chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
107 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Hoax - Brainstorm At Dawn

Chronique

Hoax Brainstorm At Dawn
Ceux qui, dans les années 1995-1996, veillaient tard les jeudi soirs sur M6 afin de mater l’émission Metal du moment, « Best-of Trash » (désolé pour l’orthographe mais c’est comme ça qu’on écrit Thrash chez M6), se souviennent peut être du clip de « Conscience », le seul titre en français figurant sur ce disque. A cette époque, Hoax avait le vent en poupe (clip sur M6, diffusion sur les grosses radios et même passage live à NPA), chose bien légitime compte tenu de la qualité de son dernier skeud en date, « Brainstorm at dawn ». Hélas, aujourd’hui, à l’instar de son label Abathrash (sub-division de Boucherie Productions), Hoax n’existe plus. Malgré cela, il serait bien dommage de passer à côté de ce disque car il est l’un des meilleurs albums de Metal français qu’il m’ait été donné d’écouter.

Justement, venons y à la musique. Hoax pratique un excellent Power-Thrash agrémenté d’influences indus qui me fait assez penser au Sepultura période « Chaos A.D. » voir parfois à Pantera pour certains riffs. Dès l’entame, le groupe envoie méchamment la purée avec les morceaux « The sound of happyness » et « Don’ give up », des chansons bien rythmées comportant deux très bons refrains (mention spéciale au « Don’t give up, don’t give a fuck !!!»). La production est excellente, les riffs assez simplistes mais particulièrement efficaces, et surtout, la basse, très présente dans le mix, apporte une touche groovy fort agréable. Le titre suivant, « Let it rip », est en revanche beaucoup plus calme. Il repose principalement sur le chant d’Eric qui véhicule toutes les émotions soutenu par un riff strident et obsédant rappelant les expérimentations de Korn. Puis ça repart de plus belle avec « Death instead of decline ». Et là re-baffe ! Hoax a vraiment un don pour composer des morceaux qui poussent l’auditeur à headbanguer et sauter partout dès les premières notes de guitare. Les titres « Otaku » (dans une version légèrement différente de celle disponible sur la compil Brutale Génération) et « Conscience » sont également là pour en attester. Heureusement que le groupe a eu la bonne idée d’incruster quelques samples indus entre les titres pour nous ménager un peu. A l’écoute de « Little white sun », l’influence de Sepultura est évidente (après tout Chaos A.D. n’est sorti qu’un an plutôt) même si le chant fait plus penser à Richard Patrick de Filter qu’à Max Cavalera. Ce n’est en tout cas pas le titre le plus inspiré de l’album, loin de là. Le titre suivant, « Fews days », est en revanche beaucoup plus attractif avec ses passages très Thrash old-school et son riff hypnotique. Le disque se termine avec « Soul Corridor », un morceau carrément Indus-Metal rappelant Gravity Kills, qui n’a d’intérêt que si vous aimez ce genre musical étant donné qu’il se démarque complètement du reste de l’album.

Hoax a en tout cas frappé un grand coup avec cet album en faisant preuve d’une grande maîtrise dans l’art de composer des morceaux très simples dans leur structure mais d’une efficacité redoutable et surtout bourrés d’énergie. Bien triste donc qu’on entende plus parler d’eux.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Crom-Cruach
01/02/2012 19:43
Ach l'époque bénie de mes 20 piges où les keupons, les Coreux et les Hard-Rockers (les Metaleux n'existaient pas encore) s'entendaient sur des albums comme celui-ci sans se faire des noeuds au cerveau pour savoir si c'est trop ceci ou pas assez cela... sans enculer les mouches quoi !!!
Invité citer
Sb
31/01/2012 21:48
Il me semble les avoir vu un bon nombre de fois en concert à Orléans fin des années 80... Ca m'avait plutôt impressionné du haut de mes 15 ans mais était-ce bien eux ?
citer
lapartdombre
14/12/2004
Excellent the hoax ! Avec un chant bien particulier !
Evil_Nick citer
Evil_Nick
10/12/2004
note: 7.5/10
ouai je suis un peu nostalgique de cette époque. 1995 avait été une grande année (demanufacture, draconian times, astrocreep 2000, Brutale Génération, ...) Sinon merci du renseignement, je savais pas que le chanteur avait intégré BH
pj666 citer
pj666
09/12/2004
Ah, comme ça fait plaisir de voir qu'il y en a d'autres qui n'ont pas oublié cet album !!! Je le réécoute toujours et ça n'a pas veilli, la prod est très bonne ! Au niveau du groupe ils ont splitté depuis longtemps, le chanteur est gratteux dans Burning Heads (le meilleur groupe de Hardcore mélodique français, voire plus). Et en concert c'était excellent (là je fais mon vieux con Sourire LET IT RIP !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hoax
Power-Thrash
1995 - Abathrash
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  6.5/10
Webzines : (2)  9/10

plus d'infos sur
Hoax
Hoax
Power-Thrash - 1989 † 1996 - France
  

écoutez
vidéos
Conscience
Conscience
Hoax

Extrait de "Brainstorm At Dawn"
  

tracklist
01.   The sound of happyness
02.   Don't give up
03.   Let it rip
04.   Death instead of decline
05.   Tell me
06.   Otaku
07.   Conscience
08.   Little white sun
09.   Few days
10.   Soul corridor (life if pain remix)

line up
Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique
Evoken
Hypnagogia
Lire la chronique
Necrot
Blood Offerings
Lire la chronique
Panphage
Jord
Lire la chronique
Pillars
Onward To Nothingness
Lire la chronique