chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
65 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Rhapsody - Dawn Of Victory

Chronique

Rhapsody Dawn Of Victory
C'est avec une intro chevaleresque chantée par un chœur que l'album commence.
Sa composition est simple : des hymnes épiques et chevaleresques. Les plus rapides mêlent des parties mélodiques épiques à des riffs cisaillant et une batterie nous donnant l'impression d'accompagner une formation de cavaliers en armure, le tout ponctué par des soli de toute beauté. Le titre «Dawn Of Victory» en est d'ailleurs une très bonne représentation.
Des compositions au tempo plus moyen et moins agressives sont aussi présentes.
Il n'y a pas vraiment de balade sur cet album, seul l'intro de «The Bloody Rage Of The Titans» pourrait être qualifiée de la sorte.

Le chant épique de Fabio Lione est tantôt dynamique («Dawn Of Victory»), tantôt mélancolique («The Bloody Rage Of The Titans») et tantôt narratif («The Village Of The Dwarves»). Il est presque systématiquement accompagné par un chœur sur les refrains, ce qui renforce le caractère médiéval de la musique du groupe. Je ne suis pas forcement amateur des chœurs et c'est, d'un point de vue très subjectif, le seul petit point faible que je trouve à cet album.

En plus du titre éponyme, quatre compositions sortent vraiment du lot :

«The Village Of The Dwarves» : Son intro sereine nous donne l'impression d'entrer dans une clairière enchantée avant que la mélodie ne se mette en route sur un rythme assez modéré. Le premier couplet est un des rares passage d'une chanson de metal m'ayant fait frissonné : la voix assez douce de Fabio accompagnée d'une flûte délivrant une mélodie folklorique m'a tout simplement envoûté. Le refrain chanté par le chœur est quant à lui moins riche en émotions tout en nous donnant le sentiment qu'une chose réjouissante vient de se passer. Le passage instrumental se lequel se greffe le dernier couplet à la légèreté encore plus marquante que les précédents me conforte dans l'idée qu'il s'agit de mon titre préféré du groupe.

«Holy Thunderforce» : Titre épique, guerrier et dynamique par excellence. Il s'agit du seul titre où d'une part le chant est assez «thrash» et où d'autre part le chœur est plus qu'agréable. Le solo est magnifique. Quatre grosses minutes de bonheur.

«Trolls In The Dark» : Un chant d'enfant introduit l'instrumentale de l'album, remplie de mélodies épiques nous montrant une fois de plus que les guitaristes du groupe ont du talent (aussi bien au niveau de la créativité que de la technique).

«The Mighty Ride Of The Firelord» : Une mélodie à la flûte et au piano introduit la dernière chanson de l'album, longue de 9 minute. On pourrait croire au premier abord que c'est trop mais le groupe a mis les petits plats dans les grands et nous sert une composition si variée qu'on ne voit même pas les minutes passer. Vous aurez ici le droit à une composition regroupant tous les aspects de la musique de Rhapsody à l'exception du chant «thrash» (de toutes manières il est assez rare). L'album finit en beauté et sa durée semble optimale puisqu'on n'éprouve ni le besoin d'en avoir plus, ni le regret qu'il n'y en ait pas assez.

Au final nous avons ici le meilleur album de Rhapsody, ne contenant que des titres de qualité et ne lassant jamais l'auditeur. Si vous pensez être allergique à ce groupe mais que vous voulez quand même lui donner sa chance, c'est Dawn Of Victory qu'il vous faudra écouter, au risque de tomber sous le charme.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Mikaël citer
Mikaël
27/10/2004
note: 9/10
Avantasia ça me branche pas, Luca Turilli ça viendra sauf si je fais une overdose de ce genre avant Sourire
sha citer
sha
27/10/2004
enfin des chroniques de metal epique, ca fait plaisir.Si t as le tps, des chroniques du premier album de luca turilli et d avantasia seraient sympas... les lecteurs doivent etre renseignes sur ce style de metal... enfin c est mon humble avis
Dead citer
Dead
27/10/2004
note: 8.5/10
Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il s'agit du meilleur album de Rhapsody car les 2 premiers sont excellents, mais il est vraiment bien. C'était la grande époque quoi Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Rhapsody
Metal Symphonique
2000 - Nothing To Say
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (7)  8.5/10
Webzines : (13)  8.33/10

plus d'infos sur
Rhapsody
Rhapsody
Metal Symphonique - 1995 - Italie
  

tracklist
01.   Lux Triumphans
02.   Dawn Of Victory
03.   Triumph For My Magic Steel
04.   The Village Of Dwarves
05.   Dargor, Shadowlord Of The Black Mountain
06.   The Bloody Rage Of The Titans
07.   Holy Thunderforce
08.   Trolls In The Dark
09.   The Last Winged Unicorn
10.   The Mighty Ride Of The Firelord

line up
voir aussi
Rhapsody
Rhapsody
Power Of The Dragonflame

2002 - Nothing To Say
  
Rhapsody
Rhapsody
Legendary Tales

1997 - Nothing To Say
  
Rhapsody
Rhapsody
Symphony Of Enchanted Lands II
(The Dark Secret)

2004 - Steamhammer Records (SPV)
  
Rhapsody
Rhapsody
The Dark Secret (EP)

2004 - Steamhammer Records (SPV)
  
Rhapsody
Rhapsody
Rain Of A Thousand Flames

2001 - Nothing To Say
  

Essayez aussi
Nightwish
Nightwish
Oceanborn

1998 - Spinefarm Records
  
Symphony X
Symphony X
Underworld

2015 - Nuclear Blast Records
  
Nightwish
Nightwish
Wishmaster

2000 - Spinefarm Records
  
Epica
Epica
The Phantom Agony

2003 - Transmission Records
  
Nightwish
Nightwish
Angels Fall First

1997 - Spinefarm Records
  

Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique
Dynfari
Myrkurs Er þörf
Lire la chronique
Hyems
Anatomie des Scheiterns
Lire la chronique
Massacre
Back From Beyond
Lire la chronique
Abhorrence
Evoking The Abomination
Lire la chronique
Resent
Crosshairs
Lire la chronique