chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
123 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ic Rex - Tulen jumalat

Chronique

Ic Rex Tulen jumalat
IC REX est finlandais, et attise donc la curiosité. La scène a ses fans, ses gros gros fans même ! Mais qu’ils se calment tout de suite, IC REX ne se range pas aux côtés des groupes auxquels ils pensent, HORNA ou SATANIC WARMASTER en tête. Bon, ce n’est pas grave hein, au contraire, il serait aberrant que tous les Finlandais se ressemblent. Et puis Artifex IC, unique membre du projet, mène sa barque depuis 2003 et n’a jamais fait mine d’imiter un style qui ne lui convient pas.

Il a sorti trois albums de 2005 à 2009, dont Valonkantajan alkemia en 2008, le seul que j’avais de lui et qui ne m’a pas donné envie d’acquérir les autres. IC REX s’est arrêté d’exister après la troisième offrande, dans une indifférence gênante, avant de revenir en 2015, toujours dans l’indifférence, avec un split en compagnie de SATURNIAN MIST. 2 ans plus tard il est enfin prêt à retenter de conquérir le monde avec son quatrième essai : Tulen jumalat. Le titre signifie : les dieux du feu.

Regardez la pochette. Oui, c’est laid, c’est même immonde. Meilleur certes que l’artwork de Vedenjakaa qui en a rendu aveugles plus d’un, mais raté tout de même. On dirait qu’elle a été réalisée avec les moyens d’il y a au moins 10 ans, non 20 ! Mais finalement vu que c’est aussi le cas de la musique, on se consolera en se disant que tout est fait avec logique. Pochette et musique à l’ancienne, pochette et musique plutôt ratées aussi... C’est joué avec intégrité, n’en doutons pas, mais sans grande inspiration. Le black metal semble être balbutiant, comme si rien n’avait encore été fait dans le domaine et que l’auteur essayait de jouer avec ce nouveau style.

Heureusement quelques passages sauvent du naufrage, principalement ceux qui ont un petit air de SOULGRIND, finlandais eux aussi d’ailleurs. Là, on retrouve une noirceur dérangeante, ponctuée de légers rais de lumière aveuglante. Des mélodies qui peuvent tirer l’oreille de l’ennui général. Quelques vocaux féminins qui viennent faire sortir de la torpeur. C’est temporaire, c’est peu, mais cela donne de l’intérêt. Très limité. Et puis il y a parfois du clavier... Roooh. On a envie de lui demander de ne plus utiliser cet instrument car quand c’est le cas il le fait avec une trufferie particulièrement choquante ! (L’intro de « Prometheus »...).

Alors IC REX est bien gentil de faire son come-back après 8 ans d’arrêt, mais non seulement il n’avait pas manqué à la scène, mais là on a carrément envie de lui demander de la requitter vite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ic Rex
Black Metal
2017 - Saturnal Records
notes
Chroniqueur : 4/10
Lecteurs :   -
Webzines : (5)  6.6/10

plus d'infos sur
Ic Rex
Ic Rex
Black Metal - 2003 - Finlande
  

écoutez
tracklist
01.   Intro - Uhrituli
02.   Ilmarinen
03.   Melek Taus
04.   Heimdallr
05.   Lucifer
06.   Prometheus
07.   Agni
08.   Outro - Ikuinen musta liekki

Durée : 48:11

line up
parution
3 Février 2017

Essayez plutôt
From the Vastland
From the Vastland
Kamarikan

2013 - Indie Recordings
  
Krolok
Krolok
Flying Above Ancient Ruins

2017 - Hexencave Productions
  
Darvaza
Darvaza
The Silver Chalice (EP)

2016 - Terratur Possessions
  
Waxen
Waxen
Agios Holokauston

2014 - Moribund Records
  
Sytris
Sytris
Pod sztandarami otchłani (EP)

2016 - Werewolf Promotion
  

FaithXtractor
Proverbial Lambs To The Ult...
Lire la chronique
Carpe Noctem
Vitrun
Lire la chronique
A Forest of Stars
Grave Mounds and Grave Mist...
Lire la chronique
Ghastly
Death Velour
Lire la chronique
Baise ma Hache
F.E.R.T
Lire la chronique
Gorod
Æthra
Lire la chronique
Radien
Maa (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Spécial 2 + Concours - Le Dernier Sabbath
Lire le podcast
Ton MoM en Stream (pilote) - Cherchons du "Medieval Death Metal"
Lire le podcast
Bloodbath
The Arrow of Satan Is Drawn
Lire la chronique
Bâ'a / Hyrgal / Verfallen
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Cerebral Rot
Cessation Of Life (Démo)
Lire la chronique
Nécrocachot
Malfeu
Lire la chronique
Kult
The Eternal Darkness I Adore
Lire la chronique
Monolyth
A Bitter End - A Brave New ...
Lire la chronique
Profane Order
Tightened Noose Of Sanctimo...
Lire la chronique
The Great Old Ones au LADLO Fest - 10th Year Anniversary
Lire l'interview
Steingrab
Jahre nach der Pest
Lire la chronique
Lucifer's Hammer
Time is Death
Lire la chronique
Livid
Beneath This Shroud, the Ea...
Lire la chronique
Deiquisitor
Downfall Of The Apostates
Lire la chronique
Infestus
Thrypsis
Lire la chronique
Author & Punisher
Beastland
Lire la chronique
Bölzer + One Tail, One Head + Orkan + Taake
Lire le live report
Vanhelgd
Deimos Sanktuarium
Lire la chronique
VƆID
Jettatura
Lire la chronique
Obskuritatem
U Kraljevstvu Mrtvih...
Lire la chronique
Behemoth
I Loved You at Your Darkest
Lire la chronique
Aorlhac au LADLO Fest - 10th year anniversary
Lire l'interview
Alchemyst
Nekromanteion
Lire la chronique