chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
175 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Hypocrisy - Hypocrisy

Chronique

Hypocrisy Hypocrisy
Après tant de disques proches de la perfection, il fallait bien que je donne un 10/10 à un album d’Hypocrisy. Et le hasard faisant parfois bien les choses, c’est l’album éponyme, accessoirement ma dernière chronique complétant leur discographie, qui mérite sans aucun doute cette « distinction ».

Après un live qui avait redonné l’espoir aux fans qu’Hypocrisy se reforme (cf mes chroniques de « The Final Chapter » et de « Hypocrisy Destroys Wacken ») et une pression énorme des « médias métal », Peter et ses deux compères reviennent en 99 avec ce qui reste à mes yeux leur plus belle réussite. Un album qui commence par quelques notes de claviers grandiloquentes, c’est « Fractured Millenium », une des seules chansons de toute mon odyssée métallique qui m’ai fait un tel effet dès la première écoute. Le refrain est absolument bouleversifiant, le solo est magnifique, toute la chanson est un véritable hymne, à cheval entre le death et quelque chose de pas très éloigné du black (pour ce qui est du chant et d’une omniprésence de claviers, rien de plus). La suite de l’album est une succession de chansons parfaites dans leur genre, exploitant au maximum une diversité stylistique qu’Hypocrisy a toujours su utiliser à son avantage.

On retrouve en effet aussi bien des titres respirant le death mélodique (« Elastic Inverted Minds », « Reversed Relections »), que des titres plus doom (« Until the End » et ce refrain d’une intensité marquante), des « ballades » (« Paled Empty Sphere » et « Disconnected Magnetic Mirrors »), le tout encadré par deux titres très rapides (« Apocalyptic Hybrid » et « Time Warp »). Loin de moi l’idée de vous faire une plus longue énumération des titres qui ne vous parlerait pas vraiment, disons simplement que l’album est parfaitement équilibrée, alternant mélodies, émotions (colère et désespoir, mélancolie et regrets), et agressivité dans un subtil cocktail qui me laisse pantois à chaque écoute. Le chant de Peter est composé de plusieurs couches simultanés, ce qui lui donne une profondeur exemplaire et lui permet d’hurler à la fois de façon « black » et avec un chant « clair » (tout est relatif), ce qui donne réellement une texture très spéciale à l’écoute. Les chansons sont bâtis sur des structures simples mais agrémentés de petits breaks tout en finesse, et pratiquement toujours accompagnés de mélodies très « fines ». Concept difficile à expliquer mais les mélodies de cet album expriment plus avec quelques notes que ce qu’un déferlement de gammes est censé provoquer chez une grande partie de groupes mélodiques. Ce choix judicieux de mélodies excellentissimes allié au chant trafiqué mais excellent de Peter donne tout son charme à cet album, du moins à mes yeux. N’oublions pas les solos, qui n’interviennent que lorsque cela semble absolument nécessaire, et sont de nouvelles œuvres mélodiques parfaitement justifiés dans la continuité de l'album.

Inutile de répéter une fois de plus que la production est parfaite, on est aux studios Abyss et vous savez ce que ça signifie. On pourra simplement regretter l’absence comme toujours de paroles, d’autant plus dommage qu’à la lecture de retranscriptions trouvées sur le Net je les trouve très belles, Peter dévoilant notamment ses démêlés avec la drogue sur « Reversed Reflections ». La plupart des éditions de cet album comprennent un bonus track « Self Inflicted Overload », plus anecdotique dans sa composante thrash mais toujours intéressante à l’écoute.

« Hypocrisy » est pour moi la pierre angulaire du groupe, un chef d’œuvre qui comprend l’un de leurs (nombreux) titres cultes en la présence de « Fractured Millenium », et je ne peux qu’inviter les amateurs de grande musique à y jeter une oreille au plus vite…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

DarkLord citer
DarkLord
21/05/2006 13:54
note: 9.5/10
Le vieux Hypocrisy, on a encore pas fait mieux dans le style.
Gothenburg citer
Gothenburg
29/01/2006 0:10
Disconnected magnetic corridors...sniff... , ( ah ouai ! sinon Children of bodom ils ont pas un peu copié le riff de Reversed Reflections sur needled24/7 par hazardeuhh ?!
Arn0ld citer
Arn0ld
22/01/2005
note: 9.5/10
Une claque monstrueuse, y'a que des tubes sur cet album : Reversed reflections et Disconnected magnetic corridors en tête de liste, qui m'arracheraient presque une larme à l'oeuil.

Je me laisse le temps de découvrir le reste de leur disco (excepté le Final chapter et le petit dernier), mais pour l'instant c'est leur meilleur, et la note est méritée
Mitch citer
Mitch
24/12/2004
note: 9/10
Dur dur de départager deux joyaux que sont l'éponyme et The Final Chapter....mon coeur balance plus vers le chapitre final tout de même.... Sourire
Reste que cet album regorge de hits et que Peter en fera frémir plus d'un: un must-have!
Chri$ citer
Chri$
24/12/2004
note: 10/10
disco d'Hypocrisy enfin achevée Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hypocrisy
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (18)  9.08/10
Webzines : (14)  8.68/10

plus d'infos sur
Hypocrisy
Hypocrisy
Death Mélodique - 1991 - Suède
  

tracklist
01.   Fractured millenium
02.   Apocalyptic hybrid
03.   Fusion programmed minds
04.   Elastic inverted visions
05.   Reversed reflections
06.   Until the end
07.   Paranormal mysteria
08.   Time warp
09.   Disconnected magnetic corridors
10.   Paled empty sphere
11.   Selfinflicted overload (bonus)

Durée totale : 55 :20

line up
voir aussi
Hypocrisy
Hypocrisy
Virus

2005 - Nuclear Blast Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
A Taste of Extreme Divinity

2009 - Nuclear Blast Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
The Arrival

2004 - Nuclear Blast Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
Penetralia

1992 - Nuclear Blast Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
The Fourth Dimension

1994 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Infernal Conjuration
Infernal Conjuration
Infernale Metallum Mortis

2019 - Iron Bonehead Productions
  
Hate Eternal
Hate Eternal
King Of All Kings

2002 - Earache Records
  
Blood Red Throne
Blood Red Throne
Blood Red Throne

2013 - Sevared Records
  
Gutter Instinct
Gutter Instinct
Age Of The Fanatics

2016 - Prosthetic Records
  
Massacra
Massacra
Final Holocaust

1990 - Shark Records
  

Dark Forest
Oak, Ash & Thorn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Descend (EP)
Lire la chronique
Repression
Portals To Twisted Frailtie...
Lire la chronique
Cattle Decapitation
Death Atlas
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Slave Hands
No More Feelings
Lire la chronique
Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique