chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
167 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Asgrauw - Krater

Chronique

Asgrauw Krater
ASGRAUW est un groupe hollandais qui se présente comme le plus 90’s des groupes actuels. Il n’hésite pas à citer DARKTHRONE, URGEHAL, HORNA et SATANIC WARMASTER en tant que références. Moui... on se demande s’il a écouté ce qu’il joue... Pas nécessairement à cause du niveau - bien entendu plus faible mais très satisfaisant tout de même - mais parce que le style qu’il pratique s’éloigne beaucoup de ces groupes cultes. Il n’a ni le froid de DARKTHRONE, ni la crasse de URGEHAL, ni les riffs acérés ou les mélodies tueuses de HORNA et SATANIC WARMASTER...

Alors on peut se demander à quoi rime cette annonce concernant les années 90. D’autant que les années 90, elles ont connu pas mal de tendances. On n’a pas attendu les années 2000 pour ajouter de tout et de n’importe quoi aux compositions. On pensera donc que la formation entend par là qu’elle joue plus trve que trve, avec haine et violence et uniquement les sacrés saintes guitares, basse et batterie. Mais encore une fois non. Il y a quelques claviers qui se glissent légèrement par-ci par-là, en doux coulis parfumé. ASGRAUW est juste un groupe qui aimerait revenir 20 ans en arrière, mais qui ne parvient pas à nous y replonger. Il est finalement très actuel, ou plutôt intemporel, sans éléments post-black, ni shoegaze, ni même dépressif. C’est peut-être ça pour lui « sonner 90’s »...

Cette petite critique concerne seulement la façon de se présenter du groupe, et non sa musique en elle-même. Précision nécessaire afin d’éviter toute mauvaise surprise à cause de termes inappropriés. Alors ma définition maintenant, ASGRAUW est un groupe de black, qui se teint par moment d'atmosphérique, devient à d'autres épique. En surface il montre un intérêt pour les parties agressives, vilaines et crues, mais tout en faisant fréquemment appel à des ajouts envolés. Ce sont des mélodies envoûteuses, des breaks suivis de subites accélérations, des petites notes qui caressent le visage, et, quand il se sent pousser des ailes, des variations dans les vocaux. On en aurait aimé plus d’ailleurs des variations dans les vocaux, parce que les principaux sont assez pénibles sur la durée. On ne les distingue pas et on entend vite un brouhaha, un Gra gragraaa graaaa, mâché et manquant d’investissement. Ce chant a d’ailleurs la fâcheuse tendance à être trop présents et à gêner la bonne évolution des morceaux.

Le plaisir de cette galette réside dans les morceaux qui varient le plus. Deux sont d’ailleurs placés en début d’album : « Krater » et «Sluimerende Dood ». Ils ont une force et un dynamisme très contagieux, un côté épique qui nous emporte. Mais plus on avance dans l’opus, et moins on trouve ce genre de plaisirs. Il y a bien « Verdoemenis » avec un rythme beaucoup plus lent et une sirène d’alarme sur sa fin qui serpentent dans notre âme, mais le reste et principalement les 4 derniers morceaux font véritablement office de remplissage. Le groupe y joue vite en ajoutant des riffs à l’efficacité minimale. Ça bouge bien, mais beaucoup dans le vide. J’imagine toujours le groupe dans le studio, déchaîné, et moi qui les regarde de l’autre côté de la vitre qui coupe le son. « Ils ont l’air de se défoncer les gars ! Dommage qu'on les entende pas ! ». Il y a juste un soubresaut sur le final, « Ondergang », qui replace un poil de sentiments.

Il faut alors faire un gros tri parmi les 10 pistes ou écouter l’album quand on ne se sent pas exigeant. ASGRAUW est un groupe méritant mais dispensable. Perdu parmi les autres... Je vous mets tout de même en écoute la piste que j’ai trouvée la meilleure. D’autres atteignent le même niveau, le reste est anecdotique. On aura oublié Krater dans quelques semaines...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Orel Lion citer
Orel Lion
22/04/2016 18:40
Sakrifiss a écrit : C'est vrai que le mot Krater se retrouve pas mal. Je me souviens d'un autre groupe qui a pris le même nom pour un album !
Si tu as aimé le titre en écoute, il y a trois titres maxi au même niveau, et le reste est plus bof.


L'album de Krater dont je parle s'appelle Urere! Si tu le choppes tu me diras Clin d'oeil
Sakrifiss citer
Sakrifiss
22/04/2016 16:54
C'est vrai que le mot Krater se retrouve pas mal. Je me souviens d'un autre groupe qui a pris le même nom pour un album !
Si tu as aimé le titre en écoute, il y a trois titres maxi au même niveau, et le reste est plus bof.
Orel Lion citer
Orel Lion
22/04/2016 09:01
Ah quand tu parlais de Krater, je pensais au groupe dont le dernier album n'est pas mal du tout du reste!
Effectivement chanson sympathique. A voir pour le reste.
Merci pour la chro Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Asgrauw
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7.5/10

plus d'infos sur
Asgrauw
Asgrauw
Black Metal - 2010 - Pays-Bas
  

écoutez
tracklist
01.   Krater
02.   Sluimerende dood
03.   Branie
04.   Natuurgeweld
05.   Verdoemenis
06.   Littekens der verwoesting
07.   Deken des doods
08.   Achterland
09.   Tot stof vergaan
10.   Ondergang

Durée : 44:03

line up
  • Kaos / Basse, Chant
  • Vaal / Guitare, Chant
  • Batr / Batterie, Claviers

parution
11 Mars 2016

Essayez plutôt
Abigail Williams
Abigail Williams
The Accuser

2015 - Candlelight Records
  
Infinity
Infinity
Hybris

2017 - New Era Productions
  
Lascowiec
Lascowiec
Frostwind of the Apocalypse

2012 - Dark Hidden Productions
  
Hats Barn
Hats Barn
S.h.e.o.L (EP)

2018 - Ogmios Underground
  
Darkthrone
Darkthrone
Old Star

2019 - Peaceville Records
  

Belore
Journey Through Mountains ...
Lire la chronique
Mephitic Corpse
Immense Thickening Vomit (D...
Lire la chronique
Depressed
Beyond The Putrid Fiction
Lire la chronique
Weakling
Dead as Dreams
Lire la chronique
Abigail Williams
Walk Beyond the Dark
Lire la chronique
Harm's Way
Posthuman
Lire la chronique
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Impiety
Versus All Gods
Lire la chronique
Cult of Luna
A Dawn to Fear
Lire la chronique
Forlorn Citadel
Ashen Dirge of Kingslain
Lire la chronique
Moonreich
Wormgod (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)
Lire la chronique
Haunter
Sacramental Death Qualia
Lire la chronique
Shrine of Insanabilis
Vast Vortex Litanies
Lire la chronique
Finsterforst
Zerfall
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Amyl And The Sniffers
Lire la chronique
SETH pour la sortie du live "Les Blessures De l'Âme : XX Ans De Blasphème"
Lire l'interview
Atriarch
Forever The End
Lire la chronique
Kawir
Adrasteia
Lire la chronique
Meth Drinker
Discography (Compil.)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Vardan
The Wish of Weeping
Lire la chronique
Infernal Conjuration
Infernale Metallum Mortis
Lire la chronique
Nile
Vile Nilotic Rites
Lire la chronique
Reign in Blood
Missa pro Defunctis
Lire la chronique
Deathawaits
Rapture Smites
Lire la chronique
Hulder
Embraced By Darkness Mysts ...
Lire la chronique
Obsequiae
The Palms of Sorrowed Kings
Lire la chronique