chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
105 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gods of Space - Gods of Space

Chronique

Gods of Space Gods of Space (EP)
Vieux pot, bonne soupe : l'EP éponyme de GODS OF SPACE sorti le mois dernier est un version remasterisée d'un disque initialement enregistré en 2014. Pour sa deuxième itération, la galette a été enrichie de quelques nouveaux riffs, mais à moins d'être l'heureux propriétaire de l'un des exemplaires du pressage original, vous n'aurez pas moyen de comparer, le groupe ayant supprimé du web toute trace du disque de 2014.

GODS OF SPACE, c'est l'histoire assez banale d'une bande d'étudiants ayant monté un groupe de rock pour passer le temps, sans que ce loisir devienne jamais un priorité. Bien qu'il soit difficile de reconstituer précisément l'histoire du gang, on peut supposer qu'il naît entre 2010 et 2013, fondé par une bande d'étudiants dont certains sont d'énormes fans de THE SWORD et notamment de leur concept album Space Rock, Warp Rider (2010). La première manifestation publique de GODS OF SPACE est la création de sa page Facebook en décembre 2013, suivie à partir de janvier 2014 de quelques concerts dans des pubs. Avril 2014 est marqué par la sortie de la v.1 de l'EP éponyme, de quelques concerts et, en fin d'année universitaire, de l'annonce du départ du bassiste historique qui va finir ses études ailleurs. A partir de ce moment, l'histoire du groupe ne sera qu'une suite de départs, probablement de recherche de nouveaux partenaires, de rares concerts.

Heureusement pour vous, fans exigeants d'un Stoner de derrière les fagots, GODS OF SPACE a décidé de sortir de son hibernation en 2017. Faute de temps, de nouvelles compos, d'argent et probablement un mix des trois, le gang se contente de publier à nouveau son unique opus et même s'il n'a que trois ans, il sonne comme un disque d'un autre âge, à l'instar de son artwork qui évoque plus le Voyage dans la Lune de Méliès que La Guerre des Etoiles.

Le fonds de tarte Stoner est archi classique, avec ses grattes lourdement fuzzée, son mid-tempo de rigueur. L'amateur de Stoner sera également séduit par la prod et le mixage poussiéreux et sableux à souhait. Element remarquable, l'intonation du chanteur, sa voix nasillarde et ses accents toniques évoquant parfois les vieilles interprétation d'Ozzy donnent au disque un petit quelque chose de désuet, pas désagréable du tout. Les cinq pistes offrent chacune une option voyage intergalactique à base d'instrus planants ("Death Of The Sun"), de chant épique qui monte dans les aigus pour donner un air magistral à son propos ("Cosmic Titan", "Wilderness of Mirrors") et de guitare bien fuzzée et gavée d'effets psychédéliques ("End Of This World"). Petits moyens oblige, le voyage ne s'encombre pas d'une production pharaonique, sans que cela n'en dégrade la qualité. Avec trois bouts de ficelle, GODS OF SPACE arrive à bricoler un EP de Space Rock bien tripant, et c'est l'essentiel.

Peu importe qu'on le prenne comme l'unique expression artistique d'un groupe éphémère ou la première pierre d'une oeuvre titanesque à venir, Gods of Space est un disque intéressant, intrigant et riche. Avec ses sonorités psychédéliques et son univers spatial en carton pâte, c'est le genre de petit disque sympa pour vous emmener en voyage intergalactique pour le prix d'un ticket de métro (ou moins, en fait, vu qu'il est proposé en prix libre sur Bandcamp!).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gods of Space
Stoner / Space Rock
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Gods of Space
Gods of Space
Stoner / Space Rock - Etats-Unis
  

tracklist
01.   End of This World  (05:21)
02.   Nosebleed (At 30,000 Ft.)  (04:09)
03.   Cosmic Titan  (03:26)
04.   Death of the Sun  (06:16)
05.   Wilderness of Mirrors  (02:23)

Durée : 19:35

line up
parution
14 Octobre 2017

Essayez aussi
Spaceslug
Spaceslug
Eye The Tide

2018 - Oak Island Records
  
Black Rainbows
Black Rainbows
Holy Moon (EP)

2013 - Heavy Psych Sounds
  
Spaceslug
Spaceslug
Mountains & Reminiscence

2017 - Oak Island Records
  

Le Canyon - Spécial 2 + Concours - Le Dernier Sabbath
Lire le podcast
Ton MoM en Stream (pilote) - Cherchons du "Medieval Death Metal"
Lire le podcast
Bloodbath
The Arrow of Satan Is Drawn
Lire la chronique
Bâ'a / Hyrgal / Verfallen
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Cerebral Rot
Cessation Of Life (Démo)
Lire la chronique
Nécrocachot
Malfeu
Lire la chronique
Kult
The Eternal Darkness I Adore
Lire la chronique
Monolyth
A Bitter End - A Brave New ...
Lire la chronique
Profane Order
Tightened Noose Of Sanctimo...
Lire la chronique
The Great Old Ones au LADLO Fest - 10th Year Anniversary
Lire l'interview
Steingrab
Jahre nach der Pest
Lire la chronique
Lucifer's Hammer
Time is Death
Lire la chronique
Livid
Beneath This Shroud, the Ea...
Lire la chronique
Deiquisitor
Downfall Of The Apostates
Lire la chronique
Infestus
Thrypsis
Lire la chronique
Author & Punisher
Beastland
Lire la chronique
Bölzer + One Tail, One Head + Orkan + Taake
Lire le live report
Vanhelgd
Deimos Sanktuarium
Lire la chronique
VƆID
Jettatura
Lire la chronique
Obskuritatem
U Kraljevstvu Mrtvih...
Lire la chronique
Behemoth
I Loved You at Your Darkest
Lire la chronique
Aorlhac au LADLO Fest - 10th year anniversary
Lire l'interview
Alchemyst
Nekromanteion
Lire la chronique
Jesus Piece
Only Self
Lire la chronique
Black Sin
Solitude Eternelle
Lire la chronique
Unholy Baptism
Volume I: The Bonds of Serv...
Lire la chronique
Frozen Graves
Frozen Graves
Lire la chronique
Les clips dans le black metal (Et ta gueule !)
Lire le biographie
Solar Temple
Fertile Descent
Lire la chronique
Nuisible
Slaves and Snakes
Lire la chronique