chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fistula - Longing for Infection

Chronique

Fistula Longing for Infection
C'est chose entendue : Fistula aime Grief.

Mais, c'est chose moins entendue : Fistula s'aime aujourd'hui surtout lui-même, au point de nous ressortir la même recette depuis Northern Agression et son sludge / punk basique, mais qui avait fait ses preuves en 2013. Un Vermin Prolificus moins enthousiasmant plus tard, les Ricains continuent la redite. Un parti-pris qui ne serait pas dérangeant en soi si la qualité était au rendez-vous. Vous avez sans doute déjà regardé la note de cette chronique : ce n'est pas vraiment le cas.

Il y a pourtant de quoi partir confiant sur Longing for Infection. Après un premier titre aussi classique qu'efficace, « Morgue Attendant » fonce bras écartés vers une bêtise synonyme de bien-être qui, sans en atteindre le niveau, laisse espérer un Idiopathic version 2016. On en est loin en vérité, Fistula s'enfonçant dans le cliché au fur et à mesure, notamment lors d'accélérations sonnant rapidement répétitives, convenues, malgré un habillage porté sur la puissance de feu (production chaude et crade de Dave Johnson, ayant déjà travaillé avec Midnight ou encore Incantation). Plus globalement, aucune surprise, aucun événement particulier, à se mettre sous l'oreille, les Ricains déroulant leur sludge connu depuis quelque temps sans varier excessivement leur propos. Un comble, pour un groupe qui savait auparavant évoluer à chaque sortie tout en gardant son âme sludge intacte (de la lourdeur extrême de Burdened by Your Existence aux influences death metal de We, The Beast en passant par le monolithique Goat, il y avait de quoi s'étonner !). Ici plus qu'ailleurs, il rabâche jusqu'à une tracklist constituée de versions remaniées d'anciens morceaux (« Smoke Acid Shoot Pills » dont l'originale date de 2008 ou encore « Destitute », « Morgue Attendant » et « The Big Turnout » déjà rencontrés dans une demo sortie l'année dernière). Autant dire que ça fait mauvais genre, et pas celui que j'apprécie en temps normal.

Il faut se concentrer pour retrouver le talent de Fistula sur Longing for Infection. Bien que présent, il ne se révèle qu'à de brefs instants (un breakdown sur « Smoke Acid, Shoot Pills » par ici, un sample bien envoyé sur « Detox » par là...), vite éclipsés par un retour à des pantoufles trop confortables. Ainsi, les moments lourds, souvent réussis, se retrouvent toujours plombés par des montées de tempos plates au possible et donnant finalement aux compositions le charisme d'un pneu crevé (à l'exception de « Destitute » qui, avec ses paroles de marginaux revanchards, possède un brin de personnalité). Certes, l'amateur de sludge canonique pourra prétexter que ce type de fainéantise crasse est ce qu'on attend de la formation, se situant plutôt du côté du bêta assumé que de quelconques notions de recherche ou d’esthétique, et que c'est pour cette raison qu'on l'adore. Mais cette posture a des limites que les mecs de l'Ohio ont clairement franchi ici, jouant leur sludge d'éclopé dans leur coin, sans réussir à transmettre pleinement leur haine.

Longing for Infection porte bien son nom : je désire durant ces trente-sept minutes une infection qui ne vient que trop rarement, coincé entre passages évoquant ce dont est capable Fistula et d'autres tournant à vide, où la patience s'émousse progressivement, pour une impression finale de disque essentiellement protocolaire. J'espère que la chaîne de montage se brisera avec The Shape of Doom to Cumm ))), nouvel album prévu cet automne. En attendant, je ne retiendrai ici qu'une belle pochette signée Jason Barnett (réputé pour avoir illustré les contes de Grime) et quelques riffs où les Ricains montrent qu'ils n'ont pas oublié comment faire voyager en pousse-pousse. Pour un groupe de cette ampleur, c'est décidément bien peu.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
12/07/2016 08:08
note: 5/10
En plus de l'extrait en haut, vous pouvez regarder un clip fait pour "Morgue Attendant". Attention, c'est gore et franchement glauque donc vérifiez que votre patron/maman/partenaire n'est pas derrière votre épaule ! Voici le lien Vimeo (vidéo bannie de Youtube) : https://vimeo.com/172221935

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fistula
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs : (1)  3/10
Webzines : (1)  7.7/10

plus d'infos sur
Fistula
Fistula
Sludge - 1998 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Too Many Devils and Drugs
02.   Morgue Attendant
03.   The Big Turnout
04.   Destitute
05.   Smoke Acid Shoot Pills
06.   Loyal tot he Foil
07.   Detox

Durée : 37 minutes 34 secondes

line up
parution
15 Juillet 2016

voir aussi
Fistula
Fistula
The Shape of Doom to Cumm)))

2016 - Patac Records / Totem Cat Records
  
Fistula
Fistula
Ignorant Weapon (EP)

2015 - Patac Records
  
Fistula
Fistula
We, the Beast (EP)

2009 - Choking Hazard Records
  
Fistula
Fistula
Idiopathic

2003 - Shifty Records
  
Fistula
Fistula
Goat (EP)

2010 - Crucial Blast
  

Essayez plutôt
Grief
Grief
Dismal (Compil.)

1993 - Common Cause
  
Eyehategod
Eyehategod
New Orleans Is The New Vietnam (Single)

2012 - A389 Records
  
Superjoint Ritual
Superjoint Ritual
Use Once And Destroy

2002 - Sanctuary Records
  
Iron Monkey
Iron Monkey
Iron Monkey

1996 - Union Mill
  
Grief
Grief
Come to Grief

1994 - Century Media Records
  

Déception de l'année
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique