chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
120 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Withdrawal - Undiluted Fervour

Chronique

Withdrawal Undiluted Fervour (EP)
“Today, after months of hard work we are so incredibly proud to present to you in full our completed EP Undiluted Fervour. This work is the culmination of so many efforts, setbacks, pracs, rewrites, and demos that we'd need to write a novel to document them.“

Si l’on s’en tient à la présentation qu’en font ses fondateurs, WITHDRAWAL est un projet de Hardcore Mélodique. De mon point de vue, ces deux mots sont antinomiques. Il ne peut pas y avoir d’intégristes modérés, de vegan carnivores, de politiciens sincères, de Hardcore Mélodique. Pour rappel, le courant originel Hardcore est né dans les banlieues américaines au début des années 80 en réaction à la boboisation de la scène Punk. Ce Hardcore n’est que violence, rage, cris, guitares maltraitées et hymnes enragés pour faire saigner le pit. Si ces aspects ne sont pas toujours perceptible dans la scène actuelle qui en a gommé la rugosité, notamment en y ajoutant une bonne dose de Metal, le Hardcore demeure un cri de douleur craché à la gueule du monde par une jeunesse en manque de repères. Si vous trouvez que nous offrons plus de repères à notre jeunesse aujourd’hui qu’il y a trente ans, des projets HxC émergents sont là pour nous rappeler qu’il n’en est rien. La révolte gronde toujours dans les paisibles banlieues des métropoles.

Originaire de Balarat, une banlieu éloignée de Melbourne, WITHDRAWAL est un projet australien de Hardcore, c’est indéniable. J’en veux pour preuves l’aspect rugueux et brut de fonderie des compos, le chant rageux, les lyrics (un peu) engagés, la production organique et la réalisation do it yourself .Undiluted Fervour est le debut EP du gang.

Il se présente habillé d’un artwork assez terne, peut-être bricolé pendant de longues heures sur Photoshop. Le fonds représente un bouquet de fleurs pris en très gros plan, mais en nuances de gris et de flou. Là-dessus se pose le nom du groupe en lettrage BATHORY ultra convenu et la silhouette d’un homme poisson empruntée au bestiaire du peintre Hieronymus Bosch ou peut-être à l’univers cauchemardesque de H.P Lovecraft. Il y a aussi une montre de grand-père, une sorte de fresque végétale et le soleil. On dirait qu'il y a un message caché, non?

La musique du combo n’est pas aussi brut que le Hardcore originel. Il y a une bonne dose de Metal dans le cocktail, aussi bien dans la rythmique que dans les tempos, plutôt medium, des six chansons. Pas de soli, pas d’instru planants, WITHDRAWAL, c’est du collectif. Gros riffs évidents, guitare lead un petit peu mélodique (d’où l'appellation Hardcore Mélodique, je suppose) et chant hurlé parfois doublé en chant clair, avec une élocution bien détourée, permettant de comprendre les paroles. Celles-ci sont justement le point fort du projet. Les lyrics ont un côté autobiographique touchant laissant entrevoir une existence pas vraiment rose et un mal de vivre juvénile. Les compos sont variées et alternent les ambiances, du plus brutal (“The Pull” ou “Strokes”) au plus cool (“Clipping” ou “Contemptuous Habitat”).

Plutôt bien produit et correctement mixé pour du DIY, ce disque est techniquement bien foutu. Malheureusement, il ne dégage pas grand chose. C’est assez convenu, pas vraiment original, aucune chanson particulièrement marquante, aucun climax. C'est typiquement le genre de musique sur laquelle on s'éclate lors d'un concert improvisé dans le garage du batteur mais qui ne rend pas grand chose en disque. La ferveur a beau ne pas être diluée, le breuvage manque cruellement de corps. Il y des maladresses et des approximations, des non dits, des choix artistiques discutables. Mais il y a aussi beaucoup de boulot, comme l’atteste le petit paragraphe d’introduction et une touchante sincérité. Dans le voyage vers la reconnaissance, le chemin du Hardcore n’a jamais été le plus aisé et on peut donc encourager toute nouvelle initiative, même imparfaite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Withdrawal
Hardcore
2016 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 2/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  2/5

plus d'infos sur
Withdrawal
Withdrawal
Hardcore - 2008 - Australie
  

vidéos
The Pull
The Pull
Withdrawal

Extrait de "Undiluted Fervour"
  

tracklist
01.   The Pull
02.   Strokes
03.   Clumsy
04.   Panic Attack
05.   Clippings
06.   Contemptuous Habitat

Durée : 16 mn

parution
12 Novembre 2016

Essayez plutôt
No Warning
No Warning
Resurrection Of The Wolf (EP)

2013 - Bad Actors Inc.
  
Benchpress
Benchpress
Controlled By Death (EP)

2013 - Autoproduction
  
Dead End Path
Dead End Path
Blind Faith

2011 - Triple B
  
Madball
Madball
Demonstrating My Style

1996 - Roadrunner Records
  
Suburban Scum
Suburban Scum
Ultimate Annihilation

2016 - Flatspot Records
  

Nécrocachot
Malfeu
Lire la chronique
Kult
The Eternal Darkness I Adore
Lire la chronique
Monolyth
A Bitter End - A Brave New ...
Lire la chronique
Profane Order
Tightened Noose Of Sanctimo...
Lire la chronique
The Great Old Ones au LADLO Fest - 10th Year Anniversary
Lire l'interview
Steingrab
Jahre nach der Pest
Lire la chronique
Lucifer's Hammer
Time is Death
Lire la chronique
Livid
Beneath This Shroud, the Ea...
Lire la chronique
Deiquisitor
Downfall Of The Apostates
Lire la chronique
Infestus
Thrypsis
Lire la chronique
Author & Punisher
Beastland
Lire la chronique
Bölzer + One Tail, One Head + Orkan + Taake
Lire le live report
Vanhelgd
Deimos Sanktuarium
Lire la chronique
VƆID
Jettatura
Lire la chronique
Obskuritatem
U Kraljevstvu Mrtvih...
Lire la chronique
Behemoth
I Loved You at Your Darkest
Lire la chronique
Aorlhac au LADLO Fest - 10th year anniversary
Lire l'interview
Alchemyst
Nekromanteion
Lire la chronique
Jesus Piece
Only Self
Lire la chronique
Black Sin
Solitude Eternelle
Lire la chronique
Unholy Baptism
Volume I: The Bonds of Serv...
Lire la chronique
Frozen Graves
Frozen Graves
Lire la chronique
Les clips dans le black metal (Et ta gueule !)
Lire le biographie
Solar Temple
Fertile Descent
Lire la chronique
Nuisible
Slaves and Snakes
Lire la chronique
Drawn And Quartered
The One Who Lurks
Lire la chronique
Wastes
Into the Void of Human Vacuity
Lire la chronique
Beyond Creation
Algorythm
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 19 - L'autel Païen
Lire le podcast
Norrhem
Vaienneet voittajat
Lire la chronique