chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
76 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Malleus - Storm Of Witchcraft

Chronique

Malleus Storm Of Witchcraft (EP)
Trio américain originaire de Boston, Malleus s’est fait remarquer cette année grâce à la sortie d’un premier EP intitulé Storm Of Witchcraft. Ce dernier, disponible dans un premier temps sous forme dématérialisée via leur propre page Bandcamp, s’est rapidement vu éditer au format cassette. Le tout en autoproduction et moyennant seulement quelques euros.
Attiré par cet artwork ultra badass qui en dit long sur la marchandise, il ne m’a pas fallu trente-six écoutes pour me sentir à l’aise ni même pour savoir où Malleus voulait en venir. Avec son Black Metal vintage coincé quelque part entre Punk cradingue et Speed Metal sataniste, le trio n’a pas d’autre ambition que de rendre hommage à des groupes tels que Bathory, Celtic Frost et Hellhammer. Rien d’original dans cette démarche mais là n’est pas l’essentiel.

L’essentiel est que ces huit titres (sept si l’on ne tient pas compte du morceau "Winds Of Wrath" qui est une introduction) nous fassent taper du pied, headbanger jusqu’à la mort et lever le poing au ciel à la mémoire de cette époque aujourd’hui révolue. Et pour le coup, désolé pour le suspens, mais Storm Of Witchcraft fait largement le travail. Grâce à ces trente-six minutes, Malleus nous ramène donc à la glorieuse époque des premiers albums de Bathory et Celtic Frost allant même jusqu’à s’approprier des riffs qui ne sont pas à lui (les premières notes de "Ire" étant clairement "empruntées" à "The Usurper").
Donc non, en effet, il n’y a rien de frais à se mettre ici sous la dent. La seule chose que vous trouverez c’est une espèce de Black Metal première vague cradingue et grésillant fait de riffs à la simplicité Punk redoutable, de séquences rythmiques primitives à se taper la tête contre les murs, de larsens et de solos stridents et agressifs, de basse saturée et explosive et de vocaux arrachés et putrides. Si les Américains piochent allègrement et majoritairement du côté de Bathory, les influences de Celtic Frost se font nettement sentir lors des quelques passages/titres mid-tempo qui viennent ponctuer Storm Of Witchcraft ("Ire" à partir de 3:32, "Demonology I", la deuxième moitié de "Storm Of Witchcraft"). De quoi se briser la nuque et rendre au passage encore plus efficaces et jouissives ces autres parties menées pied au plancher.

Voilà, c’est terminé. Oui, je sais, ce n’est pas très long mais je ne vais pas broder plus longtemps autour de ce EP. Si vous connaissez vos classiques, je ne vous ai pas appris grand-chose à travers ces quelques lignes. Par contre, si vous ne connaissiez pas Malleus je vous ai probablement donné envie d’y jeter une oreille attentive. Et effet, si vous êtes amateurs de ce genre de Black Metal primitif issu de la première vague, la musique du trio américain ne devrait pas être sans vous séduire. A l’heure où le Black Metal se la joue essentiellement "orthodoxe" ou "post" voir s’acoquine de sonorités Death Metal, un petit retour aux sources l’espace d’une grosse demi-heure ne fera probablement de mal à personne.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
29/08/2017 10:06
Pile entre Morbid Tales et Kill'em All : on peut pas se tromper.
Juste dommage que tout ne soit pas du niveau stellaire de "Blackened Skies".
Jean-Clint citer
Jean-Clint
22/12/2016 09:01
Pas mal du tout comme découverte, sale, brut et direct ! Ca passe tout seul !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Malleus
Black Metal
2016 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  3.88/5

plus d'infos sur
Malleus
Malleus
Black Metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Winds Of Wrath  (01:42)
02.   Ire  (05:53)
03.   Blackened Skies  (07:06)
04.   Demonology I  (05:56)
05.   Demonology II  (02:45)
06.   The Wolf  (03:23)
07.   Act Of Faith  (04:19)
08.   Storm Of Witchcraft  (04:55)

Durée : 35:59

line up
parution
25 Septembre 2016

Essayez aussi
Arckanum
Arckanum
Fenris Kindir

2013 - Season Of Mist
  
Gevlerkt
Gevlerkt
De Grote Sterfte

2017 - New Era Productions
  
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Fas
(Ite, Maledicti, in Ignem Aeternum)

2007 - Norma Evangelium Diaboli
  
Setherial
Setherial
Death Triumphant

2006 - Regain Records
  
Near
Near
Our Sun

2016 - De Tenebrarum Principio
  

Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Mortem
Deinós Nekrómantis
Lire la chronique
Animals as Leaders
The Joy of Motion
Lire la chronique