chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
125 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Various Artists - We Are French, Fuck You!

Chronique

Various Artists We Are French, Fuck You! (Compil.)
Petit label français basé à Avignon, Triumph Ov Death s’est depuis le début de ses activités fixé comme mission de soutenir à sa manière la scène hexagonale, qu’elle soit d’aujourd’hui ou d’hier. Ainsi, on compte une majorité de rééditions parmi les quelques sorties du label à commencer par les démos de Mutilated et Mutilator, deux groupes qui bouffent les pissenlits par les racines depuis 1993.
C’est dans cette optique de soutient que Triumph Ov Death a sorti le 14 juillet dernier une compilation au titre pour le moins évocateur : We Are French, Fuck You!. Bien décidé à ne pas faire les choses à moitié, le label a fait appel à vingt groupes français dans des registres plus ou moins différents puisque l’on oscille ici entre Black/Death, Death, Black/Thrash, Thrash et Grindcore et Doom. Et si le titre n’était pas suffisant pour marquer les esprits, Triumph Ov Death a fait appel aux services de Chris Moyen pour illustrer cette double compilation disponible au format digipack. Et quoi de mieux pour une compilation 100% française sortie un 14 juillet qu’une version nécro de la célèbre toile d’Eugène Delacroix intitulée "La Liberté guidant le peuple"?

Le label d’Avignon a donc fait les choses proprement jusqu’au livret dans lequel est présenté chacun des vingt protagonistes à travers une photo et un petit texte introductif (en anglais et en français). De quoi nourrir tous les amateurs de l’underground qu’ils soient français ou non. Finalement, le seul petit bémol à l’égard de cet objet pour le moins soigné concerne ce même livret qui ne trouve attache nulle part. Un choix que l’on peut comprendre étant donné sa taille et celle du double digipack mais un peu pénible lorsqu’il s’agit de fermer le dit objet. Enfin bon, que cela ne vous empêche pas d’en faire l’acquisition hein…

Sont donc réunis sous l’égide de ce drapeau français orné d’une croix de Lorraine les groupes suivants : Temple Of Baal, Ritualization, Affliction Gate, Skelethal, Perversifier, Manzer, Imperial, Hexecutor, Morgue, Conviction, Mourning Dawn, Demonic Oath, Cadaveric Fumes, Torture Throne, Fall Of Seraphs, Necroblood, Flesh Eaters, Evil Spells, The Seven Gates et Abjvration.

TEMPLE OF BAAL
Et si une majorité des titres proposés dans le cadre de cette compilation sont des morceaux inédits, certains sont à l’inverse des titres figurant déjà sur d’autres supports. C’est ainsi le cas du morceau de Temple Of Baal qui n’est autre que celui qui ouvre déjà l’excellent Verses Of Fire chroniqué sur ces pages. Un Black/Death de haute volée, intense et ambiancé qui prouve à tous ceux qui en douterait encore que les groupes français n’ont pas (plus) à rougir face à la concurrence.

RITUALIZATION
Dans un registre identique bien que beaucoup plus sale, Ritualization montre qu’il est également un des fers de lance de la scène hexagonale. Son Black/Death cradingue va ainsi à l’essentiel (Blastum toujours aussi efficace) avec un chant bien coriace (belle alternance de la part de Manu entre voix arrachée et passages beaucoup plus profonds). Bon, maintenant il serait temps que le groupe originaire d’Orléans passe à la vitesse supérieure avec la sortie d’un premier album qui se fait attendre depuis des lustres...

AFFLICTION GATE
Malgré une introduction qui fait penser qu’il pourrait s’agir d’un morceau live, Affliction Gate propose ici une version réenregistrée du titre "The Worse Is Yet To Come" déjà présent sur leur premier album Aeon Of Nox (From Darkness Comes Liberation) paru en 2009. Rien à dire, le groupe maitrise son sujet avec un Death Metal féroce (merci le chant hargneux d’Herastratos) au riffing plutôt simple mais toujours aussi efficace qui n’hésite pas à se faire encore plus sombre (comme l’atteste ce passage à 3:10 avec ce clavier menaçant). Toujours relativement discret, Affliction Gate vient nous rappeler avec ce titre qu’il est l’un des groupes français de Death Metal sur lequel il faut compter.

SKELETHAL
Moins expérimenté que les vieux briscards d’Affliction Gate, Skelethal est l’un des groupes français les plus prometteurs en matière de Death Metal old school. Aucune finesse, une vision limitée à ce qui se faisait durant la fin des années 80/début 90 et surtout un feeling incroyable. Les petits gars du Nord n’inventent rien mais leurs compositions font mouche à chaque fois grâce à un riffing ultra efficace et surtout un rythme d’enfer. Iron Bonehead ne s’y est pas trompé en signant récemment le groupe. J’attends la suite de leurs aventures avec impatience.

PERVERSIFIER
Un peu de Thrash (avec une pointe de Black) pour continuer avec mes compatriotes bretons de Perversifier, groupe dans lequel on retrouve notamment Kev Desecrator de Demonic Oath et Venefixion. Le titre proposé ici est issu de l’album Perverting The Masses sorti en 2013 sur Armée de la Mort Records. Perversifier y propose un Thrash old school hyper frontal qui ne s’embarrasse d’aucune fioriture. Une belle piqure de rappel me concernant car je n’ai toujours pas écouté ce disque. Il va falloir que je m’occupe de corriger tout ça bien vite.

MANZER
Black/Thrash toujours avec les Poitevins de Manzer. Cette fois-ci il s’agit d’un titre live enregistré à Nantes. Il s’agit également du titre le moins convaincant de cette compilation. Déjà parce qu’il s’agit d’un live et que j’y ai toujours trouvé un intérêt plus que limité. Ensuite parce que "Terroir Squad" est tout simplement des plus quelconques. Les riffs donnent l’impression d’un groupe de Punk en bout de piste, la voix est trop en retrait, les mélodies ne prennent pas... Il n’y a que ce chouette solo à 1:36 pour venir sauver les meubles. Allez, on oublie…

IMPERIAL
Malheureusement Imperial ne viendra pas particulièrement relever le niveau. Entre la production rachitique et le chant en français (illuminé par quelques envolés Heavy plutôt sympathique bien qu’étonnantes, pour ne pas dire inappropriées), on ne peut pas dire que je sois particulièrement séduit par ce Thrash blackisant des plus primitifs. Dommage car il s’agit d’un titre inédit enregistré spécialement à l’occasion de cette compilation. Certains y trouveront très certainement leur compte, pour ma part je m’ennuie ferme.

HEXECUTOR
Retour en Bretagne avec les jeunes rennais d’Hexecutor qui nous offrent ici une relecture du titre "Metal Witchcraft" paru sur la démo de 2012 First Hexecution. Du Thrash old school et bas du front qui riff comme il faut sans se prendre la tête. Rien de neuf mais de quoi taper du pied et headbanguer comme il se doit, d’abord au son de cette introduction plutôt typée Heavy Metal, ensuite au son de ces riffs incisifs, de ce tchouka-tchouka entrainant et de cette voix rugueuse. Bref, c’est facile et ça marche.

MORGUE
Avec un peu moins de légèreté, Morgue prend le relai pour un titre bien arraché. Du Grindcore véhément, froid et implacable alliant l’aspect déshumanisé de la Noise et la nature radicale et intransigeante du Grind pour une punition auditive pleine de promesses puisqu’il s’agit là d’un titre qui figurera sur le nouvel album du groupe d’Alès.

CONVICTION
Changement de cap avec Convicition, dernier projet en date d’Amduscias, chanteur/guitariste de Temple Of Baal (entre autre). L’homme originaire de Normandie pratique ici un Doom à la Saint Vitus. D’un point de vue strictement musical c’est plutôt bien fichu, Amduscias connait son sujet et nous entraine sur un rythme lent et entêtant en égrenant ici et là quelques leads bien ficelés. Le seul point qui me chagrine un peu reste le chant un peu quelconque qui manque à mon avis d’un peu de charisme et, d’envergure. Mais bon, Conviction n’en est qu’à sa première démo, nul doute que ce petit défaut devrait être très vite réglé.

MOURNING DAWN
Ce premier CD se conclu sur un titre de Mourning Dawn, groupe de Black/Doom originaire de la région Île de France. Je ne connaissais pas et c’est plutôt une bonne découverte avec notamment un sens de la mélodie dépressive qui me rappelle les Anglais de Paradise Lost. Le chant arraché vient se poser sur des riffs et une rythmique plombés. Les mélodies maladives finissent de transporter l’auditeur six pieds sous terre. Bref, ça ne respire pas trop la joie de vivre.


DEMONIC OATH / CADAVERIC FUMES
Breizh Uber Alles serais-je tenté de crier fièrement. Pourquoi ? Et bien parce que ce deuxième disque s’ouvre sur les titres de deux groupes Bretons particulièrement prometteurs. Après un split sorti l’année dernière sur Iron Bonehead, Demonic Oath et Cadaveric Fumes se retrouvent une fois de plus à partager le même support. "Soul Redeeming Carrion Rite" étant tiré de ce dit split, je vous renvoie à la chronique d’Entwined In Sepulchral Darkness. Pour ce qui est du titre de Cadaveric Fumes, il s’agit par contre d’un inédit. La production donne l’impression de quelque chose de très brut, à peine mixé et/ou masterisé. On y découvre un groupe au visage quelque peu différent. Cadaveric Fumes semble ainsi avoir gagné en groove ce qu’il a perdu en immédiateté. Pour ma part, ce titre me fait penser à une version allégé et peut-être plus tarabiscoté de ce que peuvent proposer les Danois d’Undergang, notamment à cause de cette basse dégoulinante. Fort sympathique mais un brin déroutant pour quiconque connait déjà le groupe.

TORTURE THRONE
On glisse ensuite en Normandie avec un inédit de Torture Throne. Rien n’a changé dans le clan des Normands qui continuent de puiser leur inspiration dans la scène suédoise du début des années 90. La production est toujours aussi massive avec notamment ce son de guitare abrasif et granuleux. Un Dismember-like qui ne renie pas ses influences et alterne avec efficacité passages soutenus et parties plombées du meilleur effet.

FALL OF SERAPHS
Fall Of Seraphs est un nouveau groupe né des cendres d’Offending. Encore au stade de ses premiers balbutiements, le groupe qui n’a pas encore sortie de démo nous offre donc un inédit avec le titre "Seraph Of The Masses". On y découvre un Death/Thrash sans compromis qui n’invente rien mais fait ce que l’on attend de lui. On verra ce que donne la suite des évènements pour Fall Of Seraphs mais ce qui nous est proposé ici est plutôt engageant.

NECROBLOOD
On durcit très nettement le ton avec Necroblood et son Black/Death bestial et sans compromis. Redoutable d’efficacité, tant par les riffs que par ce double chant d’une puissance et d’une haine incroyable, Necroblood écrase absolument tout sur son passage. Les Canadiens de Revenge ne sont jamais bien loin et tant pis pour l’originalité car on en prend vraiment plein la tronche pendant plus de trois minutes aussi rudes qu’éprouvantes. Vivement que le groupe passe lui aussi à l’étape supérieure et se fende d’un album de cette trempe.

FLESH EATERS
Flesh Eaters nous renvoie en Suède et n’y va pas particulièrement avec le dos de la cuillère. Guitare à la sauce Sunlight studio, riffs sombres et abrasifs, solos bordéliques, tchouka-tchouka enflammé, growl caverneux et légèrement en retrait le tout servi dans une atmosphère old school assez cradingue. Que demande le peuple?

EVIL SPELLS
Evil Spells, groupe dans lequel on retrouve Vincent de Fall Of Seraphs, pratique un Death Metal old school ultra dépouillé et plutôt efficace qui tire son principal intérêt du chant arraché et bardé de réverb’ de Raphaël (Annthennath). Pas de quoi crier au génie mais une belle énergie. A en croire Metal Archives le groupe à tirer sa révérence.

THE SEVEN GATES
S’en suit un titre de The Seven Gate, groupe de Death Metal originaire de Mâcon qui à l’écoute de cet extrait semble flirter avec la scène Brutal Death/Death Technique. Ca blast donc pas mal avec des plans de grattes tarabiscotés et une construction rythmique bien marqué et assez atypique. Les guitaristes se démerdent plutôt bien et nous offrent quelques solos pas désagréables. A surveiller.

ABJVRATION
Enfin, We Are French, Fuck You! se conclue sur un titre d’Abjvration tiré de sa démo The Unquenchable Pyre (que l’on espère d’ailleurs voir un jour rééditée autrement qu’en cassette). Le groupe de Paris y distille un Death Metal intense et opaque des plus convaincants trahissant au passage la présence de certains membres de Funeralium pour cet intérêt porté au rythmique plombées et maladives. Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir.

Vous êtes arrivés jusqu’ici en une seule fois? Félicitations, c’est que la scène française vous intéresse. Par conséquent, je vous enjoins à vous délester de quelques euros pour faire l’acquisition de cette belle et sympathique compilation qui regroupe la fine fleur de la scène hexagonale. Bien sûr, certains ont été oubliés mais bon, il faut savoir choisir à un moment donné. Tant pis pour les absents, ils sauront faire parler d’eux s’ils en valent la peine. Quand à vous, We Are French, Fuck You! est assurément un bon moyen pour faire connaissance avec la scène française qui semble désormais tisser sa toile sur tout le territoire.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

fayfay citer
fayfay
12/02/2019 13:16
Pour info, le volume II vient de sortir!

https://triumphovdeath.bandcamp.com/album/we-are-french-fuck-you-vol-2
gulo gulo citer
gulo gulo
14/08/2015 22:04
Oh fatche, ils essaient de se faire passer pour Parisiens, Mourning Dawn ^^ ?
Le Abjvration est confirmé en cd (et vinyl, d'ailleurs), non ? ils ont juste pas encore annoncé le label, il me semble...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Various Artists
Death Metal
2015 - Triumph Ov Death
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (3)  3.83/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Various Artists
Various Artists
Grindcore -
  

tracklist
CD 1:

01.   TEMPLE OF BAAL: "Το αστέρι 418"
02.   RITUALIZATION: "Genesis To Our Curse"
03.   AFFLICTION GATE: "The Worse Is Yet To Come"
04.   SKELETHAL: "Interstellar Knowledge Of The Purple Entity"
05.   PERVERSIFIER: "Killing Spree Pandemy
06.   MANZER: "Terroir Squad" (Live)
07.   IMPERIAL: "Notre Merde Nourrit Les Porcs"
08.   HEXECUTOR: "Metal Witchcraft"
09.   MORGUE: "Down Syndrome"
10.   CONVICTION: "Tedium"
11.   MOURNING DAWN: "16 Miles From Life"

CD 2:

01.   DEMONIC OATH: "Soul Redeeming Carrion Rite"
02.   CADAVERIC FUMES: "Extatic Extirpation"
03.   TORTURE THRONE: "Ritual Liturgy Of Doom"
04.   FALL OF SERAPHS: "Seraph Of The Masses"
05.   NECROBLOOD: "Rape And Desecration
06.   FLESH EATERS: "Eyeless Bodies, Melting Faces"
07.   EVIL SPELLS: "Orador"
08.   THE SEVEN GATES: "Polymorph Demon"
09.   ABJVRATION: "The Clawed Redeemer"

parution
14 Juillet 2015

Essayez aussi
Necrocurse
Necrocurse
Grip Of The Dead

2013 - Pulverised Records
  
Gorephilia
Gorephilia
Severed Monolith

2017 - Dark Descent Records
  
House Of Atreus
House Of Atreus
From the Madness of Ixion

2018 - Iron Bonehead Productions
  
Masada
Masada
Suffer Mental Decay (Démo)

2011 - Autoproduction
  
Hypocrisy
Hypocrisy
Hell Over Sofia (DVD)
(20 Years of Chaos and Confusion)

2011 - Nuclear Blast Records
  

Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique