chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
40 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Disfuneral - Disfuneral

Chronique

Disfuneral Disfuneral (EP)
On ne se débarrasse jamais vraiment de l'herpès. Tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre, il revient. C'est pareil pour la musique. On croyait en avoir fini avec le combo lorrain qui avait adopté le nom du virus et n'avait rien sorti depuis 2012, le revoilà qui resurgit au début de l'automne 2017 sous l'appellation Disfuneral. Un renouvellement de patronyme dû à un changement de line-up et d'orientation musicale mais on ne me l'a fait pas à moi, c'est du pareil au même!

Bon effectivement, on peut sentir une inclinaison plus importante vers le punk hardcore et le D-beat, comme sur la surprise finale, d'où le préfixe dis-. Ceci étant dit, on reste quand même ici dans le bon vieux death metal bien crados de la fin des années 1980 et du tout début des années 1990. La pochette noir et blanc avec son skull dégoulinant qui fait très tape de demo band d'il y a trente ans ne trompe pas. Ce premier EP n'est d'ailleurs sorti qu'en format K7. Et c'est toujours Autopsy qui tient le rôle d'influence principale. Le son bien gras (bravo pour la production DIY juste parfaite), le groove putride entraînant, les riffs sombres déglingués, les phases de démence en tchouka-tchouka thrashy accéléré, les tremolos lugubres, les passages plombés, la basse qui racle, les petites leads sinistres, les solos rock 'n roll zombifié, le feeling punk à l'arrache qui peut aussi rappeler les débuts de la scène DM suédoise (influencée elle aussi par les Californiens de toute manière) ainsi que les vocaux vomis de psychopathe à la Reifert, tout y est.

Rien de nouveau dans le caniveau, donc. Mais ce n'est pas ce que l'on attend d'un groupe qui nomme ses morceaux "Coffinement", "Baptized In Sewer" ou encore "Slimy Horror From The Depths" et baptise son style "archaic death metal", pas vrai?! Une appellation qui colle très bien à la musique primaire et primitive de Disfuneral. C'est simple, c'est court, c'est direct et ça ne se regarde pas dans le miroir pour vérifier qu'on est bien coiffé. Et vous savez quoi? Eh bien c'est putain de jouissif! Ultra efficaces, les morceaux s'enchaînent sur même pas vingt minutes qui passent tellement vite que l'on est à chaque fois tenté de rappuyer sur lecture pour régresser à nouveaux avec les Français. Des Français qui se sont vachement bien démerdés pour nous sortir une petite tuerie de death metal old-school qui pue le cadavre pas frais. Disfuneral ravira les fans d'Autopsy, de Master, de Nihilist, de Death Breath et de vieux death de squat mal fagoté à l'énergie punk communicative. Un groupe qui sample Francky Vincent ne peut de toute façon pas être foncièrement mauvais!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

dantefever citer
dantefever
09/05/2018 21:40
Ce genre de death metal bordel, ça vaut tous les Spawn of Possession du monde

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Disfuneral
Archaic Death Metal
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3.75/5

plus d'infos sur
Disfuneral
Disfuneral
Archaic Death Metal - 2015 - France
  

tracklist
01.   Night Of The Hallucinated  (02:33)
02.   Total Collapse  (03:20)
03.   Coffinement  (03:23)
04.   Baptized In Sewer (03:11 )
05.   Slimy Horror From The Depths  (03:09)
06.   Untitled  (02:47)

Durée : 18:23

parution
25 Septembre 2017

ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Mortem
Deinós Nekrómantis
Lire la chronique