chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
131 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Aosoth - V: The Inside Scriptures

Chronique

Aosoth V: The Inside Scriptures
Lorsqu’il m’avait été donné de chroniquer, dans d’autres colonnes, leur avant-dernier album (IV – An Arrow in Heart), j’avais souligné à quel point Aosoth pouvait être agaçant. Délicat à chroniquer. Les passages magiques côtoyant les ponts les plus mollassons. Les accélérations divines frayant côte à côte avec les arrangements et les ambiances bateau. Ce V – The Inside Scriptures va-t-il changer la donne ?

D’abord, il convient de noter la surprise due à une première écoute « flottante ». Ce V n’est pas la suite de IV. Il s’inscrit plutôt, selon moi, d’un strict point de vue stylistique, dans la veine de III – Violence and Variations. A Heart to Judge, qui introduit le disque par de jolis samples lointains de cloches et un riffing mélodieux, rend immédiatement compte de la griffe Aosoth. D’autant que ce riffing accélère très rapidement pour devenir fougueux, chaotique, un brin déstructuré mais toujours maîtrisé. J’avais avancé la comparaison avec DSO, je la maintiens. On retrouve ici ces ambiances un peu folles, très chaotiques, des structures très chargées en informations (sur Her Feet upon the Earth, Blooming the Fruits of Blood ou sur Premises of a Miracle également). A la différence près que les mélodies se taillent la part du lion, fondues dans la masse et ondulant tel un serpent (comme sur le très beau Contaminating All Tongues). Comme toujours, la structure est dense, étouffante mais le son, relativement organique, presque moite, la met en valeur sans difficulté (Premises of a Miracle). Ce premier titre de 8 minutes équilibre parfaitement la violence propre au groupe (Silver Dagger and the Breathless Smile), celle que l’on avait omniprésente sur III, avec des ambiances sans doute plus proche de IV (le sample de départ sur Contaminating All Tongues).

Il faut souligner, ensuite, un bien meilleur usage, à mon sens, du mid-tempo, que sur IV. Sur A Heart to Judge ou sur Her Feet upon the Earth, Blooming the Fruits of Blood, par exemple, il aère considérablement les titres – ultra compacts – sans leur faire perdre une once de dynamisme (The Inside Scriptures, sur la fin). Les variations sont nombreuses ; elles enrichissent considérablement certains morceaux en leur offrant des ondulations violentes quasi naturelles, sans cassures inappropriées (Premises of a Miracle, très beau titre, tout en maîtrise, tout en progression subtile).

Enfin, Aosoth ose. Certes, de manière subreptice, mais tout de même. Her Feet upon the Earth, Blooming the Fruits of Blood présente certes des structures proches de DSO, là encore, mais tourne autour d’un riff central entêtant, hypnotisant, tournoyant (sur le pont central de Premises of a Miracle aussi), je ne saurais dire, mais qui capte toute l’attention et qui attire le morceau dans une architecture atypique d’où sortent, ça et là, quelques riffs alambiqués du meilleur effet. Il faut noter, à nouveau, que l’équilibre entre accélérations destructrices et mid-tempo aérien est parfaitement respecté, le morceau offrant un rendu naturel tout à fait excellent. Les arrangements, nombreux, participent de cet équilibre. Tout comme le travail sur les ambiances (The Inside Scriptures et son départ menaçant et subtil à la fois ; sa cassure et son pont vers les 4’50).

Certes, ce V se rapproche davantage, de prime abord, de III mais il ne faut pas s’y tromper. En réalité, c’est plutôt au meilleur du III et du IV que l’on assiste ici. Une véritable synthèse qui démarque Aosoth, le rend plus unique, plus mâture aussi. Le dosage violence / ambiance n’a jamais été aussi bon, aussi juste. Même le chant de MkM, très typé Antaeus sur les précédents efforts du groupe, est ici différent, moins brutal, plus hanté, presque fantomatique tant il est noyé en fond de mix.

Si tu ajoutes à cela un très bel artwork, qui rappelle symboliquement celui de IV, tu as là un très joli produit qui devrait ravir tous les fans de BM orthodoxe racé et carré.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
03/01/2018 08:22
note: 8/10
Un album très solide, ce qui vaut aussi pour la densité des compositions / de l'ambiance et ce PUTAIN de batteur sur-musclé, mais que je mets un poil en-dessous des deux précédents, nettement plus profond dans leurs atmosphères à mon sens.
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
02/01/2018 10:52
note: 9/10
dantefever a écrit : Quel groupe, quel album ...

C'est clair, rien à ajouter.
dantefever citer
dantefever
01/01/2018 20:08
note: 9/10
Quel groupe, quel album ...
Nahash citer
Nahash
01/01/2018 16:21
note: 9/10
Un des albums de black qui m'a le plus marqué cet année. Un parfait mélange entre la violence du III et les ambiances du IV.
Quel dommage quand on sait que le groupe ne fera plus de live à l'avenir...
Sakrifiss citer
Sakrifiss
31/12/2017 14:48
note: 8/10
Aosoth a toujours eu la flamme. Là, ils la lèvent encore plus haut, et leur bourdonnement infernal excelle !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Aosoth
Black metal
2017 - Agonia Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (14)  8.5/10
Webzines : (6)  8.08/10

plus d'infos sur
Aosoth
Aosoth
Black metal - 2002 - France
  

tracklist
01.   A Heart to Judge
02.   Her Feet upon the Earth, Blooming the Fruits of Blood
03.   The Inside Scriptures
04.   Premises of a Miracle
05.   Contaminating All Tongues
06.   Silver Dagger and the Breathless Smile

Durée : 46:11

line up
parution
17 Novembre 2017

voir aussi
Aosoth
Aosoth
IV: Arrow In Heart

2013 - Agonia Records
  
Aosoth
Aosoth
III

2011 - Agonia Records
  
Aosoth
Aosoth
Ashes of Angels

2009 - Agonia Records
  
Aosoth / Order of Orias
Aosoth / Order of Orias
Aosoth / Order Of Orias (Split 12")

2015 - World Terror Committee Records
  
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Split 7")

2017 - Terratur Possessions
  

Essayez aussi
Sarinvomit
Sarinvomit
Malignant Thermonuclear Supremacy

2018 - Deathrune Records
  
Brume d'Automne
Brume d'Automne
Brume d'Automne

2012 - Sepulchral Productions
  
Nettlecarrier
Nettlecarrier
Nettlecarrier

2012 - Indie Recordings
  
Sa Meute
Sa Meute
50 contre 1

2006 - Stronghold Diaphora
  
Vrag
Vrag
Remete

2017 - Neverheard Distro
  

Deteriorate
Rotting In Hell
Lire la chronique
Firespawn
Abominate
Lire la chronique
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Croc Noir
Mort
Lire la chronique
Monarch!
Sabbat Noir (Rééd.)
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Flub
Flub
Lire la chronique
Griffon / Darkenhöld
Atra Musica (Split-CD)
Lire la chronique
Vircolac
Masque
Lire la chronique
This Gift Is A Curse
A Throne of Ash
Lire la chronique
Evohé
Deus Sive Natura
Lire la chronique
Dødheimsgard (DHG)
Satanic Art (Rééd.)
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
Vein
Errorzone
Lire la chronique
Sargeist
Unbound
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast
Lice
Woe Betide You
Lire la chronique
Fetid
Steeping Corporeal Mess
Lire la chronique
Bewitcher
Under The Witching Cross
Lire la chronique
Nocturnus AD
Paradox
Lire la chronique
GOHRGONE pour l'album "In Oculis"
Lire l'interview
Idle Hands
Mana
Lire la chronique
Undergang / Gorephilia
Gorephilia / Undergang (Spl...
Lire la chronique
Towering
Obscuring Manifestation
Lire la chronique
Alice In Chains + Black Rebel Motorcycle Club
Lire le live report
Netherlands Deathfest IV
Lire le dossier
Peste Noire
Peste Noire - Split - Peste...
Lire la chronique
Gohrgone
In Oculis
Lire la chronique
K.F.R.
L'Enfer à sa source
Lire la chronique
Swarm
Division & Disharmony
Lire la chronique