chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
97 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Forn Valdyrheim - Reminisce Eternity

Chronique

Forn Valdyrheim Reminisce Eternity (Rééd.)
Voici une réédition qui mérite amplement le détour, ne serait-ce que parce qu’elle permet de rendre justice à un groupe aujoud’hui disparu, et qui aurait mérité une exposition toute autre que ce qu’elle a connu.

FORN VALDYRHEIM était une formation australienne qui n’aura vécu qu’une poignée d’années autour de 5 musiciens qui ont par la suite presque tous poursuivi dans leur nouveau projet MOON. Oui, ou comment passer d’un nom de groupe difficile à mémoriser à un autre nom d’un commun affligeant. FORN VALDYRHEIM a sorti son unique album en 2005. Reminisce Eternity était passé relativement inaperçu, sorti en autoproduction, et c’est finalement un label français qui lui aura permis de retrouver une deuxième jeunesse, et espérons-le le succès qu’il mérite.

Ce label français, c’est tout simplement France d’Oïl, couplé pour l’occasion avec Transcendance. Si je vous rappelle que ces deux maisons sont liées et sont tenues par les têtes de SALE FREUX, HUMUS ou encore J’AI SI FROID, vous devriez commencer à frémir. Oui, c’est bien Dunkel et son entourage qui sont tombés sous le charme des Australiens et se sont décidés à nous en abreuver.

Pourtant, pas de ressemblances frappantes avec les groupes de notre génie français. FORN VALDYRHEIM est d’ailleurs difficile à comparer. Sans être révolutionnaire, il propose une musique personnelle, efficace et intemporelle. C’est peut-être ce dernier point qui l’avait empêché il y a 12 ans d’exploser à la face du monde, nous étions perdus à l’époque entre toutes ces nouvelles tendances lancées par DEATHSPELL OMEGA (Si Monvmentvm Reqvires, Circvmspice sorti en 2004), SHINING (IV - The Eerie Cold sorti en 2005) et XASTHUR (qui enchainait les sorties entre 2002 et 2004). Nous aurions pu tomber sous le charme de ces Australiens, nous avions peut-être trop la tête ailleurs...

Et pourtant découvert en 2017, ce Reminisce Eternity ne souffre pas du temps. Il est bel et bien intemporel et aurait très bien pu sortir il y a 20 ans, ou la semaine dernière. Son black metal est particulièrement agressif de prime abord, avec des rugissements infernaux, une batterie qui fait un travail de frappe agréable, et des riffs qui tournoient longtemps dans l’esprit. Et par-dessus ces ambiances destructrices, le groupe saupoudre des claviers, du piano, de légers chœurs. Mais le résultat n’en est pas pour autant symphonique ! Plutôt atmosphérique, mais atmosphérique classieux. Il y a un petit quelque chose de OBTAINED ENSLAVEMENT... Ce sont à la fois les tripes et le cœur qui se retrouvent sollicités le long des 9 pistes qui cumulent 66 minutes. Et cette durée ne souffre d’aucune longueur. Peut-être parce que l’équilibre est toujours bien respecté, que des pistes instrumentales viennent poser une once de sérénité. Il n’y a guère que la dernière piste sur laquelle on peut trouver le temps long, mais il faut plutô voir cette outro comme un atterrissage en douceur. 13 minutes qui pourront être évitées par ceux qui ne verront pas l’intérêt de revenir doucement dans notre monde.

Petit bémol également concernant la pochette, sans grande personnalité, mais le contenu du livret, lui, remplit bien son rôle et contient les paroles, quelques photos, et précise que cette édition 2017 a été remasterisée. Ne connaissant pas l’original, je ne pourrais dire si la production a beaucoup évoluée, mais je sais que cette nouvelle édition est excellente. Aucune hésitation, achat conseillé ! Certains passages sont d'anthologie, comme la moitié de "Through the Reflection of Time", d'une folie maladive irrésistible.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

northstar citer
northstar
10/11/2017 16:15
J'adore Moon (même si le nom est d'un commun affligeant).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Forn Valdyrheim
notes
Chroniqueur : 4.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  3.21/5

plus d'infos sur
Forn Valdyrheim
Forn Valdyrheim
Black Metal - 2004 † 2006 - Australie
  

tracklist
01.   Enthrall the Night's Grandeur
02.   Across the Icy Fogs and Mists
03.   Beyond the Gate
04.   Surpassing the Nether Halls
05.   Transient Ascendance
06.   Through the Reflection of Time
07.   Of Wisdom and Enlightenment
08.   On the Winds of Eternity
09.   Autumn Embark

Durée : 66:12

line up
parution
17 Juillet 2017

Essayez aussi
Cirith Gorgor
Cirith Gorgor
Onwards to the Spectral Defile

1999 - Osmose Productions
  
S.V.E.S.T.
S.V.E.S.T.
Urfaust

2003 - End All Life Productions
  
Runespell
Runespell
Unhallowed Blood Oath

2017 - Iron Bonehead Productions
  
Zorn
Zorn
Gegen alles

2014 - Christhunt Productions
  
Blood Red Fog
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy

2018 - Deviant Records
  

METAL MEAN FESTIVAL
Auðn + Convulse + Cult of F...
Lire le live report
Uniform
The Long Walk
Lire la chronique
Ulvegr
Vargkult
Lire la chronique
Hirax European Summer Tour 2018
Antagonism + Dissident + Hi...
Lire le live report
Sylak Open Air 2018
At The Gates + Bloodbath + ...
Lire le live report
Exocrine
Molten Giant
Lire la chronique
Mom hors-série - Metal et sport partie 1
Lire le podcast
Cry For Cthulhu
Cry For Cthulhu (EP)
Lire la chronique
ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique