chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
158 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Concatenatus - Aeonic Dissonances Beyond Light's Consumption

Chronique

Concatenatus Aeonic Dissonances Beyond Light's Consumption (EP)
Trop souvent dans l’ombre de celle de son voisin brésilien la scène chilienne possède cependant pas mal d’atouts malgré un manque criant de visibilité à l’étranger, il faut dire qu’hormis les vétérans de CRIMINAL et d’UNDERCROFT rares sont les formations venues des Andes à parvenir jusqu’à nos oreilles. Venant de signer chez les allemands de Totenmusik, le duo formé en 2014 et en provenance de Rancagua est dans la droite ligne de ces compatriotes de qualité bien qu’évoluant dans un style diamétralement différent, puisqu’ici on navigue en plein Black atmosphérique et mystiques où des ambiances Doom se greffent intelligemment. Le binôme avait déjà montré un potentiel intéressant sur la démo « Meditation Through the Inner Vortex » sortie l’an dernier et ce point se retrouve aujourd’hui confirmé via un premier EP au nom toujours aussi imprononçable. Celui-ci en seulement trois titres (dont un interlude), et à peine un peu plus d’un quart d’heure de musique, nous entraîne dans des contrées lointaines et inhospitalières où règnent le froid et la peur pour un angoissant voyage.

En effet celui-ci débute immédiatement avec « Aeons » où l’on se retrouve sous la pluie totalement trempé avant qu’un son de guitare déchiré et très brut ne se fasse entendre avec un tempo lent qui s’accélère progressivement et se met en raccord avec le chant écorché et possédé d’une grande qualité. Cependant la variation est de mise car les mecs aiment bien poser leur jeu et le ralentir à outrance jusqu’à atteindre des ambiances pratiquement doomesques en mélangeant leur jeu à leurs voix qui s’entremêlent la première étant très criarde et l’autre plus claire et posée qui permet d’amener un côté occulte, atmosphérique et religieux vraiment intéressant. Là c’est tout à fait ce qui se passe et on voit tout le côté conceptuel de leurs textes et leur visuel car la violence est au second plan et se retrouve placée avec parcimonie, d’ailleurs l’interlude qui vient juste après continue dans cette voix car après le bruit du vent qui souffle on entend quelques notes de guitare très calmes et douces, le tout avec les voix à la fois criardes et plaintives qui durant à peine plus de deux minutes se mêlent ensemble avec facilité et simplicité pour servir de rampe de lancement à « Hodie Mihi, Cras Tibi ».

Sous ce titre mystérieux se cache une épitaphe latine retrouvée sur des tombes médiévales que l’on peut traduire par « Moi aujourd’hui, toi demain », une formule qui correspond parfaitement à la musique car là encore le côté religieux et mortifère est mis en abîme via un tempo particulièrement lourd mais qui n’oublie pas de s’exciter un peu en allant vraiment à fond. Cependant cette accélération ne dure pas très longtemps car là encore on privilégie les ambiances et le mysticisme à la furie ténébreuse et sataniste. Là encore malgré une longue durée les compères arrivent à faire sonner leur son comme ils le souhaitent ce qui est fort car ils ne tombent pas dans la répétition et la linéarité malgré que la composition soit très simple, primaire et pas technique pour deux sous. Ici tout se joue sur quelques notes et arpèges, ainsi que des idées reprises en boucle mais au contraste différent et évolutif au fil de l’avancement et de l’écoute.

Venu de très loin cet EP nous laisse entrevoir de belles choses car on est en présence d’un potentiel intéressant et qui mérite d’être exploré, d’autant plus quand on sait qu’un album est en préparation et qui s’il est du même tonneau que ce qu’ils nous ont proposé risque de vraiment valoir le coup d’y mettre ses oreilles. En attendant, cette messe noire rondement menée est franchement une excellente surprise tout en subtilité et simplicité où le Black primaire des origines côtoie un léger côté plus élaboré et actuel qui mérite vraiment que l’on s’y attarde en profondeur.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Concatenatus
Black Atmosphérique
2016 - Totenmusik
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  3.5/5

plus d'infos sur
Concatenatus
Concatenatus
Black Atmosphérique - 2014 - Chili
  

tracklist
01.   Aeons
02.   Interlude - Barren Knowledge
03.   Hodie Mihi, Cras Tibi

Durée : 17 minutes

line up
parution
5 Avril 2016

Essayez aussi
Selvans
Selvans
Faunalia

2018 - Avantgarde Music
  
Summoning
Summoning
With Doom We Come

2018 - Napalm Records
  
Wędrujący Wiatr
Wędrujący Wiatr
O turniach, jeziorach i nocnych szlakach

2016 - Werewolf Promotion
  
Csejthe
Csejthe
Réminiscence

2013 - Eisenwald Tonschmiede
  
Sorcier Des Glaces
Sorcier Des Glaces
The Puressence of Primitive Forests

2011 - Mankind's Demise Records
  

Deteriorate
Rotting In Hell
Lire la chronique
Firespawn
Abominate
Lire la chronique
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Croc Noir
Mort
Lire la chronique
Monarch!
Sabbat Noir (Rééd.)
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Flub
Flub
Lire la chronique
Griffon / Darkenhöld
Atra Musica (Split-CD)
Lire la chronique
Vircolac
Masque
Lire la chronique
This Gift Is A Curse
A Throne of Ash
Lire la chronique
Evohé
Deus Sive Natura
Lire la chronique
Dødheimsgard (DHG)
Satanic Art (Rééd.)
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
Vein
Errorzone
Lire la chronique
Sargeist
Unbound
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast
Lice
Woe Betide You
Lire la chronique
Fetid
Steeping Corporeal Mess
Lire la chronique
Bewitcher
Under The Witching Cross
Lire la chronique
Nocturnus AD
Paradox
Lire la chronique
GOHRGONE pour l'album "In Oculis"
Lire l'interview
Idle Hands
Mana
Lire la chronique
Undergang / Gorephilia
Gorephilia / Undergang (Spl...
Lire la chronique
Towering
Obscuring Manifestation
Lire la chronique
Alice In Chains + Black Rebel Motorcycle Club
Lire le live report
Netherlands Deathfest IV
Lire le dossier
Peste Noire
Peste Noire - Split - Peste...
Lire la chronique
Gohrgone
In Oculis
Lire la chronique
K.F.R.
L'Enfer à sa source
Lire la chronique
Swarm
Division & Disharmony
Lire la chronique