chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
98 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Abscess - Horrorhammer

Chronique

Abscess Horrorhammer
Ultrametal will never die ! Tant qu'il y aura de la viande à croquer et des motos à chevaucher, le monde trouvera toujours des barbares prêts à satisfaire leurs envies de cavalcades cannibales. Et ce n'est pas une apocalypse type Fallout qui calmera les choses, bien au contraire : la radioactivité au corps, le sourire jaune sur fond de chair verte et les raids de Ghost Rider pratiqués à grande échelle sont un art de vivre idéal pour qui a le metal dans le sang, la meilleure des drogues des morts pourtant foutrement vibrants.

Vous ne me croyez pas ? Demandez plutôt à Abscess et son Horrorhammer ! Sorte d'Autopsy période Mental Funeral joué « Pedal to the Metal », cet album d'un groupe souvent vu comme le doppelgänger idiot de la formation-phare de Chris Reifert atteint ici l'âme même du metal. Il n'y a pas que dans cet artwork signé Dennis Dread que des liens avec la période récente de Darkthrone peuvent se faire : totalement dédiés au dégueulasse et au viril, les Ricains jouent leur mixture entre death, doom et punk comme la musique des post-apo les plus cradingues et rock 'n' roll. Atrophié, défoncé, carnassier : voilà les maîtres-mots ici, l'abcès étant crevé dès « Drink the Filth » et ses riffs toxiques faisant passer Nekrofilth pour un directeur de la Santé Publique.

C'est que malgré quelques décélérations, Horrorhammer ne lâche jamais son étreinte, attrapant à sa manière cette raideur de biker qui fait le prix des Reign in Blood et autres Kill 'Em All. Pourtant à-part dans leur death metal de junkie touchant parfois au psychédélisme, ces trente-cinq minutes possèdent cette essence donnant envie de se lever de sa chaise pour hurler « Putain, oui » avant d'aller piller ses voisins la gueule détruite et le bonheur au cœur. De nos cellules nécrosées faisant leur vendetta personnelle à nos yeux rêvant de conquêtes urbaines dans une terre en ruine, le plaisir est total, furieux comme ces riffs n'en finissant pas de faire vrombir leur moteur, cette voix dégoulinante et satisfaite, ces rythmiques en overdrive. Si vous avez lu la bande-dessinée La Nuit de Druillet et imaginé le soir avec une pointe d'envie faire partie de ce gang de cadavres s'enfonçant dans le noir à la recherche de leur dope, alors réjouissez-vous : toutes ces images deviennent sensations charnelles avec Abscess !

« Sludge du monde d'après », « Motörhead pour zombie » ? Horrorhammer est tout cela et bien plus encore puisqu'il est, de façon subjective et en accord complet avec moi-même, le metal dans sa définition la plus pure, synthétique, prête à l'injection. De quoi donner l'impression de plier la réalité à ses humeurs, dans une toute-puissance valant bien qu'on y laisse quelques neurones, quelques bouts de peau, quelques kilomètres à tracer la route vers l'obscurité, une main calée sur l'accélérateur, une autre faisant tournoyer sa chaîne. Les freins ? Ils étaient en option et on a préféré se prendre une dose, désolé !

Il y a des groupes de metal qui te donnent le sentiment d'avoir les couilles en mandarine. Certains te les transforment même en pastèque. Horrorhammer en fait des deux-roues en feu n'en finissant plus de crapahuter loin, encore plus loin, accompagnés d'un rire défiant quelqu'un de nous arrêter. Exister, bordel.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Troll Traya citer
Troll Traya
01/02/2019 14:32
note: 9/10
Râââh !!! Si proche de la perfection ! A part les deux premiers titres qui sont plus faible que le reste à mon goût, cet album est génial !
gulo gulo citer
gulo gulo
10/05/2015 12:04
note: 8.5/10
Hahahahaha.
J'ai envie de l'écouter à burne.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Abscess
Doom / Death / Punk
2007 - Tyrant Syndicate
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (5)  8.2/10
Webzines : (15)  6.99/10

plus d'infos sur
Abscess
Abscess
Doom / Death / Punk - 1994 † 2010 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Drink the Filth
02.   New Diseases
03.   Poison Messiah
04.   Another Private Hell
05.   Exterminate
06.   When Witches Burn
07.   Four Grey Walls
08.   Beneath a Blood Red Sun
09.   Horrorhammer
10.   Hellhole
11.   March of the Plague
12.   The Eternal Pyre

Durée : 34 minutes 55 secondes

line up
parution
26 Mars 2007

Essayez aussi
Siege Of Power
Siege Of Power
Warning Blast

2018 - Metal Blade Records
  

Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique
Encoffinized
Chambers Of Deprivation
Lire la chronique
Vous Autres
Champ Du Sang
Lire la chronique