chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
78 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Metallica - The $5.98 EP - Garage Days Re-Revisited

Chronique

Metallica The $5.98 EP - Garage Days Re-Revisited (EP)
Cela fait bien longtemps que l’on n’a pas eu ici une bonne chronique de Metallica. Attention, ce n’est pas que les écrits de Chris ou de Keyser m’aient donné envie de me tirer une balle dans la tête mais plutôt que le groupe de San Francisco est selon moi à côté de la plaque depuis maintenant un sacré paquet d’années. En fait, je fais partie de ceux pour qui Metallica s’est arrêté après l’éponyme de 1991. Et pour tout vous dire, le seul album que j’ai dû écouter en entier depuis (en dehors des quatre premiers qui tournent évidemment religieusement et de manière régulière), ce doit être Death Magnetic parce qu’à l’époque on avait sût me le vendre comme il fallait. Mais le fait est que je n’y suis jamais revenu et qu’il y a bien peu de chance pour que je m’inflige à nouveau ce genre de déconvenue. Comme tout le monde j’ai déjà entendu le son de casserole dispensé par Bob Rock sur St Anger, bien sûr je me suis également farci certains des clips diffusés avant la sortie de Hardwired... To Self-Destruct, bien sûr j’ai déjà tenté de forcer un peu le destin quitte à me faire violence (Load au secours...) mais non, putain non, Metallica c’est aujourd’hui ter-mi-né. Je le sais. Et cela malgré l’énorme respect que j’ai pour ces gars et ce qu’ils ont réussi à créer en leur temps.

J’aurai moi-aussi aimé pouvoir vous parler des quatre premiers albums du groupe mais comme je suis malheureusement arrivé après la bataille pour prétendre pouvoir le faire, il ne me reste aujourd’hui plus grand-chose sous le coude ayant encore de la valeur à mes yeux. Mais l’actualité fait parfois bien les choses et la réédition récente de ce sympathique EP qu’est The $5.98 E.P. Garage Days Re-Revisited me permet ainsi de mettre pour la première fois les mains dans une chronique des Four Horsemen. Et ce n’est pas fini car j’ai peut-être encore deux/trois petites choses en tête dont j’aimerai pouvoir parler. Mais ça, ce sera pour une prochaine fois...

Sorti en août 1987 (je vous laisse faire les maths), The $5.98 E.P. Garage Days Re-Revisited n’est pas un simple disque de Metallica vendu à l’époque trois francs six sous (enfin $5.98) mais un disque de reprises par quatre amateurs de (Post) Punk et de Heavy Metal. D’une durée particulièrement contenue puisque celui-ci n’excède pas les vingt-cinq minutes, ce court EP de seulement cinq titres va voir les quatre Californiens reprendre du Diamond Head, Holocaust, Killing Joke, Budgie et The Misfits (grosso modo les groupes préférés de Lars Ulrich, Cliff Burton et James Hetfield). Un retour aux toutes premières heures de Metallica, un clin d’œil évident à ses amours de jeunesse mais aussi un moyen d’introduire à leurs fans de l’époque le remplaçant du regretté Cliff Burton décédé un peu moins d’un an auparavant dans un tragique accident de tour bus. Et oui, The $5.98 E.P. Garage Days Re-Revisited est en effet le premier disque de Metallica à voir figurer le transfuge de Flotsam & Jetsam, monsieur Jason Newsted. Enfin, pour en terminer avec les présentations, sachez que le titre de ce EP fait directement référence à la face B du single Creeping Death sorti en 1984, intitulé Garage Days Revisited et sur laquelle figure deux reprises, une de Diamond Head ("Am I Evil ?") et une de Blitzkrieg ("Blitzkrieg").

Si la version originale de ce disque se monnaie aujourd’hui pour une vingtaine d’euros minimum (en tout cas pour la version CD), il est possible de faire l’acquisition de ces quelques titres à moindre frais grâce à l’album Garage Inc. sorti en 1998. Mais pour cela il faudra se farcir un Lars Ulrich portant une casquette à l’envers et une tenue de garagiste Midas pour tout le monde. Nah... Pour les autres, c’est à dire ceux qui souhaiteraient enrichir leurs étagères de ces récentes rééditions proposées par Blackened Recordings, sachez qu’elles sont proposées dans une version remasterisée dont une édition longbox. Enfin pour le prix, compter désormais 8,99€ minimum grâce à cette petite chose que l’on nomme inflation.
De "Helpless" à "The Small Hours" en passant par "The Wait" ou encore l’enchaînement de ces deux titres des Misfits que sont "Last Caress" et "Green Hell", Metallica va livrer d’une manière générale des interprétations particulièrement fidèles aux version originales, poussant même le vice jusqu’à utiliser certains effets sur la voix de James Hetfield pour apporter une certaine substance propre au morceau dans a version première (le cas de "The Wait" notamment). A l’inverse, malgré ce souci du détail, on note également quelques petites différences, puisque toujours sur cette reprise de Killing Joke les éléments électroniques introduit par le groupe de Jaz Coleman sur le refrain n’ont pas été repris ici. Même constat sur "Helpless" ou Hammett posera un solo sorti de son imagination et sur "Crash Course In Brain Surgery" de Budgie où Metallica va s’autoriser avec ce break façon "apéro", deux autres solos que l’on ne trouve absolument pas sur la version de 1974. Le premier de Kirk Hammett et le second d’un Jason Newsted à qui on a laissé la possibilité de s’exprimer. D’ailleurs, la production lui rend ici plutôt justice (hin hin) puisqu’on l’entend effectivement très bien sur chacune de ces cinq reprises. Cinq titres qui vont permettre à Metallica de varier les plaisirs en changeant de registre. Le groupe va ainsi passer d’un titre Heavy Metal ("Helpless") à quelque chose de beaucoup plus lourd, notamment grâce à cette production bien plus imposante qui va faire de "The Small Hours" un morceau qui aurait pu trouver sa place sur le Black Album mais aussi des titres Post Punk/Goth ("The Wait"), Hard Rock 70’s (la reprise de Budgie) et Horror Punk mélodique et catchy ("Last Caress/Green Hell"). Le EP se termine sur les notes d'un "Run To The Hills" particulièrement mal accordé donnant au titre ...Garage Days Re-Revisited tout sons sens tant on dirait un groupe d'adolescents qui viennent de faire la découverte de leurs instruments.

Petite bouffée d’air frais dans une discographie d’un Metallica qui à l’époque n’était pas là pour amuser la galerie, The $5.98 E.P. Garage Days Re-Revisited se déguste avec grand plaisir, déjà parce que les quelques titres dispensés par les Four Horsemen tranchent très nettement avec ce que le groupe avait sorti jusque-là mais aussi parce qu’ils permettent de mettre en lumière les diverses influences du groupe et de chacun de ses membres. Un détail que je n’avais pas saisi à l’époque où j’ai découvert ce disque mais qui permet pourtant d’expliquer pas mal de choses, notamment concernant leur début sur Kill ‘em All. Cet EP est aussi le premier sur lequel figure un Jason Newsted dont la fonction n’a pas encore été altérée par des egos démesurés. Finalement, The $5.98 E.P. Garage Days Re-Revisited se veut la représentation d’un groupe qui malgré les événements récents (la perte brutale de leur ami et bassiste Cliff Burton), semble encore touché par une certaine insouciance et une honnête légèreté. Deux sentiments qui s’apprêtent bientôt à disparaître définitivement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Kasteel citer
Kasteel
08/08/2018 08:29
note: 4/5
"The $5.98 E.P. Garage Days Re-Revisited se déguste avec grand plaisir" : c'est tout à fait ça Clin d'oeil

Mais ça, c'était avant le drame !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Metallica
Thrash
1987 - Elektra
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (2)  4.25/5
Webzines : (1)  3.75/5

plus d'infos sur
Metallica
Metallica
Thrash - 1981 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Helpless (Diamond Head Cover)  (06:36)
02.   The Small Hours (Holocaust Cover)  (06:39)
03.   The Wait (Killing Joke Cover)  (04:55)
04.   Crash Course In Brain Surgery (Budgie Cover)  (03:10)
05.   Last Caress / Green Hell (The Misfits Cover)  (03:28)

Durée : 24:48

line up
parution
21 Août 1987

voir aussi
Metallica
Metallica
Reload

1997 - Vertigo
  
Metallica
Metallica
Metallica

1991 - Elektra
  
Metallica
Metallica
...And Justice For All

1988 - Elektra
  
Metallica
Metallica
Ride The Lightning

1984 - Elektra
  
Metallica
Metallica
Load

1996 - Vertigo
  

Essayez aussi
Exodus
Exodus
Shovel Headed Kill Machine

2005 - Nuclear Blast Records
  
Slammer
Slammer
The Work Of Idle Hands

1989 - WEA
  
Reclusion
Reclusion
Shell Of Pain

2001 - Listenable Records
  
Kreator
Kreator
Renewal

1992 - Noise Records
  
Death Power
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)

2016 - Triumph Ov Death
  

Nahtrunar
Mysterium Tremendum
Lire la chronique
Hyperdontia
Nexus Of Teeth
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
S.U.T.U.R.E.
Sacrificed Universe. Tormen...
Lire la chronique
Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique
Curse Upon A Prayer
The Three Woes (EP)
Lire la chronique
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Spli...
Lire la chronique
Moonsorrow
Varjoina kuljemme kuolleide...
Lire la chronique
Siege Of Power
Warning Blast
Lire la chronique
Windfaerer
Alma
Lire la chronique
13th Moon / Ritual Death
Mors Triumphans (Split 7")
Lire la chronique
Profezia
Dodekaprofeton
Lire la chronique