chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
187 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Asgrauw - Krater

Chronique

Asgrauw Krater
ASGRAUW est un groupe hollandais qui se présente comme le plus 90’s des groupes actuels. Il n’hésite pas à citer DARKTHRONE, URGEHAL, HORNA et SATANIC WARMASTER en tant que références. Moui... on se demande s’il a écouté ce qu’il joue... Pas nécessairement à cause du niveau - bien entendu plus faible mais très satisfaisant tout de même - mais parce que le style qu’il pratique s’éloigne beaucoup de ces groupes cultes. Il n’a ni le froid de DARKTHRONE, ni la crasse de URGEHAL, ni les riffs acérés ou les mélodies tueuses de HORNA et SATANIC WARMASTER...

Alors on peut se demander à quoi rime cette annonce concernant les années 90. D’autant que les années 90, elles ont connu pas mal de tendances. On n’a pas attendu les années 2000 pour ajouter de tout et de n’importe quoi aux compositions. On pensera donc que la formation entend par là qu’elle joue plus trve que trve, avec haine et violence et uniquement les sacrés saintes guitares, basse et batterie. Mais encore une fois non. Il y a quelques claviers qui se glissent légèrement par-ci par-là, en doux coulis parfumé. ASGRAUW est juste un groupe qui aimerait revenir 20 ans en arrière, mais qui ne parvient pas à nous y replonger. Il est finalement très actuel, ou plutôt intemporel, sans éléments post-black, ni shoegaze, ni même dépressif. C’est peut-être ça pour lui « sonner 90’s »...

Cette petite critique concerne seulement la façon de se présenter du groupe, et non sa musique en elle-même. Précision nécessaire afin d’éviter toute mauvaise surprise à cause de termes inappropriés. Alors ma définition maintenant, ASGRAUW est un groupe de black, qui se teint par moment d'atmosphérique, devient à d'autres épique. En surface il montre un intérêt pour les parties agressives, vilaines et crues, mais tout en faisant fréquemment appel à des ajouts envolés. Ce sont des mélodies envoûteuses, des breaks suivis de subites accélérations, des petites notes qui caressent le visage, et, quand il se sent pousser des ailes, des variations dans les vocaux. On en aurait aimé plus d’ailleurs des variations dans les vocaux, parce que les principaux sont assez pénibles sur la durée. On ne les distingue pas et on entend vite un brouhaha, un Gra gragraaa graaaa, mâché et manquant d’investissement. Ce chant a d’ailleurs la fâcheuse tendance à être trop présents et à gêner la bonne évolution des morceaux.

Le plaisir de cette galette réside dans les morceaux qui varient le plus. Deux sont d’ailleurs placés en début d’album : « Krater » et «Sluimerende Dood ». Ils ont une force et un dynamisme très contagieux, un côté épique qui nous emporte. Mais plus on avance dans l’opus, et moins on trouve ce genre de plaisirs. Il y a bien « Verdoemenis » avec un rythme beaucoup plus lent et une sirène d’alarme sur sa fin qui serpentent dans notre âme, mais le reste et principalement les 4 derniers morceaux font véritablement office de remplissage. Le groupe y joue vite en ajoutant des riffs à l’efficacité minimale. Ça bouge bien, mais beaucoup dans le vide. J’imagine toujours le groupe dans le studio, déchaîné, et moi qui les regarde de l’autre côté de la vitre qui coupe le son. « Ils ont l’air de se défoncer les gars ! Dommage qu'on les entende pas ! ». Il y a juste un soubresaut sur le final, « Ondergang », qui replace un poil de sentiments.

Il faut alors faire un gros tri parmi les 10 pistes ou écouter l’album quand on ne se sent pas exigeant. ASGRAUW est un groupe méritant mais dispensable. Perdu parmi les autres... Je vous mets tout de même en écoute la piste que j’ai trouvée la meilleure. D’autres atteignent le même niveau, le reste est anecdotique. On aura oublié Krater dans quelques semaines...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Orel Lion citer
Orel Lion
22/04/2016 18:40
Sakrifiss a écrit : C'est vrai que le mot Krater se retrouve pas mal. Je me souviens d'un autre groupe qui a pris le même nom pour un album !
Si tu as aimé le titre en écoute, il y a trois titres maxi au même niveau, et le reste est plus bof.


L'album de Krater dont je parle s'appelle Urere! Si tu le choppes tu me diras Clin d'oeil
Sakrifiss citer
Sakrifiss
22/04/2016 16:54
C'est vrai que le mot Krater se retrouve pas mal. Je me souviens d'un autre groupe qui a pris le même nom pour un album !
Si tu as aimé le titre en écoute, il y a trois titres maxi au même niveau, et le reste est plus bof.
Orel Lion citer
Orel Lion
22/04/2016 09:01
Ah quand tu parlais de Krater, je pensais au groupe dont le dernier album n'est pas mal du tout du reste!
Effectivement chanson sympathique. A voir pour le reste.
Merci pour la chro Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Asgrauw
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7.5/10

plus d'infos sur
Asgrauw
Asgrauw
Black Metal - 2010 - Pays-Bas
  

écoutez
tracklist
01.   Krater
02.   Sluimerende dood
03.   Branie
04.   Natuurgeweld
05.   Verdoemenis
06.   Littekens der verwoesting
07.   Deken des doods
08.   Achterland
09.   Tot stof vergaan
10.   Ondergang

Durée : 44:03

line up
  • Kaos / Basse, Chant
  • Vaal / Guitare, Chant
  • Batr / Batterie, Claviers

parution
11 Mars 2016

Essayez plutôt
Neptrecus
Neptrecus
Ars Gallica

2019 - Purity Through Fire
  
Satyricon
Satyricon
Nemesis Divina

1996 - Moonfog Productions
  
Odraza
Odraza
Esperalem tkane

2014 - Arachnophobia Records
  
Caveman Cult
Caveman Cult
Savage War Is Destiny

2016 - Rotting Chapel Propaganda
  
Seth
Seth
l'Excellence

2000 - Osmose Productions
  

Dread Sovereign + Saturnalia Temple + Wolvennest
Lire le live report
Skelethal
Antropomorphia (Démo)
Lire la chronique
Bovary
Sur ce mur trop souillé (Dé...
Lire la chronique
Feastem
Graveyard Earth
Lire la chronique
Muvitium
Evighetens Cirkel...
Lire la chronique
The True Werwolf
Devil Crisis
Lire la chronique
Sons Of A Wanted Man
Kenoma
Lire la chronique
Sijjin
Angel Of The Eastern Gate (...
Lire la chronique
Seder
Sunbled
Lire la chronique
Wormhole
The Weakest Among Us
Lire la chronique
Wombbath
Choirs Of The Fallen
Lire la chronique
Deathmaze
Eau Rouge
Lire la chronique
Pearl Jam
Vs.
Lire la chronique
Ad Vitam Infernal
Infernal Comedy
Lire la chronique
Contre-Feux
Mort/Vivant
Lire la chronique
Carcass
Symphonies Of Sickness
Lire la chronique
Mourir
Animal Bouffe Animal
Lire la chronique
Slaughtbbath
Alchemical Warfare
Lire la chronique
Yacøpsæ
Timeo Ergo Sum
Lire la chronique
Caronte
Wolves Of Thelema
Lire la chronique
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (C...
Lire la chronique
Azels Mountain
Wieczny sen
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Come to Grief
Pray for the End (EP)
Lire la chronique
Hellvetron
Trident Of Tartarean Gateways
Lire la chronique
Svarttjern
Shame Is Just A Word
Lire la chronique
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Beneath The Massacre
Fearmonger
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nefarious Dusk
The Wanderer of the Cold North
Lire la chronique