chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
107 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Belphegor - Lucifer Incestus

Chronique

Belphegor Lucifer Incestus
Amis de la finesse bonsoir ! Après un Infernal Live Orgasm (album live) assez médiocre qui fêtait les 10 ans du groupe, les Autrichiens nous reviennent 3 ans après leur excellent album studio Necrodaemon Terrorsathan. Pour ceux qui ne connaissent pas Belphegor, la meilleur définition pourrait être : machine de guerre de black/death purement blasphématoire.
Quoi de neuf par rapport au précèdent album ? Plus brutal, plus malsain, plus rapide…hé oui c'est bien possible ! Mise à part çà : un changement de label vers Napalm Records, l'arrivée d'un nouveau bassiste (Barth), d'un batteur Allemand se nommant Torturer et enfin une production totalement atomisante de puissance signée par le chanteur d'Atrocity.

La bande à Helmuth est donc de retour avec clairement un des albums les plus extrême de black/death. Autant le dire tout de suite pour les habitués : pas de frayeurs c'est bien du Belphegor, c'est-à-dire un gracieux mélange de groupes tels que Krisiun, Morbid Angel, Marduk ou Dark Funeral avec bien sûr les paroles remplies de délicatesse qui vont avec : « sex and satan » (vous m'aurez compris). Après un Necrodaemon Terrorsathan clairement typé death, le groupe renoue avec les premiers albums et contre balance le style joué avec une influence black plus marquée. En effet dès les premières secondes de l'énorme titre « The Goatchrist », Helmuth le chanteur/gratteux adepte de la musculation nous largue un chant alterné entre black et death, tous deux pratiqués d'une façon assez déconcertante d'efficacité que ce soit au guttural ou au criard.
Niveau riffs c'est encore plus occulte, plus intense, plus technique et plus malsain que jamais. Mais ce qui frappe surtout à la première écoute, c'est l'arrivée de Torturer aux fûts (qui porte bien son nom) ! Une mitrailleuse qui assommera et enfoncera l'auditeur à six pieds sous terre tout le long de ces 36 minutes ! Ce bulldozer extrême est renforcé par un son tout simplement énormissime, qui fait clairement contraste avec leurs précédents albums : le son dégagé reste assez phénoménal et en décoiffera plus d'un !
Pour le reste pas grand-chose de neufs à se mettre sous la dent : riffs ultra rapides ponctués par de rares mélodies fatales pour nos esgourdes ainsi que des solos death à la ricaine. La recette marche toujours et Belphegor arrive encore à nous sortir des hits, que ce soit le titre d'ouverture « The Goatchrist », LE titre de l'album ponctué d'une touche de clavier « Demonic Staccato Erection », le très typé Morbid Angel « Fukk The Blood Of Christ » ou le sublime et mélodique « Fleischrequiem 69 » clôturé en beauté par des cris de tourmentes.
Bref du Belphegor pur jus confirmé par le bon goût du groupe (voir l'artwork et les paroles) et l'ambiance malsaine renforcée par les samples, ce qui reste assez jouissif ma foi !

Au final pas tellement de changements, le groupe ne se mouille pas trop mais arrive à pondre l'album le plus brutal de leur discographie. La violence dégagée nécessitera un peu plus d'écoutes que les précédents, le mister Torturer étant assez effrayant et même parfois assez lassant. Ce Lucifer Incestus tendant plus entre les deux styles, il plaira pour sûr à la communauté death et black qui veulent se faire plaisir avec ces 36 minutes de pur défouloir. Pas très original mais d'une efficacité redoutable !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Chri$ citer
Chri$
27/12/2007 19:23
note: 8.5/10
"Sex & Satan", tout est dit: Lucifer Infestus est bestial, sanguinaire, et extremement brutal (miam); y'a qu'à écouter le titre éponyme dispo ci-dessus pour s'en convaincre! du tout bon, faut que j'écoute ceux d'avant maintenant...
DarkLord citer
DarkLord
08/02/2006 20:55
Un groupe que j'adore, un album puissant et noir que du bon.
Mitch citer
Mitch
03/01/2005
note: 8.5/10
Du moment que tu apprécies! Clin d'oeil
Vivement le prochain!!!!
sha citer
sha
03/01/2005
Je le trouve pas si brutal que ca moi cet album, je dirai pluto incisif (si si c different), y a un petit truc d immortal dans cet album
Grimoald citer
Grimoald
26/11/2004
J'adore cet album, il est brutal, rapide, et ça sonne super evil & malsain (oups, je me rends compte que j'écris la même chose que la chro sans l'avoir pourtant encore lu...).
Moi je me le passai en boucle au moment ou je l'ai eu. Les amateurs de musique brutale DOIVENT se le procurer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Belphegor
Brutal Death/Black
2003 - Napalm Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (20)  8.5/10
Webzines : (19)  7.38/10

plus d'infos sur
Belphegor
Belphegor
Death/Black - 1992 - Autriche
  

tracklist
01.   Intro: Inflamate Christianos
02.   The Goatchrist
03.   Diaboli Virtus In Lumbar Est
04.   Demonic Staccato Erection
05.   Paradise Regained
06.   Fukk The Blood Of Christ
07.   Lucifer Incestus
08.   The Sin-Hellfucked
09.   Fleischrequiem 69/Outro

line up
voir aussi
Belphegor
Belphegor
Walpurgis Rites - Hexenwahn

2009 - Nuclear Blast Records
  
Belphegor
Belphegor
Blood Magick Necromance

2011 - Nuclear Blast Records
  
Belphegor
Belphegor
Necrodaemon Terrorsathan

2000 - Last Episode
  
Belphegor
Belphegor
Bondage Goat Zombie

2008 - Nuclear Blast Records
  
Belphegor
Belphegor
Conjuring The Dead

2014 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Panzerchrist
Panzerchrist
Regiment Ragnarok

2011 - Listenable Records
  
Sarpanitum
Sarpanitum
Fidelium (EP)

2011 - Autoproduction
  
Odem
Odem
The Valley Of Cut Tongues (EP)

2013 - Daemon Worship Productions
  
Blood Of The Wolf
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination

2018 - Autoproduction
  
Cyanic
Cyanic
Litanies Of Lust Unholy

2012 - Ghastly Music
  

Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Slave Hands
No More Feelings
Lire la chronique
Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique