chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
91 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Sins Of Thy Beloved - Perpetual Desolation

Chronique

The Sins Of Thy Beloved Perpetual Desolation
Allez savoir qui de l'oeuf ou de la poule est arrivé en premier. Et bien moi je vous répondrai que ça dépend de celui que l'on a connu en premier puisque The Sins Of Thy Beloved et Tristania sont apparus dans les mêmes années et ont suivi une évolution musicale semblable pour en arriver à des albums qui se ressemblent assez fortement (sortis d'ailleurs sur le même label, Napalm Records. Ca peut toujours servir d'avoir des groupes en double :D). "Perpetual Desolation" est le second album du combo norvégien (ah oui, j'avais oublié de préciser qu'ils étaient également norvégiens pour ajouter à la ressemblance), faisant suite à leur très remarqué premier album "Lake Of Sorrow" sorti deux ans auparavant. Ce deuxième essai se révèle comme une oeuvre d'une impressionnante maturité, totalement pas originale mais d'une quasi-perfection exceptionnelle.

Il est clair que si vous aimez le metal gothique à la sauce Tristania/Trail Of Tears, vous pouvez vous jeter sur The Sins Of Thy Beloved. La formule bien connue aujourd'hui est certes classique mais bougrement efficace : vous prenez de bons gros murs de guitare et un bon grogneur d'un côté, que vous couplez avec un clavier léger et une gonzesse qui chante bien, sans oublier un violon de derrière les fagos, vous agitez bien et vous obtenez un bon line-up de metal gothique. Et la musique dans tout ça me direz-vous ? Mmmmm, certes, il est évident que sans de bonnes compositions, notre petit groupe de metal gothique aurait du mal à tenir la route. Mais justement, du talent, nos gars en ont et à l'écoute de "Perpetual Desolation", vous ne pourrez qu'admettre qu'ils savent y faire. Malgré la longueur des titres et de l'album, à aucun moment l'ennui se fait sentir, si ce n'est peut être lors de la reprise de Metallica, "The Thing That Should Not Be" qui est un peu chiante (enfin j'aime pas trop Metallica, je l'avoue). A part ça, le groupe nous en fait voir de toutes les couleurs, croisant les ambiances lourdes et oppressantes, et les ambiances plus douce et envoûtantes (comme à la bonne époque). L'interprétation est parfaite, d'autant plus que le son est tout simplement magistral : les guitares décollent bien la moquette, le hurlement pourrait servir de doublage à un zombi, le chant et les choeurs féminins sont dignes des meilleures productions du genre, et le violon finit par vous arrachez les dernières larmes qui vous reste. Et pour en revenir à Tristania, les bougres utilisent le même violoniste de session, Pete Johansen. Et comme d'habitude, c'est magique car ce mec a ça dans la peau. Le groupe n'hésite pas à en abuser, intégrant des parties de violon sur tous les titres et il n'y a rien à dire : le travail de Pete est remarquable. Même si l'ensemble est de grand qualité, tous les morceaux ne se valent malheureusement pas et l'album s’essouffle un peu au milieu (enfin il faut dire qu'avec un début d'album aussi grandiose, c'est pas évident de tenir le rythme). Le groupe s'adonne également à quelques expérimentations électroniques très légères qui n'apportent rien, mais dont la présence de gène pas trop le plaisir d'écoute (heureusement).

Enfin bref, il n'y a pas grand chose à dire de plus sur cet album. The Sins Of Thy Beloved fait parti de ces groupes qui ne révolutionnent rien mais qui ont un très grand savoir-faire. Il en découle un "Perpetual Desolation" beau et touchant comme il se doit avec une ambiance très prenante, que l'on pourrait classer dans ce qui se fait de mieux dans le style. Toutefois, il ne reste qu'un album de metal gothique : si vous aimez ça, vous serez sous le charme dès les premières minutes. Dans le cas contraire, il n'y a absolument aucune chance pour que vous aimiez. A vous de voir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
01/01/2005
Vas-y, vas-y. Je ne l'ai pas donc y'a pas de pb Sourire
Evil_Nick citer
Evil_Nick
01/01/2005
les filles à moitié à poil sur la pochette c'est la grande spécialité de TSOTB.

@ dead : t'as prévu de faire la chro de " lake of sorrow" ?parce que sinon je veux bien la faire
Dead citer
Dead
31/12/2004
@red : Certes, certes... Mais sa tête n'est pas géniale Sourire
Raoul citer
Raoul
31/12/2004
non.
citer
red
31/12/2004
PUTAIN ELLE EST BONNE LA MEUF DE LA POCHETTE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Sins Of Thy Beloved
Metal gothique symphonique
2000 - Napalm Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (7)  8.55/10

plus d'infos sur
The Sins Of Thy Beloved
The Sins Of Thy Beloved
Metal gothique symphonique - 1996 † 2013 - Norvège
  

tracklist
01.   The Flame Of Wrath
02.   Forever
03.   Pandemonium
04.   Partial Insanity
05.   Perpetual Desolation
06.   Nebula Queen
07.   The Mournful Euphony
08.   A Tormented Soul
09.   The Thing That Should Not Be

Durée totale : 62:16

line up
Essayez aussi
Tristania
Tristania
World Of Glass

2001 - Napalm Records
  
Trail Of Tears
Trail Of Tears
Existentia

2007 - Napalm Records
  
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Vempire (MCD)

1996 - Cacophonous Records
  
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Dusk And Her Embrace

1996 - Music For Nations
  
W.E.B.
W.E.B.
Tartarus

2017 - Apathia Records
  

Horrendous
Idol
Lire la chronique
Prezir
As Rats Devour Lions
Lire la chronique
FINIS OMNIVM pour l'EP "Cercle"
Lire l'interview
Tribulation
Down Below
Lire la chronique
Totenmesse
To
Lire la chronique
Witchthroat Serpent
Swallow the Venom
Lire la chronique
Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique