chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
126 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Macabre Omen - Gods Of War - At War

Chronique

Macabre Omen Gods Of War - At War
Malgré ses 20 ans d’existence le groupe MACABRE OMEN n’a toujours pas explosé. Remarquez, c’est plutôt normal vu qu’il est très peu actif. Il lui a fallu 11 ans pour sortir un premier album, The Ancient Return en 2005, et encore 10 de plus pour en proposer une suite, Gods of War – At War, celui qui nous intéresse aujourd’hui. Deux albums en vingt ans quand certains en font autant en deux mois (suivez mon regard…). En plus cela peut sembler un gâchis quand on sait que la formation a eu plusieurs occasions de faire parler d’elle. Ne serait-ce qu’en 2000, elle a participé au split None hall Escape the Wrath en compagnie de KRIEG, ETERNAL MAJESTY et JUDAS ISCARIOT ! Une affiche qui aurait pu profiter à MACABRE OMEN.

Mais voilà, le leader, Alexandros, était trop occupé, trop éparpillé peut-être, avec ses différents projets et ceux des autres. Il fait ou a fait partie de THE ONE, SATANIC SUPPLICIA ou encore LVCIFYRE, tout en donnant des coups de main à quelques formations en concert. Il ne s’est pas concentré sur MACABRE OMEN et c’est dommage, surtout pour moi qui suis plus attiré par ce style de musique très marqué, aux ambiances grecques. Oui, j’ai oublié de préciser que ce groupe est grec. Information primordiale puisqu’aussi bien les textes que les compositions misent sur cette origine. Les 8 morceaux sont ainsi des hymnes en l’honneur des traditions, de la mythologie, de l’honneur ou encore du passé grecs. Attendez-vous donc à une heure qui va plus ressembler à KAWIR, AHERUSIA et ROTTING CHRIST qu’à WOLFNACHT, NOCTERNITY ou NAER MATARON.

Il suffit de regarder la liste des instruments employés pour s’en rendre compte : une guimbarde, des timbales, un bodhrán (qui vient du daf) et une pléthore d’autres percussions. Ne prenez pas peur, cela ne veut pas dire que MACABRE OMEN est un groupe folklorique, pouet pouet, gentillet, bondissant ou guilleret. Tous ces instruments, auxquels il faut ajouter un clavier, viennent pimenter la musique, pas la conduire. La musique du groupe reste black, avec certes un goût prononcé pour les riffs d’inspiration heavy. C’est ainsi que malgré tous les ajouts, les ambiances restent relativement sobres, elles sont viriles, épiques, entrainantes mais sans être dansantes. N’oublions pas que l’album s’appelle Gods of War, pas Gods of Chochottes. C’est la guerre, pas encore les doigts dans le nez à siroter son ouzo. Il y a bien des passages posés ou doux, mais ce sont généralement des introductions, des conclusions, des breaks ou des intermèdes, pas la structure principale du morceau.

Les vocaux aussi sont très variés. C’est un chant rugueux qui mène l’ensemble mais il aime se faire accompagner d’une voix plus claire, d’une autre qui hurle, de déclamations ou de chœurs masculins. Et là encore tout cela vient enrober délicieusement les compositions.

C’est ainsi que tout l’album parvient à planter des décors et à nous faire voyager dans le temps. Il dégage une forte aura et donne envie d’y revenir, et de découvrir peu à peu toutes les nuances qui le composent. C’est un beau travail, une réussite certaine à laquelle je ne vois qu’un léger reproche à formuler : la langue. Vu les efforts déployés pour mettre en avant sa culture grecque, on aurait préféré que le groupe chante dans sa langue. Au lieu de cela il a choisi l’anglais, comme en atteste les noms de morceaux présentés à droite... Cela vient un peu égratigner la logique du groupe, mais surtout les ambiances, qui auraient ainsi pu être plus fortes encore.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

uruk citer
uruk
11/10/2018 18:49
Immense album pour moi.
Moi qui suis friand de Black à tendance Pagan et épique, c'est du petit lait x)
Funky Globe citer
Funky Globe
10/05/2015 10:42
C'est un groupe dont j'ai toujours entendu parler depuis ses débuts mais que je n'ai jamais écouté sauf un morceau par-ci par là. Le premier album était pas mal mais celui-là est bien meilleur!! Ça fait longtemps que je me suis pas enthousiasmé pour un album de black! D'accord avec la chro concernant la langue. C'eut été encore plus credible en grec. Achat en persepective!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Macabre Omen
Black Metal épique
2015 - Ván Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (8)  8.34/10

plus d'infos sur
Macabre Omen
Macabre Omen
Black Metal épique - 1994 - Grèce
  

tracklist
01.   I See, the Sea!
02.   Gods of War - At War
03.   Man of 300 Voices
04.   Hellenes Do Not Fight like Heroes, Heroes Fight like Hellenes
05.   From Son to Father
06.   Rhodian Pride, Lindian Might
07.   Alexandros - Ode A'
08.   Alexandros - Ode B'

Durée : 61:01

line up
parution
20 Février 2015

voir aussi
Macabre Omen
Macabre Omen
The Ancient Returns

2005 - Ván Records
  

Essayez aussi
Wintersun
Wintersun
The Forest Seasons

2017 - Nuclear Blast Records
  
Falkenbach
Falkenbach
Heralding
(The Fireblade)

2005 - Napalm Records
  
Arkona
Arkona
Lunaris

2016 - Debemur Morti Productions
  
Holdaar
Holdaar
Времена Уходящие В Небо
(Times stretching in the sky)

2014 - More Hate Productions
  
Winterlore
Winterlore
Winterlore

2016 - Slaughterhouse Records
  

Vlad Tepes
Celtic Poetry (Démo)
Lire la chronique
Miscarriage
Imminent Horror
Lire la chronique
PPCM #9 - Petites Promenades Côté MELODEATH (Partie 1 : Du POWER au MELODIC DEATH)
Lire le podcast
Saor
Forgotten Paths
Lire la chronique
Funereal Presence
Achatius
Lire la chronique
Fetid
Sentient Pile Of Amorphous ...
Lire la chronique
Fall Of Seraphs / Trepanator
Incarnation Of Torture (Sp...
Lire la chronique
Reversed
Widow Recluse (Démo)
Lire la chronique
Lykaionas
The Diabolical Manifesto
Lire la chronique
Thy Dying Light
Cold In Death (EP)
Lire la chronique
Le corbeau, l'ami du black metal !!!
Lire le podcast
Ascension + Necros Christos + Venenum
Lire le live report
Windhand
Eternal Return
Lire la chronique
Pensées Nocturnes
Grand Guignol Orchestra
Lire la chronique
Sinmara
Hvísl Stjarnanna
Lire la chronique
Aera
The Craving Within
Lire la chronique
Mooncitadel
Moon Calls To Wander... ......
Lire la chronique
Confessor A.D.
Too Late To Pray (EP)
Lire la chronique
Elder
Reflections Of A Floating W...
Lire la chronique
Warmoon Lord
Burning Banners of the Fune...
Lire la chronique
Véhémence
Par le sang versé
Lire la chronique
Napalm Death
Live Corruption (Live)
Lire la chronique
Menace Ruine
Union of Irreconcilables
Lire la chronique
Menace Ruine
The Die Is Cast
Lire la chronique
Affliction Gate
Last Night Wandering (EP)
Lire la chronique
Malist
In the Catacombs of Time
Lire la chronique
Lunar Shadow pour "The Smokeless Fires".
Lire l'interview
Black Citadel
Relics Of Forgotten Satanis...
Lire la chronique
Gendo Ikari
Unit 1 (EP)
Lire la chronique
Born Of Osiris
The Simulation
Lire la chronique