chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
107 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ordinul Negru - Sorcery of Darkness

Chronique

Ordinul Negru Sorcery of Darkness
Voilà une pochette qui ne reflète absolument pas ce que vous allez trouver, et savourer sur cette galette. Mais qu’aurait-on pu avoir à la place qui soit plus révélateur du contenu ? ORDINUL NEGRU réunit tellement d’influences et passe sans broncher d’une ambiance à l’autre, à tel point que le visuel proposé est peut-être un moindre mal. Sachez juste que ce n’est pas le groupe de black orthodoxe ou de black teinté de death que vous auriez pu vous aussi imaginer. Derrière ce logo dégoulinant et ces motifs ésotériques se cachent certes des ténèbres et de la souffrance, mais aussi leurs contraires : de la sensibilité, du voyage, de l’espoir, de l’introspection...

ORDINUL NEGRU est originaire de Roumanie, cela s’entend par moments, mais on y reviendra plus tard. Et c’est un trio depuis peu, depuis ce Sorcery of Darkness, car avant Fulmineos s’occupait de tout. Et depuis 2004 il avait même sorti 6 albums sans la moindre aide extérieure. Sans grand succès non plus d’ailleurs... Il n’a pas eu non plus énormément de reconnaissance avec ses nombreux autres projets, plus d’une dizaine au total, d’ARGUS MEGERE à EKASIA en passant par CURSED CEMETERY. Il a pourtant eu l’occasion d’intégrer un groupe d’une renommée plus importante, mais l’aventure n’a pas duré. Il s’agit de NEGURA BUNGET pour lequel il a été guitariste sur l’EP Poartă de dincolo. Mais ça aussi on en reparlera plus tard ! Fulmineos avait donc beau être seul aux commandes d’ORDINUL NEGRU (L’Ordre noir en roumain), il s’est fait deux copains. Le premier est batteur, s’appelle Andrei Jumuga et officie chez SYN ZE ȘASE TRI qui a sorti un album cette année (Stăpîn peste stăpîni). Le deuxième est le mystérieux S, chanteur qui a un timbre trop efficace et bien posé pour être un nouveau venu.

La fine équipe propose un album de haute volée. Trois titres seulement le composent. Mais ils sont longs. « Sorcery of Darkness » fait 10 minutes, « From the Ashes of the Mist » en fait 8, et « In Ceas de Noapte » explose le compteur avec 21 minutes. Et ORDINUL NEGRU est bel et bien le résultat de tous les groupes auxquels les protagonistes ont participé. On y trouve du black direct, qui plante des pieux en plein cœur, qui souffle un vent glacé et donne envie de cracher sur ce monde misérable. Mais on trouve aussi des riffs aux mélodies pleines de sensibilité ! D’un coup les guitares nous caressent l’âme et ajoutent de la mélancolie. Pire, des breaks viennent couper l’orage et se permettent d’installer les ambiances de forêts et collines chères à NEGURA BUNGET. Impossible de ne pas faire le rapprochement sur la longue introduction de « In Ceas de Noapte ». Ce titre signifie d’ailleurs « Ronde de nuit » et il est une véritable expérience. Sa première particularité est d’être interprété en roumain lorsque les autres étaient en anglais. Ensuite, il évolue encore plus lentement, mais avec encore plus de talent. Le paysage ne cesse d’évoluer. Le calme règne au début, mais la pluie tiède arrive vite, de plus en plus forte jusqu’à faire plier les arbres. Des accalmies arrivent par deux fois, d’une extrême sérénité et d’une sensibilité qui plairait sans aucun doute à DEAFHEAVEN ! Et alors qu’on pense que ces passages sont le summum des sensations, les hostilités reprennent. Et ils parviennent à faire exploser la tension. Les frissons sont là ! On en aurait même repris pour quelques minutes de plus finalement ! Ça oui, c’est un titre qui vaut le détour et surpasse les deux précédents, pourtant déjà efficaces.

Je ne connaissais pas ORDINUL NEGRU. Je ne l’oublierai pas. Je n’ai pas encore osé me tourner vers ses 6 albums précédents de peur qu’ils soient moins bons, moins matures, moins transcendants, mais si je les croise lors d’une prochaine commande, c’est sans hésiter que je les prendrai...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

TarGhost citer
TarGhost
18/09/2018 16:47
Superbe album découvert il y a peu....il n'est jamais trop tard Clin d'oeil et super kro au passage qui met bien en èvidence un brassage d'influences extrêmement réussi. De nombreuses autres écoutes ne seront pas de trop pour en saisir toutes les subtilités d'ailleurs.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ordinul Negru
Black Metal
2015 - Loud Rage Music
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  9.33/10

plus d'infos sur
Ordinul Negru
Ordinul Negru
Black Metal - 2004 - Roumanie
  

tracklist
01.   Sorcery of Darkness
02.   From the Ashes of the Mist
03.   In ceas de Noapte

Durée : 39:01

line up
parution
1 Septembre 2015

Essayez aussi
Kjeld
Kjeld
Skym

2015 - Hammerheart Records
  
Nightbringer
Nightbringer
Terra Damnata

2017 - Season Of Mist
  
Horna
Horna
Askel Lähempänä Saatanaa

2013 - World Terror Committee Records
  
Katharsis
Katharsis
VVorld VVithout End

2006 - Norma Evangelium Diaboli
  
Revenge
Revenge
Behold.Total.Rejection

2015 - Underground Activists
  

Le Canyon - Spécial 2 + Concours - Le Dernier Sabbath
Lire le podcast
Ton MoM en Stream (pilote) - Cherchons du "Medieval Death Metal"
Lire le podcast
Bloodbath
The Arrow of Satan Is Drawn
Lire la chronique
Bâ'a / Hyrgal / Verfallen
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Cerebral Rot
Cessation Of Life (Démo)
Lire la chronique
Nécrocachot
Malfeu
Lire la chronique
Kult
The Eternal Darkness I Adore
Lire la chronique
Monolyth
A Bitter End - A Brave New ...
Lire la chronique
Profane Order
Tightened Noose Of Sanctimo...
Lire la chronique
The Great Old Ones au LADLO Fest - 10th Year Anniversary
Lire l'interview
Steingrab
Jahre nach der Pest
Lire la chronique
Lucifer's Hammer
Time is Death
Lire la chronique
Livid
Beneath This Shroud, the Ea...
Lire la chronique
Deiquisitor
Downfall Of The Apostates
Lire la chronique
Infestus
Thrypsis
Lire la chronique
Author & Punisher
Beastland
Lire la chronique
Bölzer + One Tail, One Head + Orkan + Taake
Lire le live report
Vanhelgd
Deimos Sanktuarium
Lire la chronique
VƆID
Jettatura
Lire la chronique
Obskuritatem
U Kraljevstvu Mrtvih...
Lire la chronique
Behemoth
I Loved You at Your Darkest
Lire la chronique
Aorlhac au LADLO Fest - 10th year anniversary
Lire l'interview
Alchemyst
Nekromanteion
Lire la chronique
Jesus Piece
Only Self
Lire la chronique
Black Sin
Solitude Eternelle
Lire la chronique
Unholy Baptism
Volume I: The Bonds of Serv...
Lire la chronique
Frozen Graves
Frozen Graves
Lire la chronique
Les clips dans le black metal (Et ta gueule !)
Lire le biographie
Solar Temple
Fertile Descent
Lire la chronique
Nuisible
Slaves and Snakes
Lire la chronique