chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
82 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Entrails - Obliteration

Chronique

Entrails Obliteration
Un début d’année 2015 plutôt médiocre pour les adeptes des cylindrées « pure swedish death » à mon sens (les décevants Demonical et Unleashed le mois dernier en tête)… Revoilà un autre gros bébé (estampillé Metal Blade) du genre « old-school » sans chichi, deux ans jour pour jour après un dévastateur Raging Death (raaah ce « Death League »…) : Entrails. Place donc au quatrième album Obliteration, toujours sous la houlette de Daniel "Devilish" Johnsson (Sorcery, Torture Division) pour l’artwork (assez classieux) ainsi qu’un mixage/mastering par Dan Swanö, le demi-dieu metal suivant la bande sur chaque opus. Une bande qui n’est plus tout à fait la même puisque Entrails perd son deuxième guitariste Mathias Nilsson (présent depuis le premier album) remplacé par le jeune inconnu Penki.

Faut-il rappeler le style d’Entrails ? Du death old school suédois primaire façon « jam » du week-end de musiciens bercés pendant leur adolescence par les maîtres de Stockholm. Comme d’habitude les Suédois aiment faire des clins d’œil à leurs références, après l’introduction acoustique « The Tomb Awaits » écho à « Where No Life Dwells » (Unleashed), cette fois les six coups de cloche de « No Cross Left Unturned » rappellent les six coups de tonnerre de « Override The Overture » (Dismember). C’est beau. Pourtant la première écoute sera quelque peu déstabilisante… Un son à l’opposé de Raging Death, fini les saturations cradingues… La pédale HM-2 s’efface au profit d’une production compressée et plus proprette. Passé ce changement, les frappes mastodontes d’Adde Mitroulis sur l’ouverture atomique « No Cross Left Unturned » redonneront notre sourire sadique. Un morceau « bourrin » pas des plus représentatif de la galette, Entrails continuant sur ses aspects plus ambiancés et mélodiques. L’hommage à Edge Of Sanity est toujours palpable, riffs simples et accrocheurs (le tribute sur « Re-Animation Of The Dead » est même carrément flagrant) avec quelques idées assez fun comme la célèbre mélodie de la « Marche funèbre » de Chopin remodelée sur « Epitome Of Death » (comme un air d’Evocation).

Malheureusement le gros défaut qui suit le groupe depuis ses débuts refait surface. Une perte d’intensité assez conséquente en milieu de parcours (« The Grotesque », « Obliterate ») après une ouverture surpuissante. Evidemment on ne crachera pas sur la rythmique « old school » au groove manifeste (« Midnight Coffin ») mais quel dommage que le gaillard Adde Mitroulis ne pousse d’avantage dans les blasts (« No Cross Left Unturned », « Abyss Of Corpses ») surtout quand on connaît ses performances grind (Birdflesh, General Surgery, Jigsore Terror), le death metal retombe, la hargne manquant. Le chant essoufflé de Jocke (heureusement épaulé d’Adde) confirmera le constat, il suffit de réécouter l’ancien hit « Unleashed Wrath » pour comprendre la différence de coffre. Pas non plus de Dan Swanö en « guest » cette fois pour doper les virées gutturales. Le metal plus « aéré » aux timides subtilités ne sied pas tellement à Entrails, nous sommes loin d’un Puteraeon, le groupe excelle dans le death décérébré et testostéroné : « Bonestorm » (au refrain à grogner seul dans son salon) et « Abyss Of Corpses » réhaussant de suite l’aiguille « tendinite nuque ».

Résultat ? Obliteration ou du death suédois old school on ne peut plus classique mais efficace. Entrails ne chamboulera pas encore la scène et ne trahira pas ses fidèles disciples (quoique la production). Malgré tout la galette paraît relativement inégale et ne possède pas l’impact des albums précédents. Si les Suédois pouvaient arrêter de pinailler sur le mid-tempo ou les breaks « pétards mouillés » et déchaîner plutôt leur violence en utilisant toutes les capacités d’un batteur en veille. Heureusement « No Cross Left Unturned », « Bonestorm » ou « Abyss Of Corpses » pourront soulager certains.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
17/05/2017 08:58
note: 7.5/10
Un bon album qui n'est cependant pas le meilleur du groupe à cause de compos un peu trop en roue libre. On retrouve la patte du groupe, le gros son et les passages furibards mais ça manque de folie et de titres vraiment marquants, cependant ça reste largement écoutable et de qualité !
Orel Lion citer
Orel Lion
10/05/2015 11:47
Pas mal. La prod n'est pas au top mais ça passe. Rien de révolutionnaire c'est clair. Je reste sur Raging Death cependant Sourire
Keyser citer
Keyser
09/05/2015 06:40
note: 6.5/10
D'accord avec la kro, on a connu Entrails plus inspiré même s'il y a encore de bonnes choses.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Entrails
Death Metal
2015 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (4)  6.88/10
Webzines : (23)  6.79/10

plus d'infos sur
Entrails
Entrails
Death Metal - 1990 - Suède
  

tracklist
01.   No Cross Left Unturned  (04:27)
02.   Epitome of Death  (05:23)
03.   Beyond the Flesh  (04:08)
04.   The Grotesque  (03:17)
05.   Obliterate  (03:50)
06.   Skulls  (03:11)
07.   Midnight Coffin  (04:17)
08.   Bonestorm  (04:09)
09.   Abyss of Corpses  (04:28)
10.   Re-Animation of the Dead  (04:46)

Durée : 41:56

line up
parution
15 Mai 2015

voir aussi
Entrails
Entrails
Raging Death

2013 - Metal Blade Records
  
Entrails
Entrails
The Tomb Awaits

2011 - F.D.A.
  
Entrails
Entrails
World Inferno

2017 - Metal Blade Records
  

Essayez aussi
Ritual Chamber
Ritual Chamber
The Pits of Tentacled Screams (Démo)

2015 - Hellthrasher Productions
  
Sanguis Imperem
Sanguis Imperem
The Stagnation Of Centuries (MCD)

2008 - Autoproduction
  
Tomb Mold
Tomb Mold
Primordial Malignity

2017 - Blood Harvest Records
  
Cardiac Arrest
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Despair

2018 - Memento Mori
  
Dead Congregation
Dead Congregation
Promulgation Of The Fall

2014 - Martyrdoom Productions
  

Anaal Nathrakh
A New Kind Of Horror
Lire la chronique
Galvanizer
Sanguine Vigil
Lire la chronique
Abysmal Torment
The Misanthrope
Lire la chronique
Dalkhu
Lamentation and Ardent Fire
Lire la chronique
KEN Mode
Loved
Lire la chronique
Mara
Thursian Flame
Lire la chronique
Cardiac Arrest + Deadfuck + Pulsating Cerebral Slime
Lire le live report
Nahtrunar
Mysterium Tremendum
Lire la chronique
Hyperdontia
Nexus Of Teeth
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
S.U.T.U.R.E.
Sacrificed Universe. Tormen...
Lire la chronique
Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique