chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
43 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Album Leaf - Between Waves

Chronique

The Album Leaf Between Waves
Derrière ma carapace de blackeux/doomster, il y a un petit cœur qui bat. Et ce petit cœur si fragile, si plein d’Amour m’amène parfois à m’aventurer en des terres plus sobres, plus dépouillées, plus nettement éthérées que les souterrains où je traîne plus volontiers. The Album Leaf propose ainsi, avec Between Waves et son très bel artwork, un post-rock très porté sur les mélodies et les envolées graciles. Très porté sur les loops electro aussi. Après cinq albums et une flopée de EP, le groupe affine son style, qu’il rapproche davantage de la partie heavenly / ambient du style que de ses territoires plus strictement électriques. En ressort un album tout en finesse et en sobriété, aussi léger qu’une feuille emportée par le vent d’automne et aussi triste et mélancolique qu’une pluie fine balayant la forêt. Leur première partie en compagnie de Sigur Ros il y a quelques années donne le ton.

False Down, le premier titre, induit en erreur, dont le départ sonne quasi electro alors que des nappes éthérées accompagnent doucement la structure pour la traditionnelle montée en puissance propre au genre. Les petites boucles electro constituent d’ailleurs le fil conducteur de cet album ; elles se superposent aux structures ou les accompagnent selon les cas. Bien insérées dans l’architecture des titres, elles ne brisent pas les mélodies, ni ne cassent la dynamique d’ensemble, ce qui est à noter. Le son, un poil cotonneux, convient bien à l’atmosphère dégagée. Il confère un côté ouaté au tout qui offre à l’auditeur de s’abandonner à la musique sans entrave. Les boucles electro sont très immersives. Flanquées d’un piano (ou d’un clavier), elles entraînent l’auditeur pour un voyage au dessus des nuages, tant elles semblent curieusement « assouplir » la structure par leur rondeur (Glimmering Lights ; Back to the Start).

Le mélange entre l’aspect robotique des loops electro et le caractère très organique de la gratte acoustique ou de la batterie est en parfait équilibre. Il est même remarquable de constater que, à force d’écoutes, on ne parvient plus à distinguer les pistes tant elles se mêlent au service de la mélodie et de l’immersion. D’apparence simple et accessible – ce qui est un tour de force – la musique est pourtant riche et complexe (le formidable New Soul, planant et dense à la fois). Et lorsque la voix hors norme – au sens d’étrange – de Jimmy LaValle se fait entendre, l’expérience prend un tour nouveau, presque dark wave (toujours New Soul ; Never Far). J’y est même trouvé quelques ressemblances avec Tropic of Cancer et leur album Restless Idylls (sur Between Waves notamment).

Globalement, le travail sur les textures est tout à fait remarquable. Certains titres donnent le sentiment de pouvoir être appréhendés physiquement, comme si l’on pouvait les croquer (Wandering Still) en raison même de leur « épaisseur », de leur densité. Ce d’autant que, sur certains d’entre eux, la basse vient parfois déposer délicatement quelques accords ronds qui enrichissent encore le tout. Une nouvelle fois, le tour de force tient dans l’équilibre parfait entre une structure chaude, dense et l’impression globale de sérénité et de légèreté qui se dégage des morceaux (notamment sur Wandering Still, quasi trip-hop sur la fin ou encore sur Never Far ou Lost in the Fog). L’usage de field-recording (enregistrement de bruits naturels, issus des bois, de l’écoulement des rivières…) accroît l’immersion et le sentiment de contemplation (Lost in the Fog par exemple).

J’ai beaucoup aimé cet album, son audace, sa capacité à parfaitement équilibrer des forces contraires, l’organique et la machine et sa science de la composition. L’amateur de mélopées electro de grande classe comme l’amateur de voyage interstellaire de haut vol ne boudera pas son plaisir devant ce qui est l’un des albums, dans le genre, de l’année.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
25/09/2016 12:58
Pas mal ça ! J'y retrouve un peu les mêmes idées que dans un 65dos (période actuelle) mais qui sonnerait beaucoup plus apaisé. A creuser en tout cas.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Album Leaf
Post-rock, Electro ambient
2016 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  6.67/10

plus d'infos sur
The Album Leaf
The Album Leaf
Post-rock, Electro ambient - 1999 - Etats-Unis
  

vidéos
Between Waves
Between Waves
The Album Leaf

Extrait de "Between Waves"
  

tracklist
01.   False Dawn
02.   Glimmering Lights
03.   New Soul
04.   Back to the Start
05.   Wandering Still
06.   Never Far
07.   Lost in the Fog
08.   Between Waves

Durée : 41 minutes environ

parution
26 Août 2016

Exocrine
Molten Giant
Lire la chronique
Mom hors-série - Metal et sport partie 1
Lire le podcast
Cry For Cthulhu
Cry For Cthulhu (EP)
Lire la chronique
ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique