chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
99 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cultes Des Ghoules / Sepulchral Zeal - Cultes Des Ghoules / Sepulchral Zeal

Chronique

Cultes Des Ghoules / Sepulchral Zeal Cultes Des Ghoules / Sepulchral Zeal (Split 10")
Un an après le très généreux Coven, Or Evil Ways Instead Of Love, les Polonais de Cultes Des Ghoules signent leur retour le temps d’un split en compagnie de Sepulchral Zeal, groupe allemand dont je ne vous ai jamais parlé par faute de temps. Alors vous allez me dire qu’après un album de plus d’une heure et demie, vous n’êtes pas spécialement pressés de prendre une nouvelle rasade de ce Black Metal torturé et complètement halluciné. Et bien je vous répondrai que vous avez tort de penser ainsi. Certes on ne peut pas dire que le groupe se fasse ainsi particulièrement désiré mais bon, on n’est plus à huit minutes près, si ?

Sorti à la mi-octobre sur Malignant Voices Records, se split se présente sous deux formats selon que vous soyez plutôt années 70 (vinyle) ou années 80 (cassettes). Pour ce qui est du premier, le seul que j’ai en ma possession il ne faut pas déconner, l’objet est simple mais soigné. Sur la face avant, on trouve ainsi une véritable photo collée sur une pochette cartonnée et trouée. Si le trou est évidemment bouché par cette photo, ce n’est pas le cas de la face arrière qui laisse ainsi apparaître le logo et le titre du groupe selon le côté où le dit vinyle est glissé dans sa pochette. Sur ce même côté figure les paroles de chaque titre, un par groupe, ainsi que les informations liées à l’enregistrement. Comme je vous le disais, simple mais soigné.

Les premiers à s’y coller sont donc les Polonais de Cultes Des Ghoules que l’on retrouve après un an d’absence avec un titre enregistré en... 2012. Mince, est-ce qu’ils n’essaieraient pas de nous sortir des fonds de tiroirs histoire de s’acquitter de leur tâche sans trop se prendre la tête ? Et bien non, absolument pas. C’est même plutôt tout l’inverse tant ce titre est probablement l’un des plus efficaces et redoutables qu’ai composé Cultes Des Ghoules. Aussi, la première chose qui surprend est la durée peu élevée de ce dernier. Le groupe qui nous a depuis longtemps habitué à des formats particulièrement longs fait aujourd’hui passer un morceau de plus de sept minutes pour un titre expédié en deux tours de bras. La vérité c’est qu'"Ageless Malediction" est un titre particulièrement direct qui après un court sample tiré du Macbeth de Polanski ("By the pricking of my thumbs, something wicked this way comes"), va nous tomber dessus sans crier gare à coup de blasts et de riffs abrasifs. En fait, ce morceau aurait très bien pu figurer sur un des deux EPs de Death Like Mass tant ce genre de cadence/format/développement n’est pas vraiment dans les habitudes de Cultes Des Ghoules plus habitués à nous entrainer dans son univers malveillant à coup de détours sinueux et perfides. Pour autant, en dehors de cette histoire de rythme, la formule reste là même à savoir une production bancale et poussiéreuse qui va venir servir une batterie claquante, des guitares hyper rugueuses et bien évidement le chant complètement halluciné et dérangé d’un Mark Of The Devil aux multiples personnalités. Car si la musique à elle seule apporte déjà énormément de caractère au Black Metal de Cultes Des Ghoules, sa voix est l’incarnation du mal et de la folie. Un esprit dérangé et malsain capable de vous glacer le sang au moindre murmure.

Sur la face B, on retrouve les Allemands de Sepulchral Zeal qui m’avait fait très bonne impression avec leur excellente première démo parue en 2015 sur Terratur Possessions. Le groupe sort aujourd’hui de l’ombre après deux ans d’absence et revient nous distiller ce même Death Metal caverneux et angoissant aux ambiances de Mort délétères. Loin du rythme effréné imposé par les Polonais avant eux, Sepulchral Zeal va asseoir ses atmosphères morbides et dérangées à l’aide d’une musique lente et perfide. Il faudra attendre prêt de six minutes pour voir les choses s’emballer et briser ainsi cette tension qui régnait jusque-là. Une rupture franche tout en excès. Un chaos bruyant et insaisissable. Une descente en enfer marquée par des notes chutant dans un abime infernal. Une ambiance suffocante portée par une production âpre dénuée de tout artifice et un chant, peut-être moins démonstratif que celui de Mark Of The Devil, mais néanmoins emprunt de cette même folie maladive et obsédante.

Je pense que vous l’aurez probablement déjà compris mais si vous appréciez ne serait-ce qu’un seul de ces deux groupes, ce split s’avère être une acquisition absolument indispensable. Certes, un titre par face c’est probablement trop peu surtout quand ils sont facturés à ce prix mais je vous assure, vous ne le regretterez pas un seul instant. Car, c’est certain, il y a dans ce petit quart d’heure un concentré d’art noir absolument incroyable et magnifique qui ne peut laisser de marbre. Ce n’est pas possible.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cultes Des Ghoules / Sepulchral Zeal
Black Metal
2017 - Malignant Voices
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4.5/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Cultes Des Ghoules
Cultes Des Ghoules
Black Metal - 2004 - Pologne
  
Sepulchral Zeal
Sepulchral Zeal
2014 - Allemagne
  

écoutez
tracklist
Cultes Des Ghoules
01.   Ageless Malediction  (07:21)

Sepulchral Zeal
02.   Saturnine Templar  (08:26)

Durée : 15:47

parution
13 Octobre 2017

voir aussi
Cultes Des Ghoules
Cultes Des Ghoules
The Rise Of Lucifer (EP)

2015 - Under The Sign Of Garazel Productions
  
Cultes Des Ghoules
Cultes Des Ghoules
Häxan

2008 - Under The Sign Of Garazel Productions
  
Cultes Des Ghoules
Cultes Des Ghoules
Coven, Or Evil Ways Instead Of Love

2016 - Under The Sign Of Garazel Productions
  
Cultes Des Ghoules
Cultes Des Ghoules
Spectres Over Transylvania (EP)

2011 - Under The Sign Of Garazel Productions
  
Cultes Des Ghoules
Cultes Des Ghoules
Henbane

2013 - Under The Sign Of Garazel Productions
  

Essayez aussi
Tardigrada
Tardigrada
Emotionale Ödnis

2016 - Eisenwald Tonschmiede
  
Various Artists
Various Artists
Tliltic Tlapoyauak (Compil.)

2013 - The Ajna Offensive / Crepusculo Negro
  
Darkenhöld
Darkenhöld
Memoria Sylvarum

2017 - Indépendant
  
Cirith Gorgor
Cirith Gorgor
Bi Den Dode Hant (EP)

2017 - Hammerheart Records
  
Caverne
Caverne
Sentiers d'Avant (Compil.)

2016 - Résilience
  

METAL MEAN FESTIVAL
Auðn + Convulse + Cult of F...
Lire le live report
Uniform
The Long Walk
Lire la chronique
Ulvegr
Vargkult
Lire la chronique
Hirax European Summer Tour 2018
Antagonism + Dissident + Hi...
Lire le live report
Sylak Open Air 2018
At The Gates + Bloodbath + ...
Lire le live report
Exocrine
Molten Giant
Lire la chronique
Mom hors-série - Metal et sport partie 1
Lire le podcast
Cry For Cthulhu
Cry For Cthulhu (EP)
Lire la chronique
ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique