chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
125 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Havukruunu - Kelle surut soi

Chronique

Havukruunu Kelle surut soi
On n’a pas idée de s’appeler HAVUKRUUNU… Bon, on a vu plus dur encore à retenir comme nom de groupe, mais j’avoue en être encore à confirmer l’orthographe avant de l’écrire. J’ai enfin réussi alors je peux me lancer dans la chro de cette formation tenue par une tête pensante : Stefan, accompagné de Noitavalo, batteur exécutant.

Et si je me suis penché sur ces Finlandais, c’est parce que j’ai en entendu beaucoup de bien à gauche et à droite. J’ai été un peu long à l’acquérir, mais j’ai profité d’une commande auprès du label, Naturmacht, pour enfin l’essayer. Un label qui propose généralement des groupes très consciencieux, carrés mais efficaces. Et là encore, même la production sonne légèrement étouffée, les ambiances sont très soignées tout le long des 50 minutes de ces 8 pistes. Un seule comparaison va permettre d’éviter des tartines de paragraphes explicatifs : MOONSORROW.

Ah si ! HAVUKRUUNU a beaucoup de son grand frère. À commencer par la nationalité. La langue aussi. Alors que beaucoup choisissent l’anglais, ils ont opté pour le finlandais. Les titres des pistes le confirment : « Vainajain Valo » (Lumière du phare), « Myrskynkutsuja » (Invitation de la tempête), « Noidanhauta » (La pierre tombale de la tempête)… Ensuite, et c’est même le principal, la musique a la bonne odeur des premiers albums de la famille Sorvali. C’est un black metal pagan sobre, épique et mature très entraînant.

Les morceaux de ce deuxième album savent mêler la fougue aux instants plus contemplatifs, et intègrent du pagan de papa. Pas des envolées claires qui donnent envie de danser, mais de réelles invitations à un monde lointain, empreint d’une légère mélancolie. Ainsi on trouve les inévitables, mais délicieux, guitares acoustiques, vocaux clairs utilisés en chœurs, clavier en toile de fond. Mais je le martèle à nouveau, tout cela sert les ambiances et ne vient pas voler toute l’attention. C’est un groupe qui a saisi un bel équilibre, qui plaît pour son mélange réussi. Il prend même quelques accents à la FORTERESSE par moments, dans ces accélérations galopantes doublées de riffs accrocheurs.

Ceux qui n’ont pas encore jeté une oreille dessus sont priés de vite réparer cette erreur, il y a un album costaud à se mettre dans les oreilles.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

colin.lmbrt citer
colin.lmbrt
08/11/2018 10:42
note: 8.5/10
Sakrifiss a écrit : Je n'ai pas pensé une seule fois à Bathory; rahahaahah.
Ensuite, il faut se méfier des groupes cités en influence, parce que ça ne veut pas dire qu'on va reproduire la même musique. Bathory a aussi joué dans plusieurs styles, ce qui fait que dans mon esprit c'est pas le premier groupe qui vient. Les premiers Moonsorrow me semblaient avoir un souffle similaire.


Un petit côté Windir pas déplaisant aussi
Nahash citer
Nahash
24/12/2017 15:33
L'album est très réussi en effet, pour les fans de Moonsorrow, Primordial et Forteresse.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
02/12/2017 23:15
note: 8.5/10
Je n'ai pas pensé une seule fois à Bathory; rahahaahah.
Ensuite, il faut se méfier des groupes cités en influence, parce que ça ne veut pas dire qu'on va reproduire la même musique.
Bathory a aussi joué dans plusieurs styles, ce qui fait que dans mon esprit c'est pas le premier groupe qui vient.
Les premiers Moonsorrow me semblaient avoir un souffle similaire.
dantefever citer
dantefever
02/12/2017 12:30
note: 8.5/10
Batu a écrit : J'avoue y avoir décelé une autre référence, qui me paraît assez évidente, en dehors de Moonsorrow: c'est celle de Bathory, dans tout ce que ça peut proposer d'épique et de guerrier. Non ?

Je suis assez d'accord, j'y vois pas trop de Moonsorrow non plus et beaucoup de Bathory. Stefan se dit d'ailleurs fan de Bathory

https://heidnir-webzine.com/2017/04/03/interview-havukruunu/
Batu citer
Batu
02/12/2017 12:05
note: 9/10
J'avoue y avoir décelé une autre référence, qui me paraît assez évidente, en dehors de Moonsorrow: c'est celle de Bathory, dans tout ce que ça peut proposer d'épique et de guerrier. Non ?
Nikolaaa citer
Nikolaaa
02/12/2017 11:01
Je les ai découverts suite à ta chronique de Grima, même label, le dernier paragraphe de ta chronique résume effectivement bien les choses.
Si le style existait, le premier truc qui m'était venu à l'esprit en les écoutant c'est: blackened heavy metal (très très très blackened, on est d'accord).
Perso je trouve que le chant clair devient un peu trop présent sur le dernier tiers de l'album, d'ailleurs je lui préfère le précédent, sorti l'an dernier, si tu as l'occasion d'y jeter une oreille (à moins que ça soit déjà fait).
Par contre celui ci c'est le 3eme album non? J'en avais reçu 3 suite à ma commande sur Naturmacht.
Merci pour les références que tu cites, je vais aller creuser du côté de Moonsorrow....niveau black metal j'me suis arrêté à la maternelle, je rattrape le temps perdu comme je peux....
dantefever citer
dantefever
01/12/2017 09:34
note: 8.5/10
Ah ce groupe ... Je l'aime très très fort

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Havukruunu
Pagan Black Metal
2017 - Naturmacht Productions
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (5)  8.6/10
Webzines : (6)  8.17/10

plus d'infos sur
Havukruunu
Havukruunu
Pagan Black Metal - 2013 - Finlande
  

tracklist
01.   Jo näkyvi pohjan portit
02.   Vainovalkeat
03.   Noidanhauta
04.   Vainajain valo
05.   Vaeltaja
06.   Myrskynkutsuja
07.   Verikuu
08.   Kelle surut soi

Durée : 51:34

line up
parution
29 Avril 2017

Essayez aussi
Heimdalls Wacht
Heimdalls Wacht
Geisterseher

2016 - Trollzorn Records
  
Kroda
Kroda
GinnungaGap GinnungaGaldr GinnungaKaos

2015 - Purity Through Fire
  
Enslaved
Enslaved
Monumension

2001 - Osmose Productions
  
Neoheresy
Neoheresy
Obława

2016 - Indépendant
  
Belenos
Belenos
Spicilège

2002 - Sacral Productions
  

Surprise de l'année
Blurr Thrower
Les Avatars Du Vide (EP)
Lire la chronique
At The Gates + Behemoth + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Horns
Czerń
Lire la chronique
Wolvennest
Void
Lire la chronique
Napalm Death
Nazi Punks Fuck Off (EP)
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Paysages Polaires
Lire la chronique
Hexenbrett
Erste Beschwörung (EP)
Lire la chronique
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned...
Lire la chronique
Nyctophilia
Ad Mortem et Tenebrae
Lire la chronique
Bilan 2018
Lire le bilan
Feral
Flesh For Funerals Eternal
Lire la chronique
Ossuarium
Living Tomb
Lire la chronique
AC/DC
Flick Of The Switch
Lire la chronique
PPCM #7 : Pour ce soir, tu mangeras les RESTES (VITAUX) !
Lire le podcast
Sunwheel
I Am the One
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Tomb Of The Mutilated
Lire la chronique
Obscenity
Summoning The Circle
Lire la chronique
Vetala
Retarded Necro Demential Hole
Lire la chronique
Psychotomy
Aphotik
Lire la chronique
Seigneur Voland
Consumatum Est (Compil.)
Lire la chronique
John Garcia
John Garcia and The Band Of...
Lire la chronique
Carnal Forge
Gun To Mouth Salvation
Lire la chronique
Monstrosity
The Passage Of Existence
Lire la chronique
Guðveiki
Vængför
Lire la chronique
Maniac
Ruthless (EP)
Lire la chronique
Lord Ketil
Long Lone Among the Wolves
Lire la chronique
Gortuary
Divine Indigenous Sacrament
Lire la chronique
Of Feather And Bone
Bestial Hymns Of Perversion
Lire la chronique
Create A Kill
Summoned To Rise
Lire la chronique
Embrace Of Thorns
Scorn Aesthetics
Lire la chronique