chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
167 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mörk Gryning - Return Fire

Chronique

Mörk Gryning Return Fire
Return Fire, deuxième album des Suédois de Mörk Gryning (l'aube sombre), confirme les louanges du précèdent Tusen år har gått. Comme son prédécesseur, cet album est passé assez inaperçu (dû aussi à une mauvaise distribution) et il faudra malheureusement attendre Maelstrom Chaos pour que le groupe fasse reconnaître son talent musical au commun des mortels. Ce Return Fire continue dans le même style que son aîné, tout en modifiant légèrement son dark metal. En effet, le clavier devient ici quasi-anecdotique laissant la part belle aux guitaristes, de plus l'influence black du groupe est encore plus marquée (avec un son très « raw »), renforçant une certaine brutalité et une ambiance encore plus sombre.

Oublier l'introduction habituelle des albums de ce type, le groupe débute directement avec un titre d'ouverture (« World of The Dragon ») d'une efficacité redoutable (pour changer). Vocaux encore plus typés black, riffs très rapides, gros blasts, passages qui virent carrément au thrash alternés par des passages mélodiques tout aussi accrocheurs que sur Tusen år har gått. La recette fonctionne toujours, c'est-à-dire une brutalité ponctuée de leads heavy bien aigus (marque de fabrique de Mörk Gryning) toujours aussi bluffant, et à l'instar de Dissection, les 6 cordes font offices de clavier. Comme le maître, l'ambiance ainsi dégagée est tout simplement fantastique et l'auditeur ressentira bien le côté froid des pays nordiques.
Return Fire encore plus recherché que son prédécesseur, confirmera le génie des deux bonhommes (Draakh Kimera et Goth Gorgon) qui forment Mörk Gryning, nous lâchant des compos d'une richesse déconcertante. La multitude de riffs et de breaks incalculables est toujours présente, toujours avec cette mélodie qui vous titille les oreilles et vous laisse coller à votre chaise, écoutez donc « Supreme Hatred », « The Doom of Planet Yucnown » ou la sublime « The Surrounding » et son break magnifique qui vous hérisse les poils !
Décrire tout l'album nécessiterait je ne sais combien de pages, vu la complexité de la bête, que ce soit les passages acoustiques (« Dawn of The Magic Aeon » par exemple) de tout beauté ou les chœurs bien froids (« No Longer In Wait », mon dieu quelles mélodies !) qui ponctuent l'album. L'album se veut donc très puissant et agressif tout en restant très mélodique et assez atmosphérique, tout ceci joué dans un rythme assez soutenu.
Après une première partie relativement complexe, la fin de l'album est marquée par des titres courts mais d'une efficacité telle… Le break du titre éponyme vous donnera encore des frissons et les deux derniers titres bien thrash avec toujours ces solos lobotomisant, vous feront secouer la tête comme un possédé, reprise de Slayer oblige (« Necrophiliac ») !

Au final, une tornade démoniaque totalement incontrôlable ! Du dark metal comme on en fait plus… Un album dans la lignée de Tusen år har gått, embelli par des compos magnifiques, une rage immense et une ambiance extraordinaire. Certes le style formaté suédois ne fera pas l'unanimité, de plus il faudra pas mal d'écoutes pour dompter la bestiole, mais une fois plongé dedans, difficile d'en sortir.

DOSSIERS LIES

Black/Death Suédois : les indispensables
Black/Death Suédois : les indispensables
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

mayhem13 citer
mayhem13
10/09/2019 13:34
Mitch a écrit : Eisenwald devait rééditer l'album, je ne sais pas ce qu'il en est, il faudrait leur poser la question.

Merci pour l'info, je vais suivre ça de près.
Mitch citer
Mitch
10/09/2019 09:58
note: 9/10
Eisenwald devait rééditer l'album, je ne sais pas ce qu'il en est, il faudrait leur poser la question.
Chri$ citer
Chri$
09/09/2019 21:39
note: 9/10
mayhem13 a écrit : Impossible à trouver malheureusement à prix décent. Quelqu'un saurait hormis discog?

J'ai acheté mon exemplaire CD sur la marketplace amazon il y a 3-4 ans pour 7 € frais de port inclus... cette spéculation est hallucinante.. désolé de ne pouvoir t'aider, je pense qu'à part envisager sérieusement de vendre un rein tu auras du mal à le trouver pour un prix correct, sauf sur un coup de chance ..
mayhem13 citer
mayhem13
03/09/2019 23:58
Impossible à trouver malheureusement à prix décent. Quelqu'un saurait hormis discog?
Mitch citer
Mitch
23/07/2006 16:19
note: 9/10
Avec le recul, je me dis que c'est quand même la meilleure gallette du groupe : hop + 0,5 Hail RIP
Chri$ citer
Chri$
23/07/2006 15:13
note: 9/10
ayé je me suis enfin attelé à assimiler cette perle...magnifque, du grand Dark Metal comme peu de groupes savent en faire, avec des riffs et des mélodies magnifiques (les 4 premiers titres sont référentiels), une hargne omniprésente...un des meilleurs albums de ma discothèque ds le genre! et j'adore le craquage sur "Master of Fire", avec un titre très thrash et des vocaux démentiels...!
Mitch citer
Mitch
01/07/2005 12:48
note: 9/10
m/ RIP.
Jester citer
Jester
30/06/2005 23:47
note: 9/10
Dans la droite lignée de Tusen..., magnifique, glacé, furieux et mélodique...

m/

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mörk Gryning
Black/Death
1997 - No Fashion Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (7)  8.79/10
Webzines : (1)  3.33/10

plus d'infos sur
Mörk Gryning
Mörk Gryning
Dark/Black/Death moderne - 1993 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   World Of The Dragon
02.   Supreme Hatred
03.   The Doom Of Planet Yucnown
04.   The Surrounding
05.   Dreams, Sweet Dreams
06.   No Longer In Wait
07.   Manhunter
08.   Return Fire
09.   Dawn Of The Magic Aeon
10.   Master Of Fire
11.   Necrophiliac (Slayer cover)

line up
voir aussi
Mörk Gryning
Mörk Gryning
Maelstrom Chaos

2001 - No Fashion Records
  
Mörk Gryning
Mörk Gryning
Mörk Gryning

2005 - Black Lodge Records
  
Mörk Gryning
Mörk Gryning
Pieces Of Primal Expressionism

2003 - No Fashion Records
  
Mörk Gryning
Mörk Gryning
Live At Kraken (Live)

2018 - Black Lodge Records
  
Mörk Gryning
Mörk Gryning
Tusen År Har Gått

1995 - No Fashion Records
  

Essayez aussi
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)

2017 - Ván Records
  
Spearhead
Spearhead
Theomachia
(The Doctrine Of Ascension And Decline)

2011 - Agonia Records
  
Sentenced
Sentenced
North From Here

1993 - Century Media Records
  
Teitanblood
Teitanblood
The Baneful Choir

2019 - Norma Evangelium Diaboli
  
The Wakedead Gathering
The Wakedead Gathering
Fuscus: Strings Of The Black Lyre

2016 - I, Voidhanger Records
  

The True Werwolf
Devil Crisis
Lire la chronique
Sons Of A Wanted Man
Kenoma
Lire la chronique
Sijjin
Angel Of The Eastern Gate (...
Lire la chronique
Seder
Sunbled
Lire la chronique
Wormhole
The Weakest Among Us
Lire la chronique
Wombbath
Choirs Of The Fallen
Lire la chronique
Deathmaze
Eau Rouge
Lire la chronique
Pearl Jam
Vs.
Lire la chronique
Ad Vitam Infernal
Infernal Comedy
Lire la chronique
Contre-Feux
Mort/Vivant
Lire la chronique
Carcass
Symphonies Of Sickness
Lire la chronique
Mourir
Animal Bouffe Animal
Lire la chronique
Slaughtbbath
Alchemical Warfare
Lire la chronique
Yacøpsæ
Timeo Ergo Sum
Lire la chronique
Caronte
Wolves Of Thelema
Lire la chronique
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (C...
Lire la chronique
Azels Mountain
Wieczny sen
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Come to Grief
Pray for the End (EP)
Lire la chronique
Hellvetron
Trident Of Tartarean Gateways
Lire la chronique
Svarttjern
Shame Is Just A Word
Lire la chronique
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Beneath The Massacre
Fearmonger
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nefarious Dusk
The Wanderer of the Cold North
Lire la chronique
Nova
Veniamo Dal Cielo
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
Helloween
Keepers of the Seven Keys p...
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Black Mold
Tales of Degradation (Démo)
Lire la chronique