chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
82 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Abscess - Horrorhammer

Chronique

Abscess Horrorhammer
Ultrametal will never die ! Tant qu'il y aura de la viande à croquer et des motos à chevaucher, le monde trouvera toujours des barbares prêts à satisfaire leurs envies de cavalcades cannibales. Et ce n'est pas une apocalypse type Fallout qui calmera les choses, bien au contraire : la radioactivité au corps, le sourire jaune sur fond de chair verte et les raids de Ghost Rider pratiqués à grande échelle sont un art de vivre idéal pour qui a le metal dans le sang, la meilleure des drogues des morts pourtant foutrement vibrants.

Vous ne me croyez pas ? Demandez plutôt à Abscess et son Horrorhammer ! Sorte d'Autopsy période Mental Funeral joué « Pedal to the Metal », cet album d'un groupe souvent vu comme le doppelgänger idiot de la formation-phare de Chris Reifert atteint ici l'âme même du metal. Il n'y a pas que dans cet artwork signé Dennis Dread que des liens avec la période récente de Darkthrone peuvent se faire : totalement dédiés au dégueulasse et au viril, les Ricains jouent leur mixture entre death, doom et punk comme la musique des post-apo les plus cradingues et rock 'n' roll. Atrophié, défoncé, carnassier : voilà les maîtres-mots ici, l'abcès étant crevé dès « Drink the Filth » et ses riffs toxiques faisant passer Nekrofilth pour un directeur de la Santé Publique.

C'est que malgré quelques décélérations, Horrorhammer ne lâche jamais son étreinte, attrapant à sa manière cette raideur de biker qui fait le prix des Reign in Blood et autres Kill 'Em All. Pourtant à-part dans leur death metal de junkie touchant parfois au psychédélisme, ces trente-cinq minutes possèdent cette essence donnant envie de se lever de sa chaise pour hurler « Putain, oui » avant d'aller piller ses voisins la gueule détruite et le bonheur au cœur. De nos cellules nécrosées faisant leur vendetta personnelle à nos yeux rêvant de conquêtes urbaines dans une terre en ruine, le plaisir est total, furieux comme ces riffs n'en finissant pas de faire vrombir leur moteur, cette voix dégoulinante et satisfaite, ces rythmiques en overdrive. Si vous avez lu la bande-dessinée La Nuit de Druillet et imaginé le soir avec une pointe d'envie faire partie de ce gang de cadavres s'enfonçant dans le noir à la recherche de leur dope, alors réjouissez-vous : toutes ces images deviennent sensations charnelles avec Abscess !

« Sludge du monde d'après », « Motörhead pour zombie » ? Horrorhammer est tout cela et bien plus encore puisqu'il est, de façon subjective et en accord complet avec moi-même, le metal dans sa définition la plus pure, synthétique, prête à l'injection. De quoi donner l'impression de plier la réalité à ses humeurs, dans une toute-puissance valant bien qu'on y laisse quelques neurones, quelques bouts de peau, quelques kilomètres à tracer la route vers l'obscurité, une main calée sur l'accélérateur, une autre faisant tournoyer sa chaîne. Les freins ? Ils étaient en option et on a préféré se prendre une dose, désolé !

Il y a des groupes de metal qui te donnent le sentiment d'avoir les couilles en mandarine. Certains te les transforment même en pastèque. Horrorhammer en fait des deux-roues en feu n'en finissant plus de crapahuter loin, encore plus loin, accompagnés d'un rire défiant quelqu'un de nous arrêter. Exister, bordel.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
10/05/2015 12:04
note: 8.5/10
Hahahahaha.
J'ai envie de l'écouter à burne.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Abscess
Doom / Death / Punk
2007 - Tyrant Syndicate
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (3)  9.17/10
Webzines : (15)  6.99/10

plus d'infos sur
Abscess
Abscess
Doom / Death / Punk - 1994 † 2010 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Drink the Filth
02.   New Diseases
03.   Poison Messiah
04.   Another Private Hell
05.   Exterminate
06.   When Witches Burn
07.   Four Grey Walls
08.   Beneath a Blood Red Sun
09.   Horrorhammer
10.   Hellhole
11.   March of the Plague
12.   The Eternal Pyre

Durée : 34 minutes 55 secondes

line up
parution
26 Mars 2007

Essayez aussi
Siege Of Power
Siege Of Power
Warning Blast

2018 - Metal Blade Records
  

Anaal Nathrakh
A New Kind Of Horror
Lire la chronique
Galvanizer
Sanguine Vigil
Lire la chronique
Abysmal Torment
The Misanthrope
Lire la chronique
Dalkhu
Lamentation and Ardent Fire
Lire la chronique
KEN Mode
Loved
Lire la chronique
Mara
Thursian Flame
Lire la chronique
Cardiac Arrest + Deadfuck + Pulsating Cerebral Slime
Lire le live report
Nahtrunar
Mysterium Tremendum
Lire la chronique
Hyperdontia
Nexus Of Teeth
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
S.U.T.U.R.E.
Sacrificed Universe. Tormen...
Lire la chronique
Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique