chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
96 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Overdrive (Psygnosis) - Formula 1 Original Sound Track

Chronique

Overdrive (Psygnosis) Formula 1 Original Sound Track
Vous avez passé la trentaine, et vous vous dîtes que vous reprendriez bien le sport, après plusieurs années d'abnégation et de sacrifices. Vous vous dirigez vers votre garage, et retrouvez ce matériel que vous utilisiez fréquemment, à l'époque. Une forme de nostalgie vous gagne, et vient à emplir un cœur déjà bercé par une motivation teintée de regrets. « Pourquoi avais-je arrêté ? Est-ce que je vais pouvoir reprendre tranquillement ? Est-ce que mon corps ne va pas me faire défaut ? »

Cette chair, et le pouvoir qu'elle détient...

Et si la solution était dans une musique musclée, aux accents Fusion ? Un album venu d'on-ne-sait-où, une anomalie aussi bien dans le domaine musical que celui dans lequel il a officié : le jeu vidéo.

Il sera ici question d'un projet étrange, celui de faux-semblants et d'apparences.
Car, en 1995, alors que va paraître la jeune, fringante et prometteuse PlayStation, la question de la légitimité se pose. Le jeu vidéo est un médium sérieux, et se doit d'avoir des appuis solides. C'est un art complet qui doit prendre en compte des artistes réels. Designer, graphistes et, surtout, de vrais musiciens.
Parce que légitimer un jeu de Formule 1, ce n'est pas chose facile. Alors, puisque les cinématiques n'étaient pas encore monnaie courante, l'équipe de Psygnosis a posé le problème ainsi : le support CD permet une qualité de son digne des albums musicaux, on va engager un commentateur célèbre, y aller à fond dans des effets sonores béton et créer notre propre groupe.
Sauf que réunir des musiciens, les garder sous son aile, c'est contraignant et coûteux. Alors ils ont engagé un guitariste. Cet homme dont je ne retrouve pas le nom a composé chaque track et a été épaulé par un autre collègue. Une fois les pistes guitares enregistrées instruments à la main, les pistes de batterie, de basse ainsi que les pistes additionnelles ont été faites en studio, chez Psygnosis. Ce projet d'un seul homme ou presque, dont une majeure partie est un tour de passe-passe et de composition informatique, a été placé sous le nom du groupe « Overdrive ».
Parce qu'avoir un groupe interne, ça fait sérieux, même si c'est que du vent.

Cette anomalie, sur les bases d'un mensonge publicitaire, porte ainsi douze titres, allant du Fusion le plus funky sur « Funked Up » au fracassage Heavy de « Teutonic Stomp ». Il faut savoir que cette Original Sound Track (OST) se place sous l'égide de Joe Satriani, puisque ses titres « Back to Shalla-Bal » – dont on ne dira pas qu'il a très largement inspiré F-Zero X – et « Summer Song » sont présents. Ainsi, par souci de cohérence, la composition est restée autour du Hard Rock avec pour seuls mots d'ordre : Vitesse, Formule 1 et « être très très cool » (parce qu'on roule à 320 et qu'on est des maboules).
Cet album propose ainsi une instrumentation soignée, qui met la confusion dans nos oreilles, et pourtant... Il n'y a bien aucun groupe derrière ces rythmiques impec', comme sur « Heat Haze » où commence à poindre une basse qui marque une emphase de manière puissante. Cette basse qu'on retrouvera avec plaisir sur « Stateside » ou « Chain Reaction », morceau qui appuie fortement son propos avec un martèlement qui passe tout seul, et qui ajoute un degré Heavy tout particulier. Cette track-ci permet aussi de parler du travail assez pointu sur la guitare : c'est simple, entre les élans dans les solos (« Stateside », bordel !, « Motion Blur » ou « Flat Out »), le riffing rythmique lourd (« Upping Gear », « Epic ») voire des moments funky groovy parfois bluesy ( « Vai-Lent Vengeance », « Pulling G's » ou « Flat Out », encore, mais elle envoie !), on est emporté par cette diversité, alors qu'on ne part que sur de la Formule 1 ! L'OST aurait pu se contenter de simplement jouer du Speed ou du Hard Rock convenu qui s'appuirait sur du déjà-fait. Eh bien non, on bouscule le Hard Rock, on va un pied dans le Heavy/Power, le tout dans ces inspirations Jazz-Rock de ton papa qui joue avec ses potes dans le garage avant le barbeuc'.
Et cette OST ne s'arrête pas en si bon chemin, puisque nous n'avons pas évoqué « Adrenaline Rush ». Outre ce nom de titre absolument délicieux, nous avons ici un synthé qui fond dans l'oreille, formant une emphase heureuse et sautillante. Putain, voilà un morceau taillé sur la basse et qui galvanise comme jamais ! Surtout le petit break avec changement de rythme pour un passage à tabac venu de nulle-part...

Vous l'aurez compris, ce n'est pas avec cet album que je vais être objectif. Ce disque, c'est mon chouchou que je garde au plus près de moi quand j'ai un coup de mou ou quand je veux une séance de sport bien bâtie. C'est mon rituel lorsque se termine une période à s'épuiser devant les élèves : ce skeud à fond pour se brûler les muscles. Alors, par souci de bien faire, et parce que l'absence de paroles ainsi que le côté OST peuvent donner une sensation de « ça tourne en rond », je mets un bon 7,5 – mais mon coeur lui met un 10.
Oeuvre anonyme méprisée, l'OST de Formula 1 est une leçon de créativité ou, simplement, ce qu'on pourrait appeler un « tour de force » : il fallait être pris au sérieux, les personnes derrière ce projet ont livré une musique d'une puissance et d'un feeling groove très rares, histoire de donner la pêche, la banane, ou tout autre fruit qui fait du bien.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
16/03/2019 18:24
En fait, le nom des musiciens, je l'ai mis dans la fiche, mais rien n'est moins sûr : Mike "Overdrive" Clarke
Stuart "Twang" Ellis

Si tu as le CD, tu peux voir les crédits, je pense que c'est marqué Clin d'oeil
Comme dit, en fait y a qu'un seul vrai musicien, et il a programmé la musique tout seul, pour ça que j'ai fait une boutade avec Castlevania où ça a été fait de la même façon, et a donné des OST monumentales !
Metalheart citer
Metalheart
16/03/2019 10:39
Salut salut !!
Cet article me rappelle tellement de souvenirs, quel choc au lancement du jeu quand j'entends Back to Shalla Bal, Summer Song et Juice de Steve Vai !! En plus les tracks sont accessibles dans les menus comme dans un lecteur multimedia. J'écoute encore très souvent Overdrive quand je conduits et comme toi, j'ai beau chercher partout le nom des musiciens mais en vain.
Je recommande vivement cet album, à noter que si vous avez toujours le jeu en CD, il fonctionne sur lecteur CD comme un disque audio.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Overdrive (Psygnosis)
Heavy Metal Fusion
1996 - Label inconnu
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Overdrive (Psygnosis)
Overdrive (Psygnosis)
Heavy Metal Fusion - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Heat Haze  (3:14)
02.   Flat Out  (2:37)
03.   Motion Blur  (2:32)
04.   Chain Reaction  (2:52)
05.   Upping Gear 2.47
06.   Stateside  (2:50)
07.   Epic  (2:50)
08.   Adrenaline Rush  (2:53)
09.   Teutonic Stomp  (3:11)
10.   Vai-Lent Vengeance  (2:47)
11.   Pulling G's  (2:59)
12.   Funked Up  (3:07)

Durée : 34:39

Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique
Encoffinized
Chambers Of Deprivation
Lire la chronique
Vous Autres
Champ Du Sang
Lire la chronique