chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
39 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Venere - Venere

Chronique

Venere Venere (Démo)
"VENERE est un groupe pas vraiment Thrash ni Death et encore moins Black né en 2016 dans une vallée Cévenole et qui tente de sortir la tête des ronces."

Ils sont bien sympa, alors on va leur donner un petit coup de pouce. Et puis, un groupe qui se définit par ce qu'il n'est pas, ça nous change des gangs qui revendiquent le plus d'étiquettes possible pour essayer de ratisser large. En outre, vous admettrez que les vallées Cévenoles sont un peu sous représentées sur Thrasho. Il y a bien de l'activité vers Montpellier, mais quand on quitte la riante plaine côtière pour s'aventurer dans les montagnes, c'est la misère. Je ne sais pas si vous y avez déjà posé un bout de ranger, mais les Cévennes, c'est beau mais c'est rude. Des paysages taillés à la serpe, des garrigues infranchissables, un climat extrême : torride l'été, glacial l'hiver, pluvieux le reste du temps. Les habitants là-bas, sont des montagnards au caractère ombrageux. Ils ne se révèlent pas au premier venu et donnent au touriste égaré l'impression qu'il n'est pas, mais alors pas du tout le bienvenu. Oui, vraiment, la seule once de douceur des Cévennes, c'est l'oignon doux des Cévennes.

Il ne faut donc pas s'étonner que VENERE, power trio Cévenol, ne fasse ni dans le bal musette, ni dans le rnb sirupeux mais dans le brut de décoffrage d'un Hardcore avec beaucoup de Punk dedans et un peu de Metal pour faire bonne mesure. Les trois chansons de leur démo parue au printemps 2017 l'attestent : VENERE, c'est de l'énergie (j'aurais pu faire une punchline facile avec un jeu de mot sur le nom du groupe, mais je la laisse à nos amis de Horn's Up).

Trois chansons toute en énergie, en urgence et en effet de blast. C'est de la musique qui sent la sueur du pit, les petites salles de trente places où la scène au ras du sol sert de plateforme de lancement aux spectateurs qui font la queue pour faire un stage diving. Du coup, ça joue vite tant qu'il y a de la place, de l'électricité et des mecs debout pour mettre le feu. C'est tout ce qu'on ressent sur "Human Life", l'ouverture des hostilités. Cela se confirme sur "Red Handed", tout aussi rapide et pressé, comme si le disque passait en accéléré, avec un chant grogné bas du front. Le troisième morceau est d'une autre nature, un beat moins rapide, une alternance de chant clair et grognés et une guitare bien Punk.

Enregistré et mixé au Conkrete Studio, le disque n'a pas l'énergie du groupe en live mais il donne néanmoins un aperçu honnête de VENERE. A suivre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Venere
Hardcore
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Venere
Venere
Hardcore - 2016 - France
  

tracklist
01.   Human Life  (03:07)
02.   Red Handed  (02:53)
03.   Fuck Off And Die  (04:21)

Durée : 10:21

line up
Essayez aussi
Mad At The World
Mad At The World
Domination

2015 - Beatdown Hardwear
  
H2O
H2O
California / D.C. / New York City (EP)

2011 - Bridge Nine Records
  
Sick Of It All
Sick Of It All
Just Look Around

1992 - Relativity Records
  
Black Bomb A
Black Bomb A
Human Bomb

2001 - Sriracha Sauce
  
Expire
Expire
Pendulum Swings

2012 - Bridge Nine Records
  

Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Mortem
Deinós Nekrómantis
Lire la chronique
Animals as Leaders
The Joy of Motion
Lire la chronique
Moongates Guardian
Leave the Northern Mountains
Lire la chronique
Absolvtion
Gallow's Destiny (EP)
Lire la chronique
The Negation
The Sixth Extinction (EP)
Lire la chronique