chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
63 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Skelethal - Morbid Revelations

Chronique

Skelethal Morbid Revelations (Compil.)
En seulement quatre ans d’existence, les Lillois de Skelethal ont parcouru plus de chemin que bon nombres d’autres groupes français formés avant eux. Outre une mini tournée aux Etats-Unis, les Lillois ont notamment sorti deux EPs sur le label allemand Iron Bonehead Productions. S’il serait bien malvenu de parler de consécration, il faut tout de même reconnaitre qu’on a connu des débuts bien plus laborieux. Et cela n’a pas échappé au label Pulverised qui a ainsi proposé au jeune duo de sortir une compilation regroupant l’intégralité de leurs enregistrements.

Intitulée Morbid Revelations (en référence à leur première démo intitulée Morbid Ovation), on retrouve donc dans l’ordre suivant les EPs Interstellar Knowledge Of The Purple Entity (2014) et Deathmanicvs Revelation (2014) suivi de la démo Morbid Ovation (2012) auxquels vient s’ajouter un live d’une douzaine de minutes enregistré en Californie en juin 2014. Le tout est illustré une fois de plus par Jon Whiplash a qui l’on doit déjà tous les précédents artworks de Skelethal.

Comme on est dimanche matin et que je suis du genre feignant, je ne vais pas m’attarder sur le contenu des deux EPs que j’ai déjà largement détaillé dans les deux chroniques respectives que vous pourrez aisément trouvé. Je vais donc plutôt me pencher sur ce qui n’a pas été abordé ici auparavant c’est à dire les quatre titres de leur première démo sortie en 2012 puis repressée par Disharmonic Records en août 2015.
Avec un artwork en noir et blanc rappelant les premières démos de Nihilist, Skelethal balise d’emblée le terrain. Une manière de rendre hommage à ses ainés tout en nous faisant bien comprendre de quoi il retourne ici. Et effectivement, il n’y pas tromperie sur la marchandise puisque Skelethal pratiquait déjà à ses débuts ce Death Metal putride et dégoulinant sur lequel il a bâtit sa réputation. Introduction morbide, son qui grésille, guitares légèrement en retrait, growl arraché, batterie survoltée et soli bordéliques, tout y est. Un voyage dans le temps qui nous ramène en Suède à la fin des années 80 à l’époque où Carnage et Nihilist étaient occupés à changer la face du monde. Si vous avez l’œil, vous avez alors probablement pu constater que l’on trouve sur Morbid Ovation deux titres qui seront repris plus tard sur le EP Deathmanicvs Revelation ("Death Returns" et "Putrefaction"). Pas de grandes différences si ce n’est évidemment la qualité de la production et l’aspect nettement plus brut qui s’en dégage. Cette démo se conclue par ce qui est aujourd’hui devenue une habitude pour Skelethal, une reprise (ici de Sepultura avec le titre "Show Me The Wrath"). Une relecture exemplaire qui conserve naturellement l’intensité et l’urgence de la version originale tout en y insufflant ce petit côté swedish Death Metal beaucoup plus gras. Argh !
Morbid Revelations se termine par un live de douze minutes enregistré lors du passage de Skelethal sur la radio californienne KFJC. Assez peu porté sur l’exercice du live, cet enregistrement est quelque peu différent puisqu’il n’y a pas de public pour applaudir ou attraper le micro à la volée. De fait, cela ressemble davantage à une prise directe faite en studio avec un son relativement bon (ici un peu étouffé avec également quelques variations dans le rendu). Ceci étant, ces quelques minutes s’apprécient avec grand plaisir. On image facilement le pied qu’on du prendre les Lillois à jouer live sur les ondes d’une radio américaine (quelle que soit sa portée).

L’idée de cette chronique était de faire bref je ne vais donc pas épiloguer sur le sujet. Cette compilation est ce que l’on appelle du pain béni pour tout ceux qui n’ont pas de platine vinyle ou qui tout simplement étaient jusque-là passés à côté des deux excellents EPs de Skelethal ainsi que de cette excellente demo tape sortie en 2012. Dédiée aux amateurs du genre, Morbid Revelations régalera tous ceux qui continuent de prendre leur pied à l’écoute des démos de Nihilist ou du Dark Recollections de Carnage. Bref, rien de neuf sous le soleil juste du putain de Death Metal old school. Point.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
07/06/2017 08:38
note: 3.5/5
Je t'en prie. C'est là pour ça Clin d'oeil
jeff48 citer
jeff48
05/06/2017 16:16
merci pour la découverte
AxGxB citer
AxGxB
24/04/2016 09:33
note: 3.5/5
Tous les enregistrements de Skelethal sont en écoute sur leur Bandcamp.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Skelethal
Death Metal
2015 - Pulverised Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (1)  3.5/5
Webzines : (5)  3.75/5

plus d'infos sur
Skelethal
Skelethal
Death Metal - 2012 - France
  

tracklist
01.   Subterranean Sigh  (01:08)
02.   Sabbatical Demonic Invocation  (05:34)
03.   Interstellar Knowledge Of The Purple Entity  (04:11)
04.   Slaughtered From Beyond  (05:15)
05.   Torn Apart (Carnage Cover)  (04:55)
06.   Intro  (00:56)
07.   Macabre Oblivion  (03:57)
08.   Putrefaction  (03:11)
09.   Deathmanicvs Revelation  (03:48)
10.   Curse Of The Neverending  (01:51)
11.   Death Returns (05:11 )
12.   A Violation Of Something Sacred (Sacrilege Cover)  (04:06)
13.   Death Returns  (05:28)
14.   Putrefaction  (03:02)
15.   Morbid Ovation  (03:25)
16.   Show Me The Wrath (Sepultura Cover)  (04:07)
17.   Dead At KFJC - Radio Show  (12:35)

Durée : 72:40

line up
parution
9 Février 2015

voir aussi
Skelethal
Skelethal
Of The Depths...

2017 - Hells Headbangers Records
  
Skelethal
Skelethal
Interstellar Knowledge Of The Purple Entity (EP)

2014 - Iron Bonehead Productions
  
Skelethal
Skelethal
Deathmanicvs Revelation (EP)

2014 - Iron Bonehead Productions
  

Essayez aussi
Centinex
Centinex
Bloodhunt / Reborn Through Flames (Compil.)

2003 - Candlelight Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
In Battle There Is No Law

1988 - Vinyl Solution
  
Demilich
Demilich
Nespithe

1993 - Necropolis Records
  
Troglodyte
Troglodyte
Don't Go In The Woods

2012 - Autoproduction
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Red Before Black

2017 - Metal Blade Records
  

Hyperdontia
Nexus Of Teeth
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
S.U.T.U.R.E.
Sacrificed Universe. Tormen...
Lire la chronique
Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique
Curse Upon A Prayer
The Three Woes (EP)
Lire la chronique
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Spli...
Lire la chronique
Moonsorrow
Varjoina kuljemme kuolleide...
Lire la chronique
Siege Of Power
Warning Blast
Lire la chronique
Windfaerer
Alma
Lire la chronique
13th Moon / Ritual Death
Mors Triumphans (Split 7")
Lire la chronique
Profezia
Dodekaprofeton
Lire la chronique
Derkéta
In Death We Meet
Lire la chronique