chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
74 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Writhe - Writhe

Chronique

Writhe Writhe (EP)
La première déflagration Grindcore de cette année à avoir fait son chemin jusqu'à mes oreilles est une petite ogive de cinq minutes. Une explosion d'énergie aussi courte que ne l'a été sa composition, qui tient plus d'un défi qu'autre chose. Writhe est l'oeuvre d'un seul homme, apparemment Disho du groupe Separatist. Un beau matin, notre homme décide de se lancer dans la composition et l'enregistrement d'une maquette, le tout en une seule journée : ce premier EP en est le résultat. On aurait pu craindre l'amateurisme, le son un peu hésitant, mais il n'en est rien. Writhe a réussi à boucler, en à peine 24h, cinq titres fichtrement convaincants et annonciateurs du meilleur pour la suite.

De l'artwork très Bannonesque jusqu'à la production, tout ce premier jet respire le professionnalisme, non pas la première démo enregistrée à l'arrache sur un magnéto deux pistes. Boîte à rythmes calée et finalement assez peu synthétique (un bonheur quand la majeure partie des one-man band du globe utilisent les même échantillons), guitares imposantes qui martèlent des riffs découpés à la truelle (l'introduction et l'outroduction sont directement empruntées aux démarrages des meilleurs disques de Powerviolence), voix mixée à peine en retrait de la scène de crime, ces cinq premiers titres rappellent immanquablement les anglais d'Anaal Nathrakh et Fukpig, pour cette violence débridée et complètement gratuite qui suinte de chaque titre.

Writhe n'en oublie pas le groove pour autant, ni le besoin d'aérer ses compositions. Disho sait équitablement doser les avoinées et les parties plus "posées", de la rythmique Crust destructrice de "Failure" jusqu'au mid-tempo cadencé par une grosse caisse implacable de "Malice". Courte durée aidant, l'indéniable qualité de cette première réalisation de l'australien nous pousse à l'écouter encore et encore. Si Writhe ne se cantonne pas à être un "coup d'une journée" (Ce qui serait dommage, au vu du succès inattendu de ce premier jet), nul doute qu'à défaut de renouveler le style, il saura s'en faire un digne représentant. Pour l'heure, cet EP reste aussi efficace que bien fichu.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Writhe
Grindcore
2016 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Writhe
Writhe
Grindcore - 2014 - Australie
  

tracklist
01.   -  (00:45)
02.   Silent  (00:51)
03.   Malice  (01:02)
04.   Failure  (01:29)
05.   -  (01:16)

Durée : 05:26

parution
3 Janvier 2016

Essayez aussi
Noisear
Noisear
Subvert The Dominant Paradigm

2011 - Relapse Records
  
Brutal Truth
Brutal Truth
Evolution Through Revolution

2009 - Relapse Records
  
Infest
Infest
Moshroom

2009 - Metal Age Productions
  
Leng Tch'e / Fuck The Facts
Leng Tch'e / Fuck The Facts
Split-CD (Split-CD)

2008 - Power It Up Records
  
Massive Charge
Massive Charge
Charge This World

2011 - Autoproduction
  

Mom hors-série - Metal et sport partie 1
Lire le podcast
Cry For Cthulhu
Cry For Cthulhu (EP)
Lire la chronique
ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique