son côté très carré et propre, cela ne pénalise en rien Söngvar elds og óreiðu qui est un véritable coup de maître pour un premier essai. Le clan qui s'est formé autour du jeune label islandais Vánagandr, spécialisé dans le format cassette, prend de plus en plus d'ampleur, fourmillant de formations à suivre de près et dont Misþyrming semble être, à ce jour, le meilleur représentant.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

choochoo citer
choochoo
04/07/2020 19:15
note: 9/10
Chronique complète pour un album qui l'est aussi. La maitrise est bluffante par moment. Je ne sais si je préfère celui-ci au suivant, ils se suivent mais ne se complètent pas je trouve. J'ose espérer une qualité équivalente pour le troisième.
un groupe éloquent et qui, je souhaite pour l'avenir, aura encore quelque chose à dire.
Streker citer
Streker
02/03/2015 11:49
note: 8.5/10
Une jolie pépite. Belle atmosphére. Et la durée des morceaux est parfaite.
Esteban citer
Esteban
26/02/2015 13:21
Il manque un petit quelque chose qui fait que je préfère leur confrère SVARTIDAUDI "Flesh Cathedral" pour le moment.
Très joli pochette et un groupe à suivre
Arnaud2019 citer
Arnaud2019
24/02/2015 20:55
Mon dieu c'est absolument incroyable ce groupe ! Y'a pas de mots, c'est magique.
von_yaourt citer
von_yaourt
17/02/2015 20:15
Ce serait mieux si c'était meilleur.
Dysthymie citer
Dysthymie
17/02/2015 19:55
note: 9/10
Oui, les gens se sont tous jetés sur les vinyles ! C'est assez incroyable, mais tant mieux pour le label et le groupe. Merci en tout cas Sourire
AxGxB citer
AxGxB
17/02/2015 19:04
note: 9/10
D'ors et déjà l'un des prétendant à l'album de l'année. Très belle découverte et gros buzz autour du groupe et de cet album dont le premier pressage est presque déjà sold out (il ne doit rester que des CD). Cette scène islandaise est vraiment intéressante. Chouette chronique Sourire
Dysthymie citer
Dysthymie
17/02/2015 18:16
note: 9/10
En écoute intégrale sur Bandcamp !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Misþyrming
Black Metal
2015 - Vánagandr
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (13)  8.65/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Misþyrming
Misþyrming
Black Metal - 2013 - Islande
  

formats
  • CD / 2015 - Terratur Possessions
  • Vinyl / 2015 - Fallen Empire Records
  • K7 / 2015 - Vánagandr

tracklist
Söngur heiftar
...af þjáningu og þrá
Endalokasálmar
Frostauðn
Er haustið ber að garði
Friðþæging blýþungra hjartna
Söngur uppljómunar
Ég byggði dyr í eyðimörkinni
Stjörnuþoka

Durée : 44 minutes

line up
parution
2 Février 2015

voir aussi
Misþyrming
Misþyrming
Algleymi

2019 - Norma Evangelium Diaboli
  
Sinmara / Misþyrming
Sinmara / Misþyrming
Ivory Stone / Hof (Split 10")

2017 - Terratur Possessions
  

Essayez aussi
Darkened Nocturn Slaughtercult
Darkened Nocturn Slaughtercult
Mardom

2019 - War Anthem Records
  
Katharsis
Katharsis
Fourth Reich

2009 - Norma Evangelium Diaboli
  
Aethyrick
Aethyrick
Gnosis

2020 - The Sinister Flame
  
Örmagna
Örmagna
Örmagna

2019 - Signal Rex
  
Perverted Ceremony
Perverted Ceremony
Perverted Ceremony (EP)

2017 - Nuclear War Now! Productions
  

Album de l'année
Découverte de l'année
Shed The Skin
The Forbidden Arts
Lire la chronique
Pearl Jam
Pearl Jam
Lire la chronique
Masacre
Reqviem
Lire la chronique
Lantern
Dimensions
Lire la chronique
Temple Of Dread
World Sacrifice
Lire la chronique
Stygian Crown
Stygian Crown
Lire la chronique
Atavist
III: Absolution
Lire la chronique
Aherusia
Nostos ~ An Answer (?)
Lire la chronique
Nattverd
Styggdom
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Pearl Jam
Riot Act
Lire la chronique
Evil Warriors
Schattenbringer (EP)
Lire la chronique
Bastard Priest
Vengeance... Of The Damned ...
Lire la chronique
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Gigaton
Lire la chronique
Black Funeral
Scourge of Lamashtu
Lire la chronique
Thou
Blessings Of The Highest Or...
Lire la chronique
Temnein
Tales : Of Humanity And Greed
Lire la chronique
Withering Surface
Meet Your Maker
Lire la chronique
Dauþuz
Grubenfall 1727 (EP)
Lire la chronique
Mercyful Fate
In The Shadows
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Alcest
Spiritual Instinct
Lire la chronique
Carcinoid / Charnel Altar
Carcinoid​ / ​Charnel Altar...
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Helloween
Chameleon
Lire la chronique
Fides Inversa
Historia Nocturna
Lire la chronique
Screamer
Highway of Heroes
Lire la chronique
Perdition Temple
Sacraments Of Descension
Lire la chronique
Triptykon
Requiem (Live) (Live at Roa...
Lire la chronique